Raymond Macherot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Macherot

Nom de naissance Raymond Macherot
Naissance 30 mars 1924
Verviers Drapeau de la Belgique Belgique
Décès 26 septembre 2008 (à 84 ans)
Verviers Drapeau de la Belgique Belgique
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Profession dessinateur de bande dessinée

Raymond Macherot (Verviers (Belgique), 30 mars 1924Verviers (Belgique), 26 septembre 2008 (à 84 ans) est un auteur de bande dessinée belge[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Raymond Macherot commence sa carrière de dessinateur à l’hebdomadaire satirique PAN sous le pseudonyme de Zara.

En 1952, Raymond Macherot entre au studio de dessin des Éditions du Lombard qui édite, entre autres, le Journal de Tintin. Il réalise quelques récits complets pour le Journal de Tintin, puis se propose pour réaliser la série médiévale réaliste le Chevalier Blanc, mais l'éditeur confie plutôt la conception graphique à Fred Funcken.

En 1954, Raymond Macherot crée le personnage de Chlorophylle, le lérot qui, avec ses comparses la souris Minimum et la loutre Torpille, mène la vie dure aux rats noirs dirigés par Anthracite.

En 1956, Raymond Macherot crée le personnage du Père La Houle, qui ne vivra qu'une seule grande aventure.

En 1959, Raymond Macherot donne naissance au colonel Clifton, détective britannique.

En 1964, Raymond Macherot quitte le Journal de Tintin pour Spirou. Ses personnages, Chlorophylle et Clifton, repris par divers auteurs au cours des ans, connaissent une longue carrière aux Éditions du Lombard, autant en album que dans les pages des périodiques (Journal de Tintin et Hello Bédé).

En 1964, Raymond Macherot crée le chat détective Chaminou dans les pages de Spirou.

En 1965, Raymond Macherot lance un nouveau personnage, la souris Sibylline, également pour Spirou.

En 1966, Raymond Macherot collabore avec le scénariste Goscinny pour une histoire, toujours dans Spirou, mettant en scène Pantoufle, le chat malchanceux apparu dans Sibylline quelque temps plus tôt.

En 1969, Raymond Macherot collabore également avec Yvan Delporte pour les scénarios de Mulligan, dessiné par Berck, et participe aux premiers opus de la série fantastique Isabelle avec Will, André Franquin et Yvan Delporte.

En 1970, Raymond Macherot et Cauvin créent Mirliton, une autre série de bande dessinée animalière, dans Spirou,

Au début des années 1990, Raymond Macherot prend sa retraite.

En 2006, les Éditions du Lombard, à l'occasion de leur soixantième anniversaire, inaugurent la Collection Millésime rendant hommage aux grands classiques du Journal de Tintin : Chlorophylle est retenu, juste derrière Blake et Mortimer et Corentin.

Dans la nuit du jeudi 25 septembre 2008 au vendredi 26 septembre 2008, Raymond Macherot décède durant son sommeil.

À l'occasion de sa mort, Le Lombard et Dupuis, dans un communiqué commun, ont commenté son oeuvre en ces termes : « Caricaturant la société des hommes à travers le petit monde des prés et des bois, Macherot a saupoudré toute sa production d'une poésie très personnelle. Ce grand classique unanimement apprécié a réalisé quelques-unes des meilleures pages de l'Histoire de la BD belge ». En accord avec son monde animalier, ses éditeurs soulignent que Raymond Macherot « habitait sur les hauteurs de Verviers et préférait le rythme des saisons dans la nature au brouhaha intemporel des cités où il n'a jamais voulu s'acclimater ».

En 2008, les Éditions Dupuis et les Éditions du Lombard révèlent travailler à la réalisation d’un projet d’intégrale en cinq tomes de l’ensemble de l'œuvre de Raymond Macherot, incluant les inédits en album.

En 2011, Les éditions Flouzemaker s'associe avec Casterman pour lancer un intégrale Sibylline. Le Lombard quant à lui réédite les Clifton de Macherot dans le premier tome de son intégrale Clifton. Sibylline en danger est traduite en anglais (Sibyl-anne vs Raticus).

En 2012, Les éditions du Lombard sort un intégrale Chlorophylle en 3 volumes et une exposition temporaire est installée à la maison de la bande dessinée en présentant environ 150 planches.

En 2013 Casterman annonce la sortie d'un futur intégrale Pantoufle/Mirliton. Sibylline et les abeilles est traduit en anglais. Avec le rachat de Marsu-production, les droits de Chaminou et le Khrompire reviennent chez DUPUIS.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Teintée d'une poésie très personnelle, l'œuvre de Raymond Macherot exprime, à travers les métaphores animalières, une satire acérée de la société des hommes, dans un état d'esprit « écolo » avant la lettre[2]. Toutefois, cette poésie n'exclut pas un réalisme cruel en ce qui concerne la condition animale, gouvernée par la quête de nourriture. C'est un thème récurrent dans l'oeuvre de Macherot, qui met fréquemment en scène des carnivores désireux de dévorer d'autres personnages, en particulier dans les albums Les Croquillards, Le Furet gastronome ou Chaminou et le Khrompire.

Albums[modifier | modifier le code]

Dans le Journal Tintin[modifier | modifier le code]

  • Le véritable monde perdu, L'homme qui tua le Diable, L'odyssée du "Flandre Impériale", Les perles de la reine, Mission "Chèvrefeuille", cinq récits de cinq pages, 1953.
  • Onze illustration de contes, 1953-1954.
  • Chlorophylle, dix histoires à suivre, 1955-1963.
  • Le docteur Finet a disparu, quatre pages, 1956.
  • Klaxon, deux récits courts, 1956-1958.
  • Père la Houle, une histoire à suivre et un récit court, 1957-1958.
  • Promenade en mer (dessin), avec René Goscinny, trois pages, 1958.
  • Clifton, trois histoires à suivre, 1960-1961.

Dans le Journal Spirou[modifier | modifier le code]

  • Chaminou et le Khrompire, histoire à suivre, 1964.
  • Vingt-sept histoires à suivre et seize récits courts de Sibylline, 1965-1990. Un des récits courts a été scénarisé par Paul Deliège.
  • Vingt-cinq couvertures, 1965-1985.
  • Pantoufle (dessin), avec René Goscinny (scénario), histoire à suivre, 1966. Repris en 1979 avec Stephen Desberg au scénario, un récit court, puis en 1980 seul, deux récits courts.
  • Deux histoires à suivre de Mulligan (scénario), avec Berck (dessin) :
  1. New York 1933, 1968.
  2. Mulligan et le fils de Schéhérazade, avec Yvan Delporte (coscénario), 1969.
  • Deux récits courts et sept histoires à suivre d'Isabelle (coscénario), avec Delporte et André Franquin (coscénario) et Will (dessin), 1969-1975.
  • 33 récits courts et un gag de Mirliton, avec Raoul Cauvin, 1970-1975.
  • Tante Mirmy Popcorn, trois pages, 1985.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article de Jean-Claude Vantroyen, Sibylline orpheline : Macherot est mort, in Le Soir, 26/09/2008, article en ligne
  2. BD: mort du Belge Raymond Macherot, père de Chlorophylle, agence AFP, 26/09/2008 (article en ligne), d'après communiqué de presse des éditions Lombard et éditions Dupuis, communiqué sur le site BD Zoom

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie critique[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Caluwaerts et Philippe Wurm, À propos de Raymond Macherot, À Propos, coll. « « À propos » n°16 »,‎ 2005
  • Jean-François Douvry, Jean-Pierre Mercier et al., Macherot : une monographie, Mosquito,‎ 1999
  • Édouard François, R. Macherot. Monographie, L'Âge d'or,‎ 2002
  • Jacques Klompkès, « En promenade à bâtons très rompus avec le Père Macherot », Critix, Bananas BD, no 7,‎ automne 1998, p. 5-24

Liens externes[modifier | modifier le code]