Reichssicherheitsdienst

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

52° 30′ 26″ N 13° 22′ 57″ E / 52.50722222, 13.3825 () Le Reichssicherheitsdienst (RSD), ou Service de sécurité du reich, était une force de sécurité du Troisième Reich, chargée de protéger Adolf Hitler, ainsi que, durant les dernières années, les principaux hauts dignitaires nazis. Ce service, bien qu'ayant un nom similaire, était complètement séparé du Sicherheitsdienst (SD) qui fut le service de renseignement officiel de la SS et du parti Nazi tout entier. Il était dirigé par le Gruppenführer Johann Rattenhuber.

Il fut formé le 15 mars 1933 sous le nom de Führerschutzkommando, ou commandement de protection du Führer, pour garantir sa sécurité en Bavière (en dehors de laquelle Hitler était déjà protégé par ses huit gardes du corps du SS-Begleitkommando des Führers.)

Durant la guerre, les différentes unités accompagnaient les hauts dignitaires de l'empire dans leurs déplacements à travers l'Europe occupée. Ainsi, ils effectuaient la surveillance des lieux d'arrivée, sécurisaient les bâtiments et contrôlaient les invités. Le RSD avait le pouvoir de requérir l'aide de n'importe quelle organisation SS et de prendre le commandement sur l'Ordnungspolizei dans son rôle de protection des fonctionnaires nazis Un bataillon était également destiné à la protection de la Tanière du loup. En janvier 1945, Rattenhuber accompagna Hitler et son entourage dans le bunker situé sous les jardins de la chancellerie du Reich dans le secteur du gouvernement central de Berlin.

Le régiment fut dissous à la fin de la guerre, suivant l'écroulement du Reich. Son chef, Rattenhuber, fut capturé à Berlin avec ses officiers par l'Armée rouge le 1er mai 1945, et passa dix ans en prison avant d'être relâché en 1955.