Raya Haffar al-Hassan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Raya Haffar al-Hassan (née en 1967 à Tripoli au Liban) a été ministre des Finances du Liban de 2009 à 2011, la première femme à être nommée à un tel poste de responsabilité au Liban[1] (l'un des quatre "portefeuilles souverains"). Avec la ministre d'État sans portefeuille Mona Afeich, Raya al-Hassan a été l'une des deux femmes nommées en novembre 2009 le cabinet de Saad Hariri[2].

Raya al-Hassan est un membre de l'Alliance du 14 Mars[3]. Avant sa nomination comme ministre des Finances, elle a travaillé au sein de plusieurs administration au Liban dirigeant des projets du Programme des Nations unies pour le développement et la Banque mondiale[4].

Elle est également membre du bureau politique du Courant du futur.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Hassan a fait ses études à l'Université George Washington, dont elle détient un MBA[4]. Elle a trois enfants[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Mum defies Lebanese banking tradition », Sydney Morning Herald,‎ 18 déc. 2009 (lire en ligne)
  2. « Le portefeuille des Finances libanaises passe en mains féminines », Tribune de Geneve,‎ 16 nov. 2009 (lire en ligne)
  3. (en) Sami Moubayed, « Hezbollah back in the Lebanon fray », Asia Times,‎ 11 nov. 2009 (lire en ligne)
  4. a et b (en) Natacha Yazbeck, « Lebanese women ministers crack male politisphere », AFP,‎ 16 nov. 2009