Rebekkah Brunson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rebekkah Brunson Portail du basket-ball
Rebekkah Brunson 33.jpg
Rebekkah Brunson sous le maillot du Nadejda Orenbourg
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 11 décembre 1981 (32 ans)
Washington Drapeau : États-Unis
Taille 1,91 m (6 3)
Poids 80 kg (176 lb)
Surnom Bekky
Situation en club
Club actuel Lynx du Minnesota
Dynamo Koursk
Numéro 32
?
Poste pivot
Carrière universitaire ou amateur
 ?
2000-2004
Oxon Hill HS (Maryland)
Georgetown University
Draft WNBA
Année 2004
Position 10e
Franchise Monarchs de Sacramento
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014

2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
Dexia Namur
Dexia Namur
Dynamo Moscou
Tarante
Tarante
Ros Casares Valence
Nadejda Orenbourg
USK Prague
Dynamo Koursk

Monarchs de Sacramento
Monarchs de Sacramento
Monarchs de Sacramento
Monarchs de Sacramento
Monarchs de Sacramento
Monarchs de Sacramento
Lynx du Minnesota
Lynx du Minnesota
Lynx du Minnesota
Lynx du Minnesota
Lynx du Minnesota
16,0
17,6
11,2
20,0
14,7
?
[1]?
12,2
?[2]

4,4
7,8
6,8
11,5
10,9
12,3
11,3
10,2
11,4
10,6
7,2[3]
Sélection en équipe nationale **
2003, 2008 Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Rebekkah Brunson, née le 11 décembre 1981 à Washington, est une joueuse américaine de basket-ball, championne WNBA 2005 avec les Monarchs de Sacramento puis 2011 et 2013 avec le Lynx du Minnesota.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'équipe championne WNBA 2005 reçue à la Maison Blanche.

Elle est formée à l'Université de Georgetown, dont la section masculine a formé Patrick Ewing, Dikembe Mutombo et Alonzo Mourning. Elle s'impose dès son année freshman, devenant rookie of the year de la Conférence Big East. Elle laisse une trace marquante chez les Hoyas, devenue meilleure rebondeuse de l'histoire de l'Université sur son cursus (1093 rebonds), une saison (336 en 2004), seconde aux contres sur une saison (51 en 2003), seconde à la marque sur son cursus (1 762 points). Pour son année senior, elle mène son équipe aux points, aux rebonds et aux contres et est même distinguée meilleure défenseure de l'année de sa conférence[1].

Dixième choix de la draft WNBA 2004, cette intérieure joue aux Monarchs de Sacramento en WNBA pendant six saisons. Suite à la disparition de cette franchise, elle est choisie lors de la draft de dispersion par le Lynx du Minnesota. Avec les Monarchs, elle atteint les play-offs les cinq premières de ses six saisons dans la franchise, où elle compile un total de 1 857 points et 1 310 rebonds. Remplaçante de 33 matches sur 34 disputés lors de saison rookie, elle progresse la saison suivante où elle réalise quatre double double, année où elle sacrée championne WNBA. En 2006, ses 6,8 points par match contribue à amener de nouveau son équipe en finale, mais le titre est remporté par les Shock de Détroit. En 2007, elle est régulièrement titulaire avec des statistiques en hausse (11,5 points et 8,9 rebonds), ce qui lui vaut d'être sélectionnée pour le All-Star Game, qu'elle ne peut disputer en raison d'une blessure. Cette saison-là, elle établit son nouveau record personnel à la marque (24 points) et au rebond (19), le tout avec 10 double double, et finit meilleure de la ligue aux rebonds offensifs. Elle est de nouveau titulaire en 2008 et marque 10,9 points avec 50 % d'adresse. En 2009, ses 12,3 points sont sa nouvelle meilleure moyenne dans la ligue, qui est également sa meilleure au pourcentage aux lancers francs (78,3 %) et celle d'un nouveau record de points (32 face au Sun). Pour la dernière rencontre des Monarchs, elle marque 16 points et 10 rebonds face aux Lynx… qui la choisissent lors de la draft de dispersion (2e choix) consécutive à la disparition de la franchise de Sacramento[1]. Avec après une première saison difficile, elle remporte un second championnat WNBA en 2011 puis accède aux finales en 2012.

Dès la fin de sa première saison WNBA, on la retrouve en Belgique, où elle joue deux saisons pour le Dexia Namur (16 points et 8,9 rebonds en 2005, 17,6 points à 47,6 %, 11,0 rebonds et 2,5 interceptions en 2006). En 2006, elle est sélectionnée pour le All-Star Game de la FIBA. L'année suivante, on la retrouve au Dynamo Moscou, qu'elle aide à remporter l'Eurocoupe avec 11, points à 46,2 %, 10,0 rebonds. Puis elle rejoint Tarante, en Italie, où elle obtient des statistiques de 20 points, 14 rebonds et 2,2 interceptions. Elle ne joue pas la saison européenne 2008-2009, étant en convalescence d'une blessure, mais revient à ce même club l'année d'après, où elle compile 14,7 points et 7,6 rebonds en championnat national et 15,7 points et 8,3 rebonds en Euroligue. Elle est sélectionnée pour le All-Star Game de l'Euroligue 2010 (15 points et rebonds en 17 minutes[4]). Pour la saison 2010-2011, elle rejoint le club espagnol de Ros Casares Valence, qui dispute l'Euroligue[1].

La saison 2013 est celle du second titre du Lynx. La première manche des finales est pour elle sa 18e rencontre en finales WNBA, surpassant ainsi le record détenu par son ancienne coéquipière Taj McWilliams-Franklin[5].

Elle débute tardivement la saison WNBA 2014, devant subir une opération[6]. Avec son retour, la moyenne de rebonds du Lynx passe de 32 à 37 et elle contribue à la première victoire de la saison de son équipe sur le Mercury[7]. Le 16 août 2014, elle signe une extension de contrat avec le Lynx[8].

Elle dirige une fondation « 32 Foundation » (en référence à son numéro de maillot), qui soutient les études de jeunes de Washington DC.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Sélections au WNBA All-Star Game : 2007, 2011 et 2013
  • Élue dans le premier cinq défensif de la WNBA en 2011[10]
  • Sélection WNBA pour de la rencontre The Stars at the Sun en 2010[11]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Rebekkah Brunson », WNBA (consulté le 13 novembre 2010)
  2. « Rebekkah Brunson », FIBA (consulté le 24 mars 2013)
  3. « Rebekkah Brunson », WNBA (consulté le 23 août 2014)
  4. « Rebekkah Brunson », FIBA (consulté le 13 novembre 2010)
  5. « Rebekkah Brunson plays record 18th WNBA Finals game », examiner.com,‎ 9 octobre 2014 (consulté le 14 août 2014)
  6. « Rebekkah Brunson sidelined 8 to 10 weeks after undergoing surgery », Love Women's Basketball,‎ 13 mai 2014 (consulté le 18 mai 2014)
  7. David Siegel, « Moore, Whalen and Augustus are the Olympians, but Rebekkah Brunson is the foundation of Lynx success », hoopfeed.com,‎ 7 août 2014 (consulté le 7 août 2014)
  8. Jess Myers, « Moore helps Lynx beat Shock 80-63 in season finale », WNBA,‎ 16 août 2014 (consulté le 17 août 2014)
  9. « ZVVZ USK Prague win the Czech league title », Love Womens's Basketball,‎ 2 mai 2013 (consulté le 2 mai 2013)
  10. (en) « Fowles heads WNBA All-Defensive Team », sur miamiherald.com,‎ 30 septembre 2011 (consulté le 1 octobre 2011)
  11. Vin A. Cherwoo, « Basketball 99, All-Stars 72 », WNBA,‎ 10 juillet 2010 (consulté le 28 juillet 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]