Rechlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rechlin
L'église de Rechlin nord
L'église de Rechlin nord
Blason de Rechlin
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Mecklenburg-Western Pomerania.svg Mecklembourg-Poméranie-Occidentale
Arrondissement
(Landkreis)
Plateau des lacs mecklembourgeois
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Olaf Bauer
Code postal 17248
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
13 0 56 056
Indicatif téléphonique 039823
Immatriculation MÜR
Démographie
Population 2 188 hab. (31 décembre 2009)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 53° 20′ 00″ N 12° 43′ 00″ E / 53.33333, 12.716753° 20′ 00″ Nord 12° 43′ 00″ Est / 53.33333, 12.7167  
Altitude 67 m
Superficie 7 728 ha = 77,28 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Rechlin

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Rechlin
Liens
Site web www.amt-roebel-mueritz.de

Rechlin est une commune d'Allemagne située dans l'arrondissement du Plateau des lacs mecklembourgeois, dans le Land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Rechlin est située au bord de la « Petite Müritz », un lac secondaire du lac Müritz. La rive sud du lac de Priesterbäk jouxte la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Rechlin fut mentionnée pour la première fois dans un document officiel en 1374.

En 1916 on y installa un centre d'essai et de formation aéronautique. Après la Première Guerre mondiale, ces installations ont été démantelées. Mais, au milieu des années 1930, dans le cadre du réarmement de l'Allemagne, on érigea sur ce terrain à nouveau un centre d'essai de la Luftwaffe (Erprobungsstelle der Deutschen Luftwaffe).

Entre 1943 et 1945, un camp de baraquements du service du travail obligatoire (Reichsarbeitsdienst) situé à Retzow fut transformé en camp de concentration qui servit à accueillir les détenus en surnombre du camp d'Oranienburg. Les 1 000 à 1 500 prisonniers furent employés à la construction de l'extension de l'aérodrome de Lärz. À partir de la mi-1943, ce camp devint aussi une annexe du camp de Ravensbrück et jusqu'à la fin de la guerre entre 2 000 à 3 000 femmes y séjournèrent. Le camp fut libéré le 1er mai 1945 par l'Armée rouge.

Après la guerre, des troupes russes furent stationnées sur l'ancien terrain de la Luftwaffe qui fut entouré d'un mur et déclaré « zone interdite ».

À voir[modifier | modifier le code]

  • Musée de technologie aéronautique (Luftfahrttechnisches Museum Rechlin).

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :