Regio S-Bahn Bâle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Regio S-Bahn Bâle
Situation Drapeau de la Suisse Suisse du Nord-Ouest
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Landkreis Lörrach)
Drapeau de la France France (Arrondis. de Mulhouse)
Type Réseau express régional
Entrée en service 1er juin 1997
Longueur du réseau 244,33 km
Lignes 5
Gares 72
Rames FLIRT
ZGC
Colibri
Fréquentation 19 millions/an (2007)[réf. souhaitée]
Écartement des rails 1 435 mm
Propriétaire CFF
Exploitant CFF
SBB GmbH
SNCF
Vitesse maximale 160 km/h [réf. souhaitée]
Lignes du réseau S1 S3 S5 S6 S9
Réseaux connexes (T) Tramway de Bâle
(BUS) Autobus dans le Nordwestschweiz
Regio S-Bahn Bâle

Image illustrative de l'article Regio S-Bahn Bâle

La Regio S-Bahn Bâle (ou également RER Bâle[1]) est le réseau au gabarit ferroviaire de transport en commun desservant la région trinationale de Bâle. Il comporte 244 km de voies situées pour l'essentiel en Suisse. Alors que les CFF gèrent le réseau en Suisse et en Allemagne (via sa filiale SBB GmbH), c'est la SNCF qui gère la partie française. Le RER, qui est constitué de cinq lignes, comporte 72 points d'arrêt et est fréquenté par 52 000 voyageurs par jour[réf. souhaitée].

La Regio S-Bahn a été constitué en 1997 avec l'ouverture de la ligne "verte" entre Mulhouse, Bâle et Frick. L’objectif fixé était de créer et de renforcer des lignes transfrontalières de transport.

Description[modifier | modifier le code]

Logo Regio S-Bahn sur un Stadler FLIRT de la ligne S6

La Regio S-Bahn est un moyen de transport ferré consistant en la création de lignes transfrontalières pour relier certaines grandes villes de la Regio TriRhena, à grand gabarit ferroviaire. L’ensemble du réseau est exploité avec des services fréquents et cadencés. Il s'agit d’assurer en heures creuses une desserte à la demi-heure (à l'heure pour la ligne S9). Entre les gares de Lörrach-Stetten et de Steinen ainsi qu'entre les gares de Bâle CFF et de Pratteln, on observe une desserte au quart d'heure. De plus, les fréquences des lignes sont généralement doublées aux heures de pointe. La ligne S1 été le fruit d'un effort massif d'ingénierie civile et de financement entre 1993 et 1997, date officielle de l'inauguration du réseau.

En 2008, la Regio S-Bahn compte cinq lignes : S1, S3, S5, S6 et S9. Il dessert 72 points d'arrêt sur 244 kilomètres de voies. Le réseau du Regio S-Bahn continue son expansion aujourd'hui ; les lignes S5 et S6 ont ainsi été inaugurée en 2004.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le projet trinational Regio S Bahn du réseau régional transfrontalier autour de Bâle date du congrès du Rhin Supérieur qui s'est tenu à Kehl en 1988. Les Cantons de Bâle Ville, Bâle Campagne, Argovie et la Région Alsace ont souhaité mettre en œuvre une liaison transfrontalière pour faciliter les déplacements au quotidien.

Réseau actuel[modifier | modifier le code]

Aperçu général[modifier | modifier le code]

Les cinq lignes du réseau totalisent 244 km de voies qui desservent 71 points d'arrêt.

Lignes du RER
Ligne Couleur Année de mise
en service
Nombre
de gares
Longueur Distance moyenne
entre 2 gares
Exploitant(s)
S1 vert 1997 21 79,6 km 3 790 m SNCF (F)
CFF (CH)
S3 bleu 1997 partiellement 2004 totalement 27 104,79 km 3 881 m CFF
S5 1999 12 13 km 1 083 m SBB GmbH
S6 rouge 2004 17 34 km 2 000 m SBB GmbH
S9 violet 1998 8 18,19 km 2 274 m CFF

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Projets[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Un projet pouvant voir le jour d'ici aux années 2030 est la construction d'un tunnel sous la ville de Bâle (avec 2 arrêts supplémentaires à Bâle Barfusserplatz et Bâle Place du Marché) permettant de relier Bâle CFF à Bâle Gare Badoise sans devoir changer de direction. De plus, ce projet inclut la construction d'une liaison de Bâle CFF à l'Euroairport.

Tout cela impliquera d'importants coûts financiers se montant à plusieurs centaines de millions de francs suisses et le remaniement complet du réseau RER avec une cadence minimale à 2 trains par heure et par ligne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Depuis la mise en place de leur nouveau site internet le 25 mai 2011, les CFF parle de RER Bâle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joël Forthoffer, « Les transports régionaux dans l'espace Transfrontalier Rhénan », Revue Géographique de l'Est, Nancy, Association des géographes de l’Est, vol. 37, no 1,‎ 1997, p. 63-82 (ISSN 0035-3213)

Articles connexes[modifier | modifier le code]