Reggie Watts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Watts (homonymie).

Reggie Watts

alt=Description de l'image Reggie_Watts_at_PopTech_2011_(a).jpg.
Informations générales
Surnom Reggie Watts
Nom de naissance Reginald Lucien Frank Roger Watts
Naissance 1972
Allemagne
Genre musical Human Beatbox, funk, soul
Instruments Clavier
Site officiel http://www.reggiewatts.com/

Reggie Watts (né Reginald Lucien Frank Roger Watts[1]) est un artiste multidisciplinaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Watts est né le 23 mars 1972 en Allemagne d'une mère française et d'un père Afro-Américain[2]. Il a été élevé à Great Falls, dans le Montana. Il est allé à l'école élémentaire Chief Joseph, et a étudié au lycée de Great Falls. Watts déménage ensuite à Seattle à 18 ans, où il suit quelques cours à l'Institut d'Arts de Seattle, avant d'étudier le Jazz au Cornish College of the Arts[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Watts est un artiste comédien multidisciplinaire, inspiré par la scène de Brooklyn. Ses représentations, principalement improvisées, sont des Stand-up où il interprète plusieurs personnages, combinées à des compositions a cappella sur un fond de musiques en boucle. Certaines de ses improvisations sont devenues populaires sur YouTube et sont souvent réclamées pendant ses spectacles, comme par exemple les pastiches Hip-hop « Fuck Shit Stack » et « Out of Control ».

Watts est apparu à de nombreux événements, notamment sur les scènes alternatives de New York et de Los Angeles, dans des opérations du groupe des Yes Men[3], les festivals de comédie de Montréal, du Cap, de Édimbourg, au Time-Based Art Festival de Portland, au festival de New York Under The Radar, au Fuse Box Festival à Austin, au Bonnaroo, au Sasquatch Festival, à plusieurs directs de radio sur la BBC et récemment dans une série de CollegeHumour.com. En 2007, il travailla à l'invention de théâtres multimédias avec son ami et dramaturge Tommy Smith. Ils créèrent deux pièces, Disinformation et Transition. Watts vit à Williamsbourg, à Brooklyn.

Groupes[modifier | modifier le code]

  • Hit Explosion
  • Clementine
  • Maktub

Récompenses[modifier | modifier le code]

Watts est le gagnant du Malcolm Hardee "Oy Oy" Award 2005 et du Andy Kaufman Comedy Award 2006. Il reçut l'Arts Award du Maire de Seattle en 2006[4], et fut aussi récompensé au MAP Fund 2008 ainsi qu'au Creative Capitol Grant 2009 dans la catégorie Spectacle vivant. Il remporta aussi un ECNY Award pour la meilleure scène comique musicale en 2009.

Vie Personnelle[modifier | modifier le code]

Reggie Watts est le petit cousin de l'écrivaine Alice Walker Watts. Reggie Watts parle couramment le Français.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Simplified (2004)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Interview du Seattle Times par Rebecca Teagarden (12/19/2004)
  2. Interview du Montreal Mirror (10/16/2005)
  3. The Yes Men : Les victimes climatiques des bougies d'Exxon
  4. Seattle Mayor's Office Press Release

Liens externes[modifier | modifier le code]