Redu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Redu
Redu en hiver
Redu en hiver
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Neufchâteau
Commune Libin
Code postal 6890
Zone téléphonique 061
Démographie
Gentilé Redutois(e)
Population 420 hab.
Géographie
Coordonnées 50° 00′ N 5° 10′ E / 50, 5.17 ()50° 00′ Nord 5° 10′ Est / 50, 5.17 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Luxembourg

Voir sur la carte administrative de Province de Luxembourg
City locator 14.svg
Redu

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Redu

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Redu
Liens
Site officiel http://www.redu-villagedulivre.be/fr/

Redu est une section de la commune belge de Libin située en Région wallonne dans la province de Luxembourg. Elle fut regroupée à la fusion des communes avec Anloy, Libin, Ochamps, Smuid, Transinne et Villance.

Il est souvent surnommé village du livre et de l'espace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé en Ardenne, le village est bordé au sud et au sud-ouest par la Lesse, un affluent de la Meuse. Redu et longé par la N40 et profite donc de la proximité de l'autoroute E411.

Village du livre[modifier | modifier le code]

Le week-end de Pâques 1984, pour la première fois, les livres ont envahi les rues de ce petit village d’à peine 400 habitants. Ce fut un succès étonnant : 15 000 visiteurs s’étaient déplacés pour participer au premier grand marché du livre rare ou d’occasion jamais tenu en Ardenne belge. Le Village du Livre de Redu était né.

En 2012, en parcourant les rues de Redu, on peut trouver 24 bouquineries. Ce ne sont pas moins de deux kilomètres de rayonnages qui s’offrent aux lecteurs dans les différentes librairies du village.

Chaque premier samedi du mois d'août, la Nuit du Livre est célébrée à Redu. Une nocturne regroupant des dizaines d'exposants répartis dans le centre du village et clôturé par un traditionnel feu d'artifice.

Le week-end de Pâques accueille, lui, la Fête du Livre. Les libraires dressent alors leurs échoppes dans les rues, accompagnés d'artistes, de musiciens...

Autres événements[modifier | modifier le code]

Depuis 2012, en septembre, se tient à Redu le Sabbat de La Gypsine. L'événement, organisé par La Maison du Tourisme du Pays de la Haute-Lesse, s'articule autour d'un spectacle mettant en scène la procès d'une sorcière (La Gypsine). Traditionnellement, des écrivains et dessinateurs viennent spécialement sur place pour dédicacer leurs œuvres. La journée est animée par des contes et spectacles fantastiques.

En dehors des événements traditionnels, Redu est aussi le cadre d'une brocante annuelle et d'un festival des bières trappistes tous deux organisés en collaboration avec l'un des six restaurants du village. Chaque année se tient aussi une randonnée VTT et une marche ADEPS.

La Club des Jeunes de Redu est aussi un comité très actif dans l'événementiel du village. En effet, en plus de prendre part aux événements habituels, ils sont les organisateurs d'un bal annuel en novembre, du Grand Feu et de la kermesse de juillet.

Recherches historiques[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Hubert (1850-1851).

Le moulin de Molhan était situé sur la rivière Lesse.

L’origine franque du moulin nous est confirmée par son nom. « Han ou Ham » vient du francique « heim », qui signifie « pièce de terre avec vaste pâture entourée d’une clôture ». Il s’agit souvent d’une courbe d’un cours d’eau, comme à Ham-sur-Heure, Han-sur-Lesse. Le moulin de Molhan était situé à la sortie d’une grande courbe de la Lesse.

On trouve la première mention écrite de ce moulin dans le polyptyque de Prüm, en 893. Ce document, écrit en latin, est un inventaire des possessions de l’abbaye de Prüm en Ardennes, au haut Moyen Âge. Après février 892, des moines de l’abbaye Saint-Sauveur de Prüm, dans l’Eifel, sont chargés de dresser le relevé de l’état des biens de l’abbaye, après les pillages des Normands. Plusieurs groupes vont parcourir l’Eifel, le Luxembourg, les Ardennes, le Rhin moyen, la Meuse et la Moselle et noter, sans règles précises, les maisons, prés, revenus et même noms des habitants faisant partie des biens de l’abbaye.

Le document original a été perdu. Mais nous possédons une copie exécutée en 1222 par Césaire de Myllendonck, l’ex-abbé de Prüm retiré au monastère de Heisterbach, à la demande de son successeur, l’abbé Friedrich de Stein.

Le polyptyque comporte 119 chapitres, lesquels sont consacrés chacun à un lieu où l’abbaye avait des biens. Le chapitre 45 est consacré à Villance (qui fait partie aujourd’hui de la commune de Libin, dans la Province du Luxembourg, en Belgique), qui comprenait à cette époque la partie de la Lesse qui comptait deux moulins, celui de Villance et celui de Molhan.

Le texte latin dit : « Sunt ibi molendini II, qui solvunt annona mixta modios XL » - Il y a là deux moulins, qui payent 60 muids de méteil.

L’abbé Georges Dartois a publié, dans une collection intitulée « Brindilles de la Haute-Lesse, Villance (Libin) » deux tomes consacrés à la famille Kauffmann, une dynastie de meuniers au pays de Villance. On trouve, dans le volume II, qui contient les annexes, une liste des meuniers de Molhan, qui remonte à 1577. Le moulin change à plusieurs reprises de propriétaire. Entre 1760 et 1876 cependant il va, semble-t-il, rester propriété des familles Collard-Grosjean et Degré-Grosjean. La famille Libert occupera le moulin de 1899 à 1920, date à laquelle le moulin cessera ses activités de meunerie. De nouveaux propriétaires du moulin voulurent implanter une centrale électrique sur la Lesse, centrale qui fournit un bref moment de l’électricité au village de Lesse.

Le moulin a aujourd’hui disparu, mais dans les bois, en bord de Lesse, à son emplacement, il y a une maison que son propriétaire utilise pendant les vacances.

Patronymes Molhan, Molhant, Molhand[modifier | modifier le code]

Vers 1655, le toponyme « Molhan » est devenu un patronyme. Ainsi trouve-t-on un ermite portant le nom de Eugide Molhan, qui s’était retiré au lieu-dit Le Différend, à la limite des communes d’Ochamps et de Jéhonville. Dans les archives de Jéhonville on trouve trace de son décès, le 11 avril 1687.

Les familles Molhan, Molhant, ou Molhand ont hérité de ce patronyme, issu du moulin de Molhan.

Village de l'espace[modifier | modifier le code]

Redu abrite, dans la station de Redu, des antennes de l'Agence spatiale européenne (ESA). Transinne, village voisin, abrite l'Euro Space Center, qui propose des stages et des activités faisant découvrir l'espace, les planètes et les étoiles.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]