Recherche d'emploi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La recherche d'emploi a pour but de permettre aux personnes qui souhaitent changer d'emploi ou qui se trouvent au chômage de bâtir un projet professionnel et de trouver un nouvel emploi. C'est un passage souvent obligé pour la plupart des personnes d'un pays.

Elle peut prendre des formes différentes, selon la cible (fonction publique, grande entreprise, PME). Mais certains points restent communs.

La recherche d'emploi est beaucoup plus efficace lorsqu'elle se fait avec des organismes spécialisés dans l'aide à la recherche d'emploi (en France : Pôle emploi), ou des associations d'aide à la recherche d'emploi.

Trois types de recherche d'emploi[modifier | modifier le code]

On distingue en général trois types de recherche :

  • Les réponses à des offres d'emploi :
l'entreprise présente une offre dans un bulletin d'annonces (de l'entreprise, de la branche, d'une revue spécialisée ou non, sur Internet), par l'intermédiaire d'une Agence pour l'Emploi (en France, le Pôle emploi, l'APEC), par l'intermédiaire d'un cabinet de recrutement, etc. et les candidats y répondent ;
  • Les candidatures spontanées :
le candidat décide de ne pas attendre une offre d'emploi et fait acte de candidature soit parce qu'il sait qu'un poste est ouvert à recrutement (avant que l'information ne soit publique), soit parce qu'il espère que ce soit le cas, soit parce que l'entreprise ou le service lui paraît particulièrement attirant par rapport à son projet professionnel ;
  • Les recherches en réseau :
le chercheur d'emploi présente son projet professionnel à des personnes de son réseau personnel direct constitué par des connaissances professionnelles ou des amis (niveau 1), qui l'orientent vers d'autres personnes susceptibles de le mettre en contact avec des entreprises (niveau 2), qui elles-mêmes peuvent l'orienter (niveau 3 etc.)[1].

Dans les trois cas, les aspects formels sont importants et doivent généralement être respectés avec attention pour donner les meilleures chances à une candidature. En particulier, le candidat doit fournir un CV et une lettre de motivation. Il est de plus en plus fréquemment demandé aux candidats de passer un test psychométrique (par exemple : Orientation 21 ou Personnalité 21). En recherche en réseau, il faut préparer un dossier de candidature qui présente le projet professionnel.

Si le service des ressources humaines (ou la Direction du Personnel) retient la candidature, cette démarche initiale sera suivie d'un ou plusieurs entretiens individuels ou collectifs.

L'étude de marché[modifier | modifier le code]

Évaluation du marché[modifier | modifier le code]

Avant de bâtir un projet professionnel, il est prudent de s'assurer qu'il existe un marché par rapport aux services que l'on va proposer.

Marché ouvert et marché caché[modifier | modifier le code]

Dans le marché du travail, il y a le « marché ouvert » qui est l'ensemble des annonces diffusées par les entreprises, et il y a le « marché caché » qui est l'ensemble des emplois qui ne font pas l'objet d'annonces par les entreprises. Cette distinction est importante par rapport aux stratégies de recherche adoptées.

Le marché caché est accessible en envoyant des candidatures spontanées, ou pour la recherche en réseau. Le marché du travail est composé de 30 % de marché ouvert, et de 70 % de marché caché. De plus, 80 % des candidats se battent sur le marché ouvert, tandis que 20 % des candidats préfèrent le marché caché. Cette situation démontre combien le marché caché est malheureusement encore inconnu par les candidats, pourtant bien plus important que le marché ouvert. En effet, le marché caché tient au fait que beaucoup d'entreprises reçoivent régulièrement des candidatures spontanées et n'ont dès lors pas besoin de diffuser des annonces pour les emplois disponibles[2].

Le projet professionnel[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Projet professionnel.

Il est très important que toute personne qui cherche un emploi élabore un projet professionnel. C'est-à-dire qu'elle doit décrire dans un document écrit l'offre de service qu'elle propose aux entreprises susceptibles de l'employer, à partir de son expérience, de ses compétences, de ses savoir-faire, et de ses savoir-être.

La communication de l'offre de services[modifier | modifier le code]

Le Curriculum Vitae (CV)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Curriculum vitæ.

Le CV (ou Curriculum vitæ) est un document qui présente le parcours professionnel et/ou didactique d'une personne. Dans le cas d'une recherche d'emploi, le CV est un intermédiaire quasi obligé pour présenter sa candidature à un poste. La description du parcours professionnel doit mettre en évidence les points importants de l'expérience par rapport au projet professionnel qui a été élaboré. Le titre du CV doit mettre en évidence le type de poste recherché.

La forme du CV n'est pas imposée. Néanmoins, certaines habitudes existent (généralement, en vue de faciliter sa lecture) :

  • présenter les coordonnées personnelles en haut de la première page ;
  • organiser l'expérience de manière ordonnée dans le temps (les avis sont partagés sur l'ordre croissant ou décroissant des dates) ;
  • regrouper les expériences en fonction de leur pertinence professionnelle ;
  • s'en tenir aux informations essentielles ;
  • faire apparaître les mots-clef susceptibles d'attirer l'attention du lecteur ;
  • finir le CV par des informations moins professionnelles, mais pouvant avoir un intérêt pour le recruteur (par exemple des contributions à Wikipédia sont un loisir qui ajoute à l'intérêt d'une candidature, par exemple dans des métiers où le rédactionnel tient une part importante).

La forme privilégiée d'un CV est variable d'une époque à l'autre et d'un pays à l'autre. Les conseils distribués pour sa rédaction sont légion dans la presse, dans l'édition, sur Internet. Ils paraîtront parfois contradictoires, mais le CV doit être lu et doit convaincre.

En particulier, la forme du CV doit faciliter la lecture à plusieurs niveaux d'attention :

  • premier coup d'œil en 10 secondes. Lorsqu'un recruteur reçoit plusieurs dizaines (voire centaines) de CV pour un poste, le premier tri sera rapide et critique ! Il faut pouvoir trouver toutes les informations essentielles d'un coup d'œil (qui êtes vous ? Votre expérience / votre formation, etc.), et cela sur la première page (si jamais le CV en comporte plusieurs).
  • deuxième lecture : attention au niveau de détail de chaque sous-catégorie... Donc soigner les sous-titres, jouer avec les caractères gras, la tabulation, etc.
  • enfin, dernier niveau : vous avez été sélectionné avec une poignée d'autres candidats. Bravo ! Maintenant votre CV va subir un examen attentif : pensez aux détails positifs de vos expériences professionnelles, de votre formation... sans en mettre trop non plus. Certains recruteurs disent « une page pas plus ». Après, si votre expérience professionnelle est vraiment riche et déterminante pour le poste visé, alors soit, jusqu'à deux pages. Le reste pourra attendre l'entretien...

La lettre de motivation[modifier | modifier le code]

Article détaillé : lettre de motivation.

Une lettre de motivation pertinente doit proposer d'autres informations que celles présentées dans votre CV. Elle doit toujours le compléter en insistant sur vos motivations : Pourquoi l'employeur peut-il être intéressé par votre candidature ?

Il est traditionnel d'accompagner le CV d'une lettre décrivant succinctement les raisons pour lesquelles le candidat estime correspondre à l'emploi cible de la démarche.

Dans sa forme la plus simple, il s'agit d'un courrier qui relève de la politesse pour ne pas adresser simplement un CV dans une enveloppe et pour permettre de faciliter son traitement (par exemple, quand une référence d'offre d'emploi doit être citée.) Mais le plus souvent, l'employeur potentiel attend d'y trouver la description des motivations du candidat (les raisons qui lui font préférer cet emploi à un autre) et - souvent - les éléments saillants de son expérience au regard du poste visé (au moins afin de permettre de faire ressortir cette candidature parmi les autres). Il y a quelques années, la lettre se devait d'être manuscrite. La graphologie était passée par là... Aujourd'hui ce n'est plus nécessaire, le traitement de texte suffit largement !

Selon les entreprises, la lettre sera lue avec plus ou moins d'attention. Mais il est rare que son absence soit tolérée. Dans tous les cas, le candidat évitera les rédactions exagérées (on a vu trop de lettres de motivation dans lesquelles le candidat condamnait littéralement des groupes internationaux à l'échec économique s'ils laissaient passer l'occasion de s'adjoindre les services du rédacteur). De même, quand elle est lue attentivement, une lettre doit - au moins - paraître personnalisée (trop de lettres désignent une entreprise comme le leader de son marché quand elle se sait challenger derrière un leader connu.)

Néanmoins, il est généralement conseillé d'éviter de livrer tous les détails des arguments positifs d'une candidature. Une bonne lettre de motivation doit éveiller l'attention et l'intérêt du lecteur, provoquer l'envie de rencontrer le candidat, mais ne pas complètement déflorer le sujet (ce qui réduirait les chances d'être retenu dans le petit nombre d'entretiens).

La taille de l'entreprise ou du service a un impact sur cette partie de la démarche. Par exemple, il est souvent valorisant d'avoir une bonne connaissance de l'entreprise de petite taille et de son marché (et de le faire apparaître dans la lettre de motivation) ; une entreprise de plus grande envergure pourra remarquer davantage la claire compréhension des enjeux internes de sa structure (la connaissance de l'entreprise et de son marché étant en revanche relativement facile).

Le dossier de candidature[modifier | modifier le code]

Le dossier de candidature est surtout utile pour la recherche en réseau. Il décrit le projet professionnel, et peut être présenté aux personnes rencontrées lors des entretiens en réseau.

Les entretiens d'embauche[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Entretien d'embauche.

Les [entretiens d'embauche]] sont un moment important (pour l'entreprise comme pour le candidat) où, dans un temps court, il faudra que l'entreprise renouvelle les arguments qui font son attrait et le candidat devra démontrer qu'il est le meilleur choix à faire par l'entreprise. Bien sûr, l'équilibre entre ces deux aspects varie selon l'état du marché du travail plus ou moins favorable à l'une ou l'autre des parties, mais l'entretien reste un temps où se concentre une grande partie de la conviction qui mène au recrutement ou à son échec.

Les dimensions psychologiques de l'entretien sont souvent décrites puisqu'il s'agit généralement de la confrontation d'un candidat avec un représentant de l'entreprise (une personne du service qui recrute, une personne du cabinet de recrutement qui sert d'intermédiaire et de filtre, une personne du service du personnel). Plus rarement, des entretiens peuvent confronter plusieurs candidats. Tous les éléments peuvent intervenir (comme dans une première rencontre amoureuse) : la personnalité, la façon de s'habiller, la tenue générale, la manière de s'exprimer, d'argumenter ou de répondre aux questions, le lieu, l'heure ou l'humeur de chacun des participants.

L'embauche ou le refus[modifier | modifier le code]

Avec ou sans entretien, une candidature peut être refusée (et la plupart le sont dans un marché du travail où le chômage est mesurable comme dans la plupart des pays du monde en ce début du XXIe siècle). La plupart des entreprises adressent un courrier (bref mais poli) pour indiquer leur refus ; mais il n'est pas rare de refuser silencieusement (surtout dans le cas où l'entreprise reçoit des candidatures plus nombreuses que sa capacité à y répondre).

Dans le cas d'une embauche, il est aussi traditionnel de la formaliser par un courrier accompagné ou non du contrat de travail proposé au candidat.

Article connexe : Embauche en France.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hervé Bommelaer, Trouver le bon job grâce au réseau, Eyrolles, 2011
  2. Comment aborder le marché du travail ? Pôle emploi, Guide pratique, novembre 2010, page 13

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hervé Bommelaer, Rebondir en temps de crise, Eyrolles, 2009
  • Hervé Bommelaer, Trouver le bon job grâce au réseau, Eyrolles, 2011

Articles connexes[modifier | modifier le code]

En France
En Belgique
En Suisse
Au Canada

Liens externes[modifier | modifier le code]