Recalescence du fer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le fer solide subit une transition de phase, appelée recalescence, lorsqu'il est chauffé au-dessus de 906°C. Sa structure cristalline change, passant de la structure γ (cubique faces centrées de compacité 74%) à la structure α (cubique centré de compacité 68%), ce qui entraîne une variation de sa masse volumique.

Mise en évidence[modifier | modifier le code]

La recalescence du fer peut être observée[1] en branchant une alimentation électrique de 10 à 20 ampères sur une corde à piano tendue. L'échauffement produit fait passer le fer au rouge, la corde de piano s'allonge donc un peu. En éteignant l'alimentation, la corde se refroidit et donc se retend. Mais pendant un court instant, on la voit se détendre à nouveau, ce qui correspond au moment où elle change de structure cristalline.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. R. Barbe, J.-F. Le Maréchal, La chimie expérimentale 2. Chimie organique et minérale, Dunod, 2007 ISBN|2978-8-10-051377-2, p. 242