Recensement de l'Empire russe de 1897

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le recensement de l'Empire russe de 1897 est le premier et l'unique recensement réalisé dans l'Empire russe. Il enregistra les données démographiques à la date du 28 janvier (Calendrier julien : 15 janvier) 1897.

Organisation[modifier | modifier le code]

Le projet de recensement avait été avancé par le célèbre géographe et chef du Bureau central de statistique Piotr Semionov-Tian-Chanski en 1877. Il fut approuvé par le tsar Nicolas II en 1895. Auparavant, le Bureau central des statistiques publiait des tableaux statistiques basés sur des listes fiscales (ревизские списки).

Le recensement se déroula en deux phases. Au cours de la première (décembre 1896 - janvier 1897) les agents recenseurs (135 000 personnes : des soldats alphabétisés, des enseignants et des prêtres) rendirent visite à tous les ménages et remplirent les questionnaires, qui furent ensuite vérifiés par les chefs locaux des bureaux de recensement. Lors de la seconde phase, le 9 janvier 1898 (calendrier julien : 28 décembre 1897), les agents recenseurs rendirent visite simultanément à tous les ménages afin de vérifier et de mettre à jour les questionnaires.

Le traitement des données prit huit ans et fut réalisé au moyen de machines à cartes Hollerith. La publication des résultats commença en 1898 pour s'achever en 1905. Au total, 119 volumes furent publiés pour les 89 gouvernements de l'Empire, plus un résumé en deux volumes.

Le deuxième recensement de Russie était prévu pour 1915, mais il fut annulé en raison de la Première Guerre mondiale. Aucun autre recensement n'eut lieu dans l'Empire russe en raison de la révolution de 1917.

Questionnaire[modifier | modifier le code]

Le questionnaire comportait les rubriques suivantes :

  • Nom, prénom, patronyme ou surnom (прозвище)
  • Sexe
  • Lien envers le chef de famille ou du ménage
  • Âge
  • État civil
  • Statut social
  • Lieu de naissance
  • Lieu d'enregistrement
  • Lieu habituel de résidence
  • Avis d'absence
  • Religion
  • Langue maternelle
  • Capacité à lire et écrire
  • Occupation (profession, métier, poste dans un bureau ou un service) principale et secondaire.

Résultat[modifier | modifier le code]

Dans les tableaux récapitulatifs du recensement, la « nationalité » est fondée sur la langue maternelle (родной язык, rodnoï iazyk) déclarée par la personne recensée [1].

Carte ethnique de la Russie Européenne avant la Premiere Guerre mondiale.
Nationalité Proportion (%)
Russes 44,32
Ukrainiens 17,81
Polonais 6,71
Peuples turcophones 10,82
Juifs 4,03
Finnois 2,78
Lituaniens et Lettons 2,46
Allemands [Note 1] 1,46
Montagnards du Caucase 1,34
Géorgiens 1,07
Arméniens 0,93
Iraniens 0,62
Mongols 0,28
Divers 0,73

Lien externe[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  1. Il existait plusieurs populations d'origine allemande en Russie : les Germano-Baltes, les Allemands de la Volga, les Allemands de Bessarabie, etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Juliette Cadiot, « Les relations entre le centre et les régions en URSS à travers les débats sur les nationalités dans le recensement de 1926 », Cahiers du monde russe : Russie, Empire russe, Union soviétique, États indépendants, vol. 38 (1997), no 4, p. 603.