Regionalverkehr Bern-Solothurn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Regionalverkehr Bern-Solothurn
RBS
Ligne de Berne à Soleure
via Worb Dorf et Worblaufen
RBS-ABe12-Jeg.jpg
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Historique
Mise en service 1898 – 1922
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 295  307  308
Longueur 56 km
Écartement Voie métrique (1,000 m)
Électrification

600 V continu
Ligne 6
1 250 V cc
autres lignes

Trafic
Trafic voyageurs

Le Regionalverkehr Bern-Solothurn (RBS) est une entreprise ferroviaire suisse dont la ligne de 56 km est à voie métrique (1 000 mm), reliant Berne à Soleure en passant par Zollikofen.

Historique[modifier | modifier le code]

La compagnie actuelle est née de la fusion en 1984, du Solothurn-Zollikofen-Bern-Bahn (SZB) et des Vereinigten Bern-Worb-Bahnen (chemins de fer réunis Berne-Worb ; VBW).

Soleure-Zollikofen-Berne (SZB)[modifier | modifier le code]

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, en 1922, le SZB est également le produit de la fusion du Chemin de fer électrique Elektrischen Schmalspurbahn Solothurn-Bern (ESB) et du Bern-Zollikofen-Bahn (BZB). L'ouverture à l'exploitation a été effectuée le 13 septembre 1912 pour le tronçon Berne-Zollikofen et le 9 septembre 1916 pour la liaison Soleure-Zollikofen. Le 26 novembre 1965, la ligne de 36.4 km fait son entrée souterraine dans la ville de Berne[1].

Berne-Worb Bahn (VBW)[modifier | modifier le code]

Les VBW sont nés de la fusion en 1927, des Chemins de fer Berne-Muri-Gümligen-Worb (BWB) ouverts à l'exploitation le 21 octobre 1898 et du Worblental (WT), ligne ouverte le 3 juillet 1913[1].

Réseau[modifier | modifier le code]

Le plan du réseau est disponible sur ce lien

RegioExpress[modifier | modifier le code]

S-Bahn de Berne[modifier | modifier le code]

Tramway de Berne[modifier | modifier le code]

  • 6 Fischermätteli – BerneMuri bei Bern – Gümlingen – Rüfenacht – Worb Dorf

Lignes de bus[modifier | modifier le code]

  • 33 Worblaufen – Reichenbach – Bremgarten
  • 34 Unterzollikofen – Hirzenfeld
  • 36 Breitenrain – Worblaufen – Zollikofen – Münchenbuchsee
  • 38 Schönbühl – BäriswilMattstetten
  • 40 Kappelisacker – Papiermühle – Breitenrain – Schosshalde – Egghölzli – Muri – Allmendingen/ Sonnenfeld
  • 41 Kappelisacker – Papiermühle – Breitenrain
  • 43 Ittigen (Talgut Zentrum) – Kappelisacker – Talgut Zentrum
  • 44 Gümligen Sonnenfeld – Ostermundigen – Bolligen
  • 46 Bolligen – Habstetten
  • 47 Bolligen – Krankenheim (– Lindenburg)
  • 48 Papiermühle – Kappelisacker – Lutertal – Habstetten – Papiermühle

Matériel roulant ferroviaire[modifier | modifier le code]

Automotrices Numéros Nbre Affectation Année de
construction
Constructeur(s) Remarques Photo
Be 4/8
Mandarinli[2]
41-61 20 S7, S8 1974-78 SIG BBC ● 16 transformées en Be 4/12 par adjonction d'une voiture intermédiaire (Stadler/Bombardier, 2001-2002)
● N° 42, 43, 45, 58 toujours en Be 4/8
● Be 4/12 44 ferraillée
Be 4-12 48 bei Bolligen.jpg
Be 4/10
Blaue Bähnli[3]
81-89 9 Tram 6
(Muritram)
1987-88 SWS SWP SIG
BBC-ABB
● transformées en Be 4/10 par adjonction d'une voiture intermédiaire (Stadler, 2010) RBS01wiki.jpg
ABe 4/12
LaPrima[4]
63, 64, 67, 68, 71 5 RE 1992-93 SWA SIG ABB ● ex-Be 4/8, transformées par adjonction d'une voiture intermédiaire (1992-93, 2001) RBS-ABe12-Jeg.jpg
Be 4/12
Seconda[5]
62, 65, 66, 69, 70, 72 6 S7, S8, S9 2010-2013 (1992-93) SWA SIG ABB RBS ● ex-Be 4/8 et ABe 4/12
● transformées par adjonction d'une voiture intermédiaire (1994-95)
● déclassées entre 2010 et 2013
RBS-ABe12-Jeg.jpg
RABe 4/12
NExT[6]
21–34 14 (pas toutes livrées) RE 2009/2013 Stadler Rail ● 8 RABe 4/12 27-34 en livraison RBS-25.JPG

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Les Chemins de fer privés suisses, Éditions Avanti, Fritz Bandi, 1979
  2. Mandarinli sur RBS.ch
  3. Blaue Bähnli sur RBS.ch
  4. LaPrima sur RBS.ch
  5. Seconda sur RBS.ch
  6. NExT sur RBS.ch

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]