Redistribution (chimie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En chimie, la redistribution réfère en général à l'échange de ligands anioniques liés à un métal ou à un centre métalloïde. Cette conversion n'implique pas une réaction d'oxydoréduction, contrairement aux réaction de dismutation.

Les réactions de redistribution sont en général menées à haute température ; lors du refroidissement du mélange, le mélange de produits est cinétiquement congelé et les produits individuels peuvent être séparés. Dans les cas où la redistribution est rapide à des températures douces, la réaction est moins utile synthétiquement mais toujours important d'un point de vue mécaniste.

Exemples[modifier | modifier le code]

On trouve des réactions de redistribution utiles dans les chimie des organo-aluminés, des organoboriques et des organosiliciés[1]. Beaucoup de dérivés organochlorés de nombreux métalloïdes sont obtenus de cette manière, par exemple [2] :

BCl3 + 2 B(C2H5)3 → 3 BCl(C2H5)2

Un autre exemple est le cas du tétraméthylsilane, un produit indésirable de la Synthèse de Müller-Rochow, un importante réaction industrielle, mais ce composé peut être converti (recyclé) en d'autres produits utiles, par redistribution avec le tétrachlorure de silicium :

SiMe4 + SiCl4 → 2 SiMe2Cl2

Dans la chimie des organostanniques, des mélanges de chlorure d'alkylétain sont produit par redistribution[3] :

3 SnBu4 + SnCl4 → 4 SnBu3Cl

Beaucoup d'halogénures de métal peuvent subir des réactions de redistribution. Par exemple, le tétrachlorure de titane et le tétrabromure de titane redistribuent leurs ligands halogénures. L'un des nombreuses réactions possibles dans ce genre de conversion est présentée ci-dessous[4] :

TiCl4 + TiBr4 → 2 TiBr2Cl2

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Greenwood, N. N.; & Earnshaw, A. (1997). Chemistry of the Elements (2nd Edn.), Oxford:Butterworth-Heinemann. ISBN 0-7506-3365-4.
  2. R. Köster, P. Binger, E. R. "Chlorodiethylborane and Chlorodiphenylborane"Inorganic Syntheses, Volume 15, pp. 149–153, 2007.DOI:10.1002/9780470132463.ch33
  3. G. G. Graf "Tin, Tin Alloys, and Tin Compounds" in Ullmann's Encyclopedia of Industrial Chemistry, 2005 Wiley-VCH, Weinheim DOI:10.1002/14356007.a27_049
  4. S. P. Webb and M. S. Gordon, « Intermolecular Self-Interactions of the Titanium Tetrahalides TiX4 (X = F, Cl, Br) », J. Am. Chem. Soc., vol. 121, no 11,‎ 1999, p. 2552–2560 (DOI 10.1021/ja983339i)