Raymond Kurzweil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kurzweil.

Ray Kurzweil

Description de cette image, également commentée ci-après

Raymond Kurzweil

Nom de naissance Raymond C. Kurzweil
Naissance (66 ans)
Queens, New York
Nationalité américaine
Profession Informaticien, auteur, entrepreneur, futurologue
Conjoint
Sonya R. Kurzweil
Descendants
Ethan, Amy

Raymond C. Kurzweil (kɚzwaɪl), né le , est un informaticien américain, créateur de plusieurs entreprises pionnières dans le domaine de la reconnaissance optique de caractères (OCR), de la synthèse et de la reconnaissance vocales, et des synthétiseurs électroniques. Il est également l'auteur de plusieurs ouvrages sur la santé, l'intelligence artificielle, la prospective et la futurologie. Il est l'un des théoriciens du transhumanisme et de la singularité technologique.

Sa vie, ses inventions[modifier | modifier le code]

Ray Kurzweil est né et a grandi dans le Queens, à New York. Son père est musicien et chef d'orchestre, et sa mère peintre. Tous deux sont des Juifs laïques originaires d'Europe qui ont quitté l'Autriche peu avant la Seconde Guerre mondiale. Son éducation est marquée par l'éclectisme religieux au sein d'une église unitarienne. À 5 ans, il conçoit ses propres modèles réduits de bateaux, de voitures ; il s'essaie même, sans succès, à la construction d'un vaisseau spatial[1]. C'est son oncle, ingénieur dans les Laboratoires Bell, qui l'initie à l'informatique[2].

À 15 ans, il met au point un logiciel de reconnaissance de thèmes musicaux analysant les œuvres de compositeurs classiques, puis synthétisant ses propres chansons en imitant leurs styles. Les capacités de programme sont telles qu'en 1965 Ray est invité sur la chaîne CBS, à participer à l'émission I've Got a Secret (en), où il interprète au piano une œuvre composée par un ordinateur de sa propre fabrication[3], la même année, il gagne pour cette invention le premier prix de l'International Science Fair[4], et est également distingué par le Westinghouse Talent Search. En 1968, durant sa deuxième année d'études au MIT, il crée sa première entreprise, utilisant un programme informatique de sa conception pour orienter les étudiants vers des établissements d'enseignement supérieur. Ce programme, appelé Select College Consulting Program, croise les réponses à un questionnaire rempli par chaque étudiant avec des milliers d'éléments associés à chaque établissement. Peu de temps après il le revend au groupe Harcourt Brace (en). Il obtient en 1970 une licence (Bachelor of Science) en informatique et littérature.

Kurzweil fut le développeur principal du premier OCR reconnaissant toutes les polices, du premier relecteur d'écran pour les non-voyants, du premier instrument électronique capable de recréer le son d'un piano à queue et d'autres instruments d'orchestre ainsi que d'un système de reconnaissance vocale. Il créa pas moins de neuf entreprises dans le secteur du traitement de signal.

Il est notamment président fondateur de la Fondation Kurzweil, soutenant le développement de technologies destinées aux personnes handicapées.

Il est aussi (en 2006) membre du conseil d'administration du Massachusetts Institute of Technology.

En décembre 2012, il annonce qu'il rejoint Google pour travailler à de nouveaux projets impliquant « l'apprentissage automatisé et le traitement du langage »[5].

Nanotechnologies[modifier | modifier le code]

Kurzweil fait partie de l'Army Science Advisory Board, chargé de conseiller l'armée américaine dans les domaines scientifiques et techniques. Il a témoigné devant le Congrès sur le thème des nanotechnologies. Il voit un potentiel considérable dans cette science pour résoudre des problèmes mondiaux comme le changement climatique[6].

Il prévoit que des nanorobots seront utilisés pour maintenir le corps humain en bonne santé et prolonger la durée de vie humaine.

Kurzweil a souligné l'extrême danger des nanotechnologies mais fait valoir que, dans la pratique, les progrès ne peuvent pas être arrêtés, et toute tentative de le faire ne fera que retarder les progrès des technologies de défense plus que les malveillantes, augmentant ainsi le danger.

Publications[modifier | modifier le code]

En anglais[modifier | modifier le code]

  • The Age of Intelligent Machines, MIT Press, 1990
  • The 10% Solution for a Healthy Life, Crown Publishers, 1993
  • The Age of Spiritual Machines : when Computers Exceed Human Intelligence, Viking / Penguin Books, 1999
  • Are We Spiritual Machines ? Ray Kurzweil versus the Critics of Strong AI, The Discovery Institute Press, 2002
  • Fantastic Voyage: Live Long Enough to Live Forever, co-authored with Terry Grossman, M.D., Rodale Books, 2004
  • (en) Ray Kurzweil, The Singularity is Near : When Humans Transcend Biology, New York, Penguin,‎ 2005, 652 p. (ISBN 0-14-303788-9 et 978-0-14-303788-0)
    Mise à jour des ouvrages précédents (The Age of Spiritual Machines et The Age of Intelligent Machines).
  • (en) Ray Kurzweil, How to Create a Mind : The Secret of Human Thought Revealed, Viking,‎ 2013, 336 p.

En français

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :