Red Sticks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Red Sticks (que l'on peut traduire en français par Bâtons Rouges) est le nom que donnèrent les américains à un groupe de Creeks des villes hautes qui décidèrent en 1813 de défendre leurs terres et traditions et de lutter les armes à la main contre l'expansionnisme américain[1]. Leur radicalisme causa une scission au sein du peuple Creek, ce qui déclencha une guerre civile, à laquelle les États-Unis se mêlèrent et que l'on nomme la Guerre Creek.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Boraas, p. 27

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Tracey Boraas, The Creek : farmers of the Southeast, Mankato, Minn. : Bridgestone Books, 2003. (ISBN 9780736815666)