Reinette du Canada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pomme reinette grise du Canada
Reinette grise du Canada

Malgré son nom, la Reinette du Canada est un cultivar de pommier domestique originaire d'Angleterre où elle apparut vers 1800 sous le nom de « Golden russet ».

La pomme rustique est de couleur jaune terne. Elle est mûre vers la mi-octobre et se conserve très bien.

Culture[modifier | modifier le code]

L'arbre est plutôt vigoureux et à port retombant qui fleurit tôt dans la saison. La production de fruit est moyenne et parfois irrégulière. La variété est triploïde donc mauvais pollinisateur. Elle est pollinisée par Idared, James Grieve ou McIntosh

Peu sensible à la tavelure du pommier mais assez sensible au chancre bactérien.

Variantes[modifier | modifier le code]

Reinette grise du Canada[modifier | modifier le code]

La Reinette grise du Canada est incomparable à peau couleur cannelle. Elle se conserve moins longtemps que la Canada Blanche. Elle est juteuse, sucrée, délicieusement acidulée et parfumée[1].

Le fruit est assez gros de forme irrégulièrement globuleuse, ou conique fortement arrondie, plus ou moins pentagone et généralement ayant un côté plus volumineux que l'autre.

Pédoncule court et fort, assez renflé à ses extrémités, planté obliquement dans un vaste et profond bassin.

Œil grand, très ouvert ou mi-clos, à cavité irrégulière, bossuée et sensiblement développée.

Peau rugueuse, à fond jaune verdâtre, entièrement lavée de gris brun, ponctuée de fauve et quelquefois légèrement rougeâtre à l'insolation.

Chair blanc jaunâtre à verdâtre, fine, assez compacte et quelque peu croquante.

Synonymes : Monstrueuse du Canada, Canada gris, Grise du Canada, Passe Pomme du Canada, Gros Fenouillet gris.

Culture[modifier | modifier le code]

Le pommier 'Reinette grise du Canada' a un bois très fort et est très fertile.

Ses rameaux sont assez nombreux et très étalés, gros longs, bien flexueux, rouge brun, couverts d'un épais duvet. Lenticelles grandes ou moyennes, arrondies clair semées. Coussinets saillants. Yeux petits ou moyens, arrondis, très cotonneux, entièrement collés sur le bois. Feuilles grandes, ovales arrondies, luisantes et vert peu foncé en dessus, gris verdâtre en dessous, rarement acuminées, à bords des plus profondément crénelés. Pétiole court, bien nourri, à peine cannelé. Stipules larges mais assez courtes.

Quand on le destine au plein-vent, mieux vaut le greffer en tête, et non ras de terre, autrement il serait presque impossible que la tige poussât droite, on devrait lui mettre un tuteur dès sa première année ; les formes naines, sur paradis, conviennent donc mieux à ce pommier.

Arbre très peu exigeant en fumure[2].

Reinette blanche du Canada[modifier | modifier le code]

Reinette blanche du Canada

Les fruits sont plutôt gros, irréguliers, ronds et aplatis à épiderme vert jaunâtre.

Sa chair est un plus parfumée que sa consœur canada grise. Les canada sont idéales pour les compotes et pour la transformation. Elles n'ont pas de tenue en cuisson et se "défont" et pour une tarte par exemple ces variétés ne sont pas conseillées pour une présentation en rang d'oignon.

L'arbre de très forte vigueur a un port étalé. C'est une variété triploïde pollinisée par 'Golden Delicious', 'Reine des Reinettes' ou 'Granny Smith'.

Notes et références[modifier | modifier le code]