Rehat Maryada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Rehat Maryada dénommé aussi Rahit Maryada est le code de conduite sikh. Il définit la différence entre un sikh et un non-sikh. C'est en 1950 que le Sikh Rehat Maryada a été approuvé dans sa version officielle par les communautés sikhs du monde entier. Il a uniformisé les pratiques religieuses, et même s'il est encore débattu sur certains points, il sert de base pour la plupart des communautés. Étymologiquement Rahit vient du verbe en punjabi: rahina qui se traduit par: vivre, rester; maryada vient du sanskrit: marya: une limite, et, de ada: accepter, comprendre[1].

Définition d'un sikh[modifier | modifier le code]

Un sikh est le croyant qui fidélement:

  • croit en l'existence d'un Dieu éternel,
  • Accepte comme guide spirituel le Guru Granth Sahib et les dix Gourous humains, et qui suit leurs enseignements et leurs hymnes sacrés (les banis),
  • Se prépare à prendre le baptême, l'Amrit Sanskar tel que promue par le dixième gourou,
  • ne donne aucune allégeance à une autre religion.

Cette définition du sikh a été donnée par le Shiromani Gurdwara Parbandhak Committee le 3 février 1945 après des années de travail et de réflexion; ce comité est une des plus hautes instances religieuses du sikhisme.

À cette définition, il faut bien sur ajouter la règle des cinq Ks et la vie de personnes au foyer, de croyant marié et travaillant conseillés par les Gurus du sikhisme comme mode de vie pour tout à chacun.

Vie quotitienne sikhe[modifier | modifier le code]

Gurudwara Bangla Sahib, à Delhi, Inde.

Il y a deux aspects importants dans la vie d'un sikh:

  • L'adhésion à une discipline personnelle et le développement d'une vie familiale solide,
  • l'implication dans la vie de la communauté locale, assurer le bien-être de même de ses membres les plus faibles et les infirmes -à la fois localement et globalement. C'est l'aspect pratique des trois Piliers du sikhisme promus par Guru Nanak appelés Wand kay Shako (et qui reflète le partage).

Dans sa vie personnelle, tout sikh doit suivre :

Naam Japna[modifier | modifier le code]

La méditation sur le Nom de Dieu et le récit de l'Ecriture Sainte ; et cela afin de :

  • De se recueillir dans les premières heures de la journée et afin de réciter des prières : le matin les Cinq Banis, le soir: Rehras, et la nuit: Kirtan Sohila, suivie à chaque fois avec l'Ardas. Ces récitations se font dans le but de se souvenir de Dieu en tout temps et de réciter son nom chaque fois que possible (Naam Simran).
  • Solliciter l'appui du seul Seigneur Tout-Puissant avant de commencer une nouvelle tâche ou d'une entreprise (Ardas).

Kirat Karo[modifier | modifier le code]

Il faut conduire sa vie en conformité avec les enseignements du gourou :

  • à son travail ou dans ses études : le croyant doit être honnête et intègre ;
  • promouvoir la voie de la vie familiale, donner du temps aux enfants ceux d'une manière active afin d'éduquer leur propre conscience suivant le sikhisme ;
  • vivre humblement et avec amour dans une famille élargie en encourageant les principes altruistes et en offrant un soutien moral au sein de la communauté.
Un sikh lisant le Guru Granth Sahib.

Sewa[modifier | modifier le code]

Tout sikh doit entreprendre un libre service volontaire au sein de la communauté et du Temple, le Gurdwara; participer aux projets communautaires; aider les hôpitaux, les maisons de retraite, crèches, etc:

  • profitez de chaque occasion de consacrer du temps libre à travailler dans la communauté, sans se précouper d'une quelconque rétribution et consacrer au moins 10 % de sa richesse financière pour soutenir des projets communautaires.
  • Soutenir positivement les membres les plus faibles au sein de la communauté.

Suivre une discipline de vie[modifier | modifier le code]

Le sikh est commandé par les gourous de mener une vie disciplinée et ne pas suivre aveuglément les rites et superstitions qui n'apportent aucun bénéfice spirituel ou matériel à la personne ou de la communauté. Il faut:

  • Suivre les enseignements du Sri Guru Granth Sahib et prendre part aux cérémonies religieuses sikhes;
  • Mangez des aliments simples (végétariens) avec modération et à s'abstenir de toute nourriture ou boisson qui provoque des problèmes au corps ou à l'esprit comme l'alcool, les drogues, le tabac, etc...
  • S'abstenir de rites, les superstitions et autres, qui vont contre le sikhisme (comme le jeu);
  • Traiter tous les autres humains comme des égaux et de travailler avec grâce, et respect;

Vie communautaire[modifier | modifier le code]

Le sikh a le devoir de contribuer activement à la communauté en dehors de sa propre famille. Il doit donner du temps à la communauté sikhe et même aux autres communautés. Il est du devoir de tout sikh de tenir un dialogue permanent avec tous les membres de la communauté de les traiter comme des égaux et les respecter.

Méditer et lire les Saintes Ecritures[modifier | modifier le code]

Il est du devoir de tous les sikhs de se livrer à la méditation personnelle et dans les Gurudwaras, de chanter des chants de dévotion (Kirtan), et d'étudier les Saintes Écritures. Méditer et comprendre le Guru Granth Sahib est important pour le bon développement d'un sikh. Il faut étudier l'alphabet Gurmukhi afin d'être capable de lire les Textes saints pour mieux comprendre leurs sens. Les sikhs doivent utiliser le Guru Granth Sahib comme le guide spirituel dans leur vie - de la naissance à la mort.

Faire partie d'une congrégation[modifier | modifier le code]

Un sikh est plus facilement et plus profondément touchés par sa religion lorsqu'il est engagé dans une congrégation (Sangat). Pour cette raison, il est nécessaire qu'un sikh visite régulièrement un Gurdwara, lieu de culte et de prière.

Nul ne doit être empêché d'entrer un Gurdwara, d'où qu'il vienne, quelle que soit sa religion, sa caste, sa classe, son sexe, sa race ou sa nationalité. Le Gurdwara est ouvert à tous.


Service au Gurdwara[modifier | modifier le code]

Pendant un office de la congrégation, une seule activité doit être réalisée dans la salle où le Guru Granth Sahib est installé. L'Ardas et le Kirtan font partie de ces activités.

Il ne convient pas de chanter sur des musiques folkloriques ou de mélodies rythmiques de films populaires.

Festivals: les fêtes sikhes importantes célébrées sont:

Gurpurbs: anniversaires et autres anniversaires importants (le martyre, etc) de la vie des Gourous Vaisakhi: première Amrit Sanskar et Harvest festival Hola Mohalla: un festival sikh mis en place par Guru Gobind Singh; il suit la fête hindoue de Holi d'un jour

Vivre selon la Voie du Gourou[modifier | modifier le code]

Le croyant doit vivre afin de promouvoir les principes stipulés par les gourous:

  • la croyance en un seul Dieu;
  • l'égalité de toute l'espèce humaine;
  • le respect pour tous, sans distinction de sexe, d'âge, d'état, de couleur, de caste, etc
  • le self-control: dissoudre les Cinq Démons, pas superstition, pas de jeu, le tabac, l'alcool, les drogues intoxicantes, etc
  • L'attitude positive: promouvoir les Cinq Vertus
  • Avoir une image externe correcte: suivre les Cinq Ks.

Les cérémonies sikhes[modifier | modifier le code]

  • Cérémonie de dénomination du bébé (Naam Karan);
  • Cérémonie de baptême (Amrit Sanskar);
  • Cérémonie de mariage (Anand Sanskar);
  • Cérémonie funéraire (Antim Sanskar).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Encyclopaedia of Sikhism dirigée par Harbans Singh, tome III, pages 424 et suivantes, ISBN 8173803498

Source[modifier | modifier le code]

  • L'encyclopédie du sikhisme en anglais [1]
  • A Popular dictionnary of Sikhism de W. Owen Cole et Piara Singh Sambhi, édition Curzon, ISBN 0700710485