Raymond Duchamp-Villon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duchamp et Villon.

Raymond Duchamp-Villon

Naissance 5 novembre 1876
Damville
Décès 9 octobre 1918 (à 41 ans)
Cannes
Nationalité Drapeau de la France France
Activités sculpteur
Formation Autodidacte
Maîtres Émile Frédéric Nicolle

Raymond Duchamp-Villon, né Pierre-Maurice-Raymond Duchamp à Damville le 5 novembre 1876 et mort à Cannes le 9 octobre 1918 (à 41 ans), est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Raymond Duchamp-Villon est le deuxième fils des six enfants d’Eugène et de Lucie Duchamp, dont quatre allaient devenir des artistes accomplis :

Alors qu’il est encore jeune, son grand-père maternel Émile Frédéric Nicolle, homme d’affaires arrivé et artiste, enseigne l’art à ses petits-enfants. De 1894 à 1898, Raymond Duchamp-Villon a habité avec son frère Jacques dans le quartier Montmartre pendant ses études de médecine en Sorbonne. En 1898, une fièvre rhumatismale qui le laisse partiellement handicapé l’oblige à abandonner quelque temps ses études. Cet événement imprévu, qui change le cours de sa vie, l’incite à développer l’intérêt qu’il porte à la sculpture. Il commence par produire de petites statuettes.

Essentiellement autodidacte, il atteint néanmoins rapidement un très haut un niveau d’habileté et de finesse. En 1902 et 1903, il expose au Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts. Pour se différencier de son frère Marcel Duchamp, et en référence à son frère Jacques Villon, il commence à signer toutes ses œuvres « Duchamp-Villon ».

Sa première exposition a lieu en 1905 au Salon d'automne et une exposition à la Galerie Legrip à Rouen avec son frère Jacques. Deux ans plus tard, ils déménagent pour Puteaux en banlieue parisienne où les trois frères Duchamp font partie des réunions régulières du groupe d’artistes et de critiques connu depuis sous le nom de Groupe de Puteaux. La réputation de Raymond est telle qu’il est nommé membre du jury de la section sculpture du Salon d'automne de 1907. Il jouera un rôle majeur dans l’avènement du cubisme[1].

En 1911, il expose à la Galerie d’Art Contemporain à Paris et, l'année suivante, son œuvre est incluse dans une exposition organisée par les frères Duchamp au Salon de la Section d’Or à la Galerie la Boétie. Chacun des trois frères Duchamp a ensuite l’occasion de présenter son œuvre à l’importante Armory Show à New York qui contribue à introduire l’art moderne aux États-Unis. En 1913, il participe aux expositions de la Galerie André Groult à Paris, la Galerie du cercle artistique Mánes à Prague, et en 1914 à la galerie Der Sturm à Berlin.

Affecté aux services médicaux de l’armée française pendant la Première Guerre mondiale, il parvient à continuer de travailler à sa sculpture principale, Le Cheval, dont un original est aujourd’hui exposé au Art Institute of Chicago. Fin 1916, il contracte la fièvre typhoïde alors qu’il est cantonné en Champagne. Il est évacué à l’hôpital militaire de Cannes où s’achève sa carrière prometteuse.

Sa mort prématurée à l’âge de 41 ans explique que Raymond Duchamp-Villon, considéré comme l’un des pionniers de la sculpture moderne, reste peu connu.

En 1967, son frère Marcel a contribué à monter à Rouen une exposition intitulée « Les Duchamp : Jacques Villon, Raymond Duchamp-Villon, Marcel Duchamp, Suzanne Duchamp. » Une partie de cette exposition familiale a ensuite été montrée au Musée national d'art moderne du Centre Georges-Pompidou de Paris.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. © exporevue : 1998 - 2012 - ISSN 2032-0000, « Quel patrimoine les 20ème et 21ème siècles laisseront-ils en France ? » (consulté le 20 mai 2012)