Raymond du Puy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Raymond du Puy, né en 1080 et mort en 1160, est un chevalier français, second supérieur de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem de 1120 à 1160.

Raimond Dupui, gravure par Laurent Cars, c. 1725

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu de la famille noble de Podio (en occitant Del Puech et en français Du Puy), dont les auteurs se disputent l'origine en la plaçant soit en du Dauphiné et sur terre de Montbrun près de Valence, soit en Auvergne (famille Dupuy de Dienne), soit encore en Languedoc (famille Dupuy de La Bastide).

Selon la première hypothèse il serait le troisième fils de Hugues du Puy qui prit la croix en 1096 avec ses 3 fils et fut en Palestine un des plus vaillants capitaines.

Raymond du Puy fut officiellement le second supérieur de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem[1]. Il succéda en 1120 à Pierre-Gérard de Martigues, fondateur de l'Ordre. Il en fit un ordre militaire et lui donna notamment ses premiers statuts[2].

De simple hospitalier qu'il était, il établit la division des membres en trois rangs (chevaliers, servants et chapelains). Lui-même s'illustra à la tête de ses chevaliers par ses exploits et prit Ascalon en 1153.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. B. Galimard Flavigny (2006) p. 317-319
  2. Eugène Harot, Essai d'armorial des Grands-Maîtres de l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem, Rome, Collegio Araldico, 1911 (disponible sur Wikisource).

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • (fr) Bertrand Galimard Flavigny (2006) Histoire de l'ordre de Malte, Perrin, Paris
  • Histoire et généalogie de la famille Du Puy-Montbrun dans l'Armorial de Dauphiné; N. Chorier et Grand Armorial de France.
  • Histoire et généalogie de famille de Podio-du Puy Montbrun par Bib.Nat. de France; Dictionnaire de noblesse de France.
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.