Red Bull X-Alps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Red Bull X-Alps est une compétition internationale bisannuelle de vol-bivouac en parapente dont la première édition s'est déroulée en 2003.

La compétition[modifier | modifier le code]

Les participants doivent traverser le massif alpin de l'Autriche à Monaco en passant à proximité de quelques points de passage obligatoires :

  • ils ne peuvent utiliser que leurs jambes et leur parapente ;
  • ils doivent porter tout leur matériel de vol (voile de parapente, sellette, casque, parachute de secours et GPS) quand ils marchent ;
  • ils ne peuvent pas emprunter de tunnels reliant des vallées ;
  • ils sont suivis par un assistant personnel qui s'occupe de la logistique et du transport de tout le reste du matériel ;
  • les vols doivent respecter les règles du vol à vue. Pour simplifier l'observation des règles, en 2011 par exemple, il était convenu que les vols cessaient vers 21 h ;
  • le repos est obligatoire entre 23 h et h.

La compétition peut durer deux à trois semaines. Elle s'arrête 48 heures après que le premier compétiteur est arrivé au but.

Médiatisation[modifier | modifier le code]

Les GPS transmettent en direct la position des athlètes par l'intermédiaire de téléphones portable GSM aux organisateurs. Ces positions sont visibles en direct sur le site officiel consacré à la course ainsi que sur Google Earth.

De plus les pilotes emportent une caméra MiniDV qui fournit des vidéos diffusées également sur le site web tous les jours pendant le déroulement de la compétition.

X-Alps 2003[modifier | modifier le code]

En 2003 eut lieu la première édition de cette compétition.

Points de passage[modifier | modifier le code]

Cette année-là, la compétition a démarré en Autriche sur le glacier du Dachstein. Les compétiteurs ont dû passer dans un rayon de 100 mètres des points de passages suivants :

  • Verbier ;
  • le mont Gros, d'où les pilotes ont pu décoller pour se poser à l'arrivée à Monaco.

Résultats[modifier | modifier le code]

Des dix-neuf participants qui sont partis le 14 juillet 2003 du Dachstein, trois sont parvenus jusqu'à Monaco.

  1. Kaspar Henny (CH), en 11 jours et 22 h 55 min 30 s
  2. David Dagault (F), en h 25 de plus
  3. Stefan Bocks (D), h 45 après le premier

Le prince Albert a personnellement remis la médaille olympique de Monaco aux trois athlètes.

X-Alps 2005[modifier | modifier le code]

Le Red Bull X-Alps 2005 fut la deuxième édition de la compétition et la première édition à laquelle une équipe féminine a participé. Le départ eut lieu le .

Parcours[modifier | modifier le code]

Les points de passages ont été modifiés par rapport à 2003 :

  • sommet du Zugspitze – contournement par le nord ;
  • sommet du mont Blanc – contournement par le nord ;
  • Mont Gros – passage dans un rayon de 100 mètres.

Participants[modifier | modifier le code]

Dix-sept pilotes ont participé, dont le vainqueur de l'édition précédente Kaspar Henny ainsi que les deux premières femmes de l'histoire de la compétition : l'américaine Kari Castle et l'irlandaise Niki Hamilton.

Équipe Athlète Assistant
Australie I Benn Kovco Bryan Anderson
Autriche I Helmut Eichholzer Elisabeth Rauchenberger
Autriche II Christian Amon Lars Pongs
Espagne David Castillejo Martinez Madalena Alcañiz Soriano
Grande Bretagne Aidan Toase Jan Toase
Allemagne I Stefan Bocks Hansi Keim
Allemagne II Michael Gebert Florian Schellheimer
Grèce Dimitris Bourazanis Marina Zannara
Irlande Niki Hamilton Petra Knor
Italie Andy Frötscher Florian Ploner
Mexique Santiago Baeza Christian Fernandez del Valle
Roumanie Toma Ioan Coconea Cornel Doru Calutiu
Suisse I Kaspar Henny (Tenant du titre) Elio Baffioni
Suisse II Urs Lötscher Andreas Wild
Suisse III Alex Hofer Heinz Haunschild
Turquie Semih Sayir Osman Grukan
USA Kari Castle Craig Goddard

Résultats[modifier | modifier le code]

Lors de cette édition, quatre participants ont atteint l'arrivée à Monaco, tandis que trois participants ont dû abandonner pour des raisons de santé.

  1. Alex Hofer (CH ; équipe suisse III), en 12 jours et h 20
  2. Urs Lötscher (CH ; équipe suisse II), en 25 h de plus
  3. Kaspar Henny (CH ; équipe suisse I)
  4. Helmut Eichholzer (AUT ; équipe autrichienne I)

X-Alps 2007[modifier | modifier le code]

La troisième édition du Red Bull X-Alps a démarré le 23 juillet 2007 à h 30.

Parcours[modifier | modifier le code]

Comme pour les années précédentes, le parcours démarrait sur le Dachstein et se terminait à Monaco. Les points de passage étaient cette année :

  • Dachstein (Autriche) ;
  • Marmolada (Italie) ;
  • Eiger (Suisse) ;
  • Mont Blanc (France) ;
  • Mont Gros (France).

Participants[modifier | modifier le code]

Pays Athlète Assistant
Australie Lloyd Pennicuik John Binyon
Autriche I Christian Reinegger Wolfgang Wimmer
Autriche II Gerald Ameseder Thomas Weingartner
Belgique Thomas de Dorlodot Eduouard Crespeigne
Canada Josh Briggs Jeff Bellis
Allemagne I Michael Gebert Christian Maier
Allemagne II Peter Rummel Martin Walleitner
Espagne Ramón Morillas Salmerón Oscar Atillo
France I Vincent Sprungli Jerome Maupoint
France II Julien Wirtz Adrien Vicier
Angleterre Aidan Toase Bhavna Patel
Grèce Dimitris Bourazanis Manos Kiriakakis
Italie I Andy Frötscher Michael Pezzi
Italie II Leone Antonio Pascale Roberto Maggi
Japon Kaoru Ogusawa Masaru Saso
Pologne Krzyszlof Ziokowski Grazyna Cader-Z
Roumanie Toma Coconea Răzvan Levarda
Russie Dmitry Gusev Viktor Yanchenko
Slovénie Simon Copi Marina Istenic
Suisse I Alex Hofer Sandro Schnegg
Suisse II Urs Lötscher Nicole Willi
Suisse III Martin Müller Fabian Zuberer
Slovaquie Peter Vrabec Frantisek Pavlousek
USA Nate Scales Nick Greece
Venezuela Raul Penso Eduardo Fuhrmeister
Turquie Yurdaer Etike Erdem Tuc

Résultats[modifier | modifier le code]

En 2007 cinq équipes sont parvenues au but à Monaco. Douze des trente équipes ont été éliminées (un par jour après 48 h) ou ont dû abandonner en route. Le plus rapide à arriver au mont Gros fut Martin Müller mais avec une pénalité de 36 heures pour avoir pénétré dans un espace aérien interdit à proximité de l'aéroport de Sion. Alex Hofer et Toma Coconea purent donc le dépasser et il finit troisième.

Le vainqueur, Alex Hofer, parcouru 900 km en vol (61 % de la distance) et 588 km (39 %) à pieds, soit un total de 1 488 km à comparer aux 838 km à vol d'oiseau entre les différents points de passage. À l'opposé, Coconea parcouru seulement 24 % de la distance en vol et marcha 76 % du trajet (soit 1 021 km).

Rang Équipe Athlète Remarques
1 SUI I Alex Hofer Arrivé à Monaco
après 14 jours et 1 h 00
2 ROM Toma Coconea + 4:35
3 SUI III Martin Müller + 1j 0:15
4 SUI II Urs Lötscher + 1j 5:50
5 JPN Kaoru Ogisawa + 1j 22:54
6 GBR I Aidan Toase 102 km de Monaco (à vol d'oiseau)
7 ESP Ramon Morillas 124 km de Monaco
8 GBR II Ulric Jessop 130 km de Monaco
9 USA II Honza Rejmanek 142 km de Monaco
10 ITA II Leone Pascale 152 km de Monaco
11 CZE Jan Skrablek 159 km de Monaco
12 FRA II Julien Wirtz 185 km de Monaco
13 USA I Nate Scales 186 km de Monaco
14 GER II Peter Rummel 246 km de Monaco
14 AUT I Chris Reinegger 246 km de Monaco
14 ITA I Andy Frötscher 246 km de Monaco
17 AUS Lloyd Pennicuik 283 km de Monaco
18 RUS Dmtry Gusev 325 km de Monaco
SLO Simon Copi Éliminé après 487 km / à 351 km de Monaco
(Distances à vol d'oiseau)
BEL Tom de Dorlodot Éliminé après 437 km
VEN Raul Penso Éliminé après 414 km
AUT II Gerald Ameseder Éliminé après 402 km
SVK Peter Vrabec Éliminé après 357 km
FRA I Vincent Sprungli Abandon après 318 km
POL K. Ziolkowski Éliminé après 239 km
GER I Michael Gebert Éliminé après 208 km
CAN Max Fanderl Éliminé après 165 km
COL Hugo Jimenez Éliminé après 140 km
GRC Dimitris Bourazanis Éliminé après 127 km
TUR Yurdaer Etike Éliminé après 23 km

X-Alps 2009[modifier | modifier le code]

En 2009 a lieu la quatrième édition du Red Bull X-Alps.

Le 28 juillet peu après 18 h Christian Maurer atteint le but (mont Gros) avec une avance considérable sur son compatriote Alex Hofer qui est du côté de Saint Jean de Maurienne et le peloton qui est encore majoritairement en Suisse.

Parcours[modifier | modifier le code]

Le point de départ de la course n'est plus le Dachstein comme les années précédentes, mais Salzbourg (toujours en Autriche). L'arrivée est toujours située à Monaco. Les points de passage sont :

Participants et résultats[modifier | modifier le code]

En 2009 seules deux équipes ont atteint l'arrivée à Monaco. Douze participants ont abandonné, ont été disqualifiés ou ont été éliminés comme le prévoit la règle pour le dernier tous les deux jours. Le premier à atteindre Monaco fut le suisse Chrigel Maurer, multiple vainqueur de la coupe du monde de parapente, du championnat du monde de parapente et du championnat d'Europe de parapente. Le lendemain, son compatriote Alex Hofer, vainqueur des éditions 2005 et 2007 du X-Alps, fut le deuxième et dernier participant à atteindre le but.

Le vainqueur Chrigel Maurer parcouru 72 % de la distance (999 km) en vol et les 28 % restants (380 km) à pieds, avec un dénivelé cumulé positif de 35 520 mètres.

Rang Équipe Athlète Assistant Remarques
1 Suisse III Chrigel Maurer Thomas Theurillat Arrivé à Monaco
après 9 jours, 23:54
Distance à vol d'oiseau 818 km / distance effective 1379 km
2 Suisse I Alex Hofer Nicole Schlotterer +1 jour 9:24
3 USA Honza Rejmanek Dave Hanning 139 km de Monaco (à vol d'oiseau)
4 Angleterre I Aidan Toase Charlie Merrett 164 km de Monaco
5 Russie Evgeny Gryaznov Dmitry Gusev 193 km de Monaco
6 Allemagne Michael Gebert Florian Schellheimer 203 km de Monaco
7 Finlande Jouni Makkonen Toni Leskelä 230 de Monaco
8 Hongrie Pal Takats Mauritz Volkmer 231 de Monaco
9 Espagne Ramon Morillas Juan Morillas 237 de Monaco
10 Belgique Thomas de Dorlodot Maxime van Dyck 238 km de Monaco
11 France II Julien Wirtz Adrien Vicier 245 km de Monaco
12 Italie II Andy Frötscher Raphael Graetz Murphy 288 km de Monaco
13 Japon I Kaoru Ogisawa Masaru Saso 297 km de Monaco
13 Canada Max Fanderl Penny Powers 297 km de Monaco
15 Angleterre II Tom Payne Alex Raymont 321 km de Monaco
15 République Tchèque Jan Skrabalek David Bzirsky 321 km de Monaco
17 Pologne Filip Jagla Piotr Goc 423 km de Monaco
18 Slovaquie Peter Vrabec Tomas Bernat 457 km de Monaco
Autriche I Helmut Eichholzer Andreas Neubacher disqualifié (vol dans un espace aérien interdit)
Roumanie Toma Coconea Vasile Trifan, Daniel Piscia disqualifié (vol dans un espace aérien interdit)
Suisse II Martin Müller Fabien Zuberer abandon (blessure)
Japon II Masayuki Matsubara Tetsuo Kogai éliminé (dernier)
France I Vincent Sprüngli David Bibier Cocatrix abandon (blessure)
Australie Lloyd Pennicuik Lewis Nott éliminé (dernier)
Venezuela Raul Penso Ismael Penso disqualifié (vol dans un espace aérien interdit)
Pays-Bas Ronny Geijsen Hugo Robben abandon (blessure)
Afrique du Sud Pierre Carter James Braid abandon (blessure)
Italie I Leone Antonio Pascale Maurizio Dalla Valle abandon (blessure)
Slovénie Primoz Susa Igor Erzen éliminé (dernier)
Autriche II Christian Amon Manuel Goller abandon (blessure)

X-Alps 2011[modifier | modifier le code]

En 2011 a lieu la cinquième édition du Red Bull X-Alps, entre Salzbourg et Monaco.

Parcours[modifier | modifier le code]

  • Gaisberg, Autriche, 0 km, 0 km
  • Dachstein, Autriche, 58 km, 58 km
  • Großglockner, Autriche, 81 km, 139 km
  • Tre Cime, Italie, 138 km, 198 km
  • Piz Palü, Suisse, 181 km, 379 km
  • Matterhorn, Suisse, 183 km, 562 km
  • Mont Blanc, France, 63 km, 625 km
  • Mont Gros, France, 234 km, 859 km
  • Monaco, 5 km, 864 km

Participants et résultats[modifier | modifier le code]

Classement Athlète (équipe) Distance totale (km) Distance du but (km) Distance vol (km) Distance marche (km) vol/marche (%)
1 Christian Maurer (SUI1) 1807 GOAL 1321 486 73/27
2 Toma Coconea (ROM) 1807 GOAL 826 981 46/54
3 Paul Guschlbauer (AUT4) 1781 9 1107 674 62/38
4 Martin Müller (SUI3) 1870 73 1115 754 60/40
5 Jon Chambers (GBR2) 1515 113 730 784 48/52
6 Michael Gebert (GER) 1464 171 473 991 32/68
7 Ferdinand v. Schelven (NED) 1600 173 803 796 50/50
8 Clement Latour (FRA3) 1576 175 834 742 53/47
9 Jouni Makkonen (FIN) 1533 176 902 631 59/41
10 Honza Rejmanek (USA) 1552 181 793 759 51/49
11 Thomas De Dorlodot (BEL) 1561 183 719 842 46/54
12 Evgenii Griaznov (RUS) 1430 241 521 909 36/64
13 Helmut Eichholzer (AUT1) 1401 305 733 668 52/48
14 Andy Frötscher (ITA) 1105 305 393 712 36/64
15 Max Fanderl (CAN) 1128 305 414 714 37/63
16 Richard Pethigal (BRA) 1138 327 328 810 29/71
17 Pawel Faron (POL) 1099 350 390 709 36/64
18 Oriol Fernandez (ESP) 1038 389 395 643 38/62
Steve Nash (GBR1) 907 385 255 652 28/72
Jan Skrabalek (CZE) 879 478 181 698 21/79
Pierre Carter (RSA) 690 516 288 402 42/58
Martin Romero (ARG) 618 573 103 515 17/83
Masayuki Matsubara (JPN2) 557 620 98 459 18/82
Vincent Sprüngli (FRA1) 415 631 123 292 30/70
Nuno Virgilio (POR) 379 683 146 233 39/61
Mike Küng (AUT3) 342 677 116 226 34/66
Philippe Barnier (FRA2) 226 757 90 136 40/60
Ivar Sandstå (NOR) 169 786 44 125 26/74
Cristian Amon (AUT2) 190 755 58 132 31/69
Kaoru Ogisawa (JPN1) 291 739 129 162 44/56

Liens[modifier | modifier le code]