Refuge faunique national de Koyukuk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Koyukuk.
Refuge faunique national de Koyukuk
Image illustrative de l'article Refuge faunique national de Koyukuk
Bassin inférieur du Koyukuk (vue aérienne)
Catégorie UICN IV (aire de gestion des habitats/espèces)
Identifiant 10545
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Alaska Alaska
Coordonnées 65° 35′ 00″ N 156° 30′ 02″ O / 65.583333, -156.500556 ()65° 35′ 00″ Nord 156° 30′ 02″ Ouest / 65.583333, -156.500556 ()  
Superficie 14 366,98 km2
Création 2 décembre 1980
Administration United States Fish and Wildlife Service
Site web http://koyukuk.fws.gov/

Géolocalisation sur la carte : Alaska

(Voir situation sur carte : Alaska)
Refuge faunique national de Koyukuk

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Refuge faunique national de Koyukuk

Le Refuge faunique national de Koyukuk (en anglais : Koyukuk National Wildlife Refuge) est une réserve faunique située en Alaska aux États-Unis. Son statut a été établi en 1980 par l'Alaska National Interest Lands Conservation Act.

D'une surface de 14 366,98 km2[1], le refuge est situé entre le bassin inférieur de la rivière Kuyukuk dans une plaine qui s'étend du Yukon à la chaîne Purcell et aux pieds de la chaîne Brooks.

Dans sa partie humide on trouve des sauvagines, divers poissons, castors et élans. Dans la partie boisée, vivent ours, loups, lynx et martres.

La partie nord du Refuge faunique national Innoko est gérée par le refuge faunique noational Koyukuk, elle héberge, dans ses zones humides, de nombreux oiseaux et poissons qui viennent s'y reproduire. On y trouve des saumons, d'ombles arctiques et stenodus, dont la taille, en ce qui concerne ceux qui vivent dans les lacs, peut devenir importante.

Le refuge héberge un des plus importants groupes d'élans d'Alaska, jusqu'à 10 sujets par mètre carré. Les rennes rejoingent le parc en hiver, afin de se nourrir des lichens qui poussent sous la neige, tandis que les ours noirs et les grizzlis y vivent tout au long de l'année.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) U.S. Fish & Wildlife Service, Annual Report of Lands Under Control of the U.S. Fish and Wildlife Service : As of September 30, 2010,‎ mai 2011, 56 p. (lire en ligne), p. 17

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]