Regla Torres Herrera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Regla Torres Herrera Volleyball (indoor) pictogram.svg
Regla torres.JPG
Fiche d’identité
Nom complet Regla Radameris Torres Herrera
Nationalité Drapeau de Cuba Cuba
Naissance 12 février 1975 (39 ans)
à La Havane (La Habana)
Taille 1,91 m (6 3)
Poids 78 kg
Caractéristiques
Attaque 331 cm
Contre 315 cm
Latéralité Droitière
Situation en club
Numéro 10
Poste Centrale
Parcours professionnel
Saison Club Pts
1990-1997 Drapeau : Cuba Ciudad Habana
1997-1998 Drapeau : Italie Omnitel Modène
1998-2000 Drapeau : Italie Despar Pérouse
2000-2005 Drapeau : Cuba Ciudad Habana
2005-2006 Drapeau : Italie Megius Volley Padoue
Sélections en équipe nationale
Années Équipe Ma.
1991-? Drapeau : Cuba Cuba

Regla Radameris Torres Herrera est une joueuse cubaine de volley-ball trois fois championne olympique (1992, 1996, 2000), née le 12 février 1975 à La Havane (Cuba). Elle mesure 1,91 m et jouait centrale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Regla Torres commence le volley-ball à l'âge de 8 ans sur la recommandation de sa mère. Dès 14 ans, elle se fait remarquer lors des jeux nationaux inter-écoles par ses capacités physiques hors normes. En 1991, à 16 ans, elle remporte une première médaille d'or internationale chez les séniores en remportant les Jeux panaméricains avec la sélection cubaine.

En 1992, elle devient à 17 ans et demi, la plus jeune joueuse de volley à obtenir une médaille d'or aux Jeux olympiques. Ce titre est obtenu aux dépens de la Communauté des États indépendants (CEI) sur le score de trois set à un. Elle remporte les deux éditions suivantes des jeux, lors des jeux d'Atlanta face à la Chine puis aux jeux de Sydney face à la Russie. Lors de l'édition de 1996, Cuba, qui domine le volley-ball féminin mondial depuis 1992, subit deux échecs lors de la phase de poule, face au Brésil (trois sets à zéro) puis la Russie (trois à un). Les Cubaines éliminent ensuite les États-Unis en quart de finale (trois à zéro) puis le Brésil en demi-finale (trois sets à deux, avec un score de 15 à 12 lors du dernier set). En finale, elles affrontent les Chinoises, alors invaincues. L'équipe de Cuba, après avoir perdu le premier set 14-16 remportent les trois suivants 15-12, 17-16 et 15-6 et devient la seconde équipe féminine à conserver un titre olympique en volley-ball après l'URSS (vainqueur en 1968 et 1972)[1]. Lors de l'édition suivante, La Russie est proche de priver les Cubaines d'un troisième titre consécutif, ce qui n'a pas encore été réalisé, en menant deux sets à zéro 25-27 et 32-34. Les Cubaines remportent ensuite les trois sets suivants 25-19, 25-18 et 15-7[2].

Elle détient également deux titres mondiaux, lors du mondial 1994 et le mondial 1998. Sur le plan individuelle, elle est nommée meilleure contreuse et meilleure joueuse lors de ces deux compétitions. La Coupe du monde et le Grand Prix Mondial, équivalent féminin de la Ligue mondiale figurent également à son palmarès.

Malgré son comportement, souvent controversées, Regla Torres est élue meilleure joueuse du XXe siècle et en 2001 elle est introduite au sein du Hall of Fame du volley-ball[3].

Clubs[modifier | modifier le code]

Club De À
Drapeau : Cuba Ciudad Habana 1991-1992 1996-1997
Drapeau : Italie Omnitel Modène 1997-1998 1997-1998
Drapeau : Italie Despar Pérouse 1998-1999 1999-2000
Drapeau : Cuba Ciudad Habana 2000-2001 2004-2005
Drapeau : Italie Megius Volley Padoue 2005-2006 2005-2006

Palmarès[modifier | modifier le code]

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Women Volleyball Olympic Games 1996 Atlanta (USA) », sur todor66.com (consulté le 29 septembre 2010)
  2. (en) « Women Volleyball Olympic Games 2000 Sidney (AUS) », sur todor66.com (consulté le 29 septembre 2010)
  3. (en) « Volleyball Hall of Fame - Regla Torres Herrera », sur www.volleyhall.org (consulté le 29 septembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]