Raymund Pérault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Raymund Pérault
Biographie
Naissance 1435 à
Saint-Germain-de-Marencennes Charente-Maritime Drapeau de la France France
Décès à
Viterbe Flag of the Papal States.gif États pontificaux
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Alexandre VI
Titre cardinalice Cardinal-diacre de S. Maria in Cosmedin
Cardinal-diacre de S. Vitale
Cardinal-diacre de S. Maria Nuova
Évêque de l’Église catholique
Fonctions épiscopales Évêque de Gurk
Évêque commendataire de Maguelone
Administrateur apostolique de Toul
Administrateur apostolique de Saintes
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Raymund Pérault (né à Saint-Germain-de-Marencennes en Poitou-Charentes en 1435 et mort à Viterbe le ) est un cardinal français du XVe siècle et du début du XVIe siècle. Il est membre de l'ordre des augustins.

Biographie[modifier | modifier le code]

Raymond Pérault est chanoine à Saintes et il est nommé protonotaire apostolique en 1482 par le pape Sixte IV. Il négocie notamment un armistice entre l'empereur Frédéric III et le roi Matthias Corvin de Hongrie. En 1491, il est élu évêque de Gurk en Autriche, mais résigne en 1501.

Le pape Alexandre VI le crée cardinal lors du consistoire du . Le cardinal Pérault est nommé légat apostolique auprès de Charles VIII en 1494, à Pérouse et Todi en 1499, et en Allemagne et dans les pays de Nord (Danemark, Suède, Norvège et Prusse) en 1500[1].

Il est nommé évêque in commendam de Maguelone en 1498 et administrateur apostolique du diocèse de Toul en 1501. Son passage dans ce dernier diocèse n'est plus contestable : ses armoiries apparaissent dans une verrière datée de 1503, dans le bras nord du transept de la Cathédrale Saint-Étienne de Toul[2]. Le cardinal Pérault ne participe aux conclaves de 1503 (élection de Pie III et Jules II). Il est encore nommé administrateur du diocèse de Saintes en 1505.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. RAPP (Francis), « Un contemporain d'Alexandre VI Borgia, le cardinal Raymond Péraud (1435-1505) », in Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1984, volume 138, numéro 3, p. 665-677.
  2. LAMARQUE (Vincent), « Les vitraux du XVIe siècle dans le Toulois », in Études Touloises, Toul, 2006, numéro 118, p. 8-16.

Voir aussi[modifier | modifier le code]