Ray Wilkins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wilkins.
Ray Wilkins

Ray Wilkins en 2008
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Jordanie Jordanie
Biographie
Nom Raymond Colin Wilkins
Nationalité Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Naissance 14 septembre 1956 (58 ans)
Lieu Hillingdon, Londres (Angleterre)
Taille 1,73 m (5 8)
Période pro. 1973—1997
Poste Milieu de terrain
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1973–1979 Drapeau : Angleterre Chelsea
1979–1984 Drapeau : Angleterre Manchester United
1984–1987 Drapeau : Italie Milan
1987 Drapeau : France Paris Saint-Germain
1987–1989 Drapeau : Écosse Rangers
1989–1994 Drapeau : Angleterre Queens Park Rangers
1994 Drapeau : Angleterre Crystal Palace
1994–1996 Drapeau : Angleterre Queens Park Rangers
1996 Drapeau : Angleterre Wycombe Wanderers
1996–1997 Drapeau : Écosse Hibernian
1997 Drapeau : Angleterre Millwall
1997 Drapeau : Angleterre Leyton Orient
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1976 Drapeau : Angleterre Angleterre -21 ans 01 (0)
1976–1986 Drapeau : Angleterre Angleterre 84 (3)[1]
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1994–1996 Drapeau : Angleterre Queens Park Rangers 31v 13n 36d
1997–1998 Drapeau : Angleterre Fulham 21v 8n 15d
2000 Drapeau : Angleterre Chelsea (intérim) 1v 0n 0d
2004–2005 Drapeau : Angleterre Millwall (assistant)
2009 Drapeau : Angleterre Chelsea (intérim) 1v 0n 0d
2008–2010 Drapeau : Angleterre Chelsea (assistant)
2014– Drapeau : Jordanie Jordanie
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Raymond Colin Wilkins MBE est un ancien footballeur anglais né le 14 septembre 1956 à Hillingdon dans le Middlesex. Il était milieu de terrain durant sa carrière professionnelle. Il s'est reconverti comme entraîneur et consultant sportif. Il est actuellement sélectionneur de l'équipe de Jordanie. Il fait partie du Rangers FC Hall of Fame.

Il a joué dans de nombreux clubs, notamment Chelsea, Manchester United, le Milan AC et les Queens Park Rangers.

Il a participé à l'Euro 1980 et à deux coupes du monde (1982 et 1986) avec l'équipe d'Angleterre.

Il est le fils du footballeur professionnel dans les années 1940 George Wilkins et le frère de Dean et Graham, également anciens footballeurs professionnels.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Chelsea[modifier | modifier le code]

Ray Wilkins, surnommé « Butch » depuis l'enfance, se révèle au monde du football dans les années 1970 avec son club formateur de Chelsea, qu'il rejoint en tant qu'apprenti, progressant jusqu'à faire ses débuts en équipe première contre Norwich City en octobre 1973. Ses frères Graham et Stephen rejoignent eux-aussi Chelsea à cette époque, mais ne seront jamais internationaux, contrairement à Ray. Wilkins fait quelques autres apparitions lors du restant de la saison avant de s'établir comme un membre incontournable de l'effectif l'année suivante.

En 1975, suite à la relégation du club et au départ de nombreux joueurs de premier plan, le jeune Wilkins, 18 ans, se voit remettre le brassard de capitaine de Chelsea par le nouvel entraîneur Eddie McCreadie, succédant au capitaine de longue date des Blues, Ron Harris. Wilkins prend son rôle au sérieux, et garde le brassard pendant quatre ans. Il s'impose comme le joueur-clé de Chelsea de cette période, menant une équipe essentiellement composée de jeunes joueurs à la promotion en 1976–1977 et, la saison suivante, au maintien en First Division. Son ascension fulgurante conduit Wilkins à poser régulièrement dans les magazines britanniques[2]. Le départ soudain de l'entraîneur Eddie McCreadie plombe les performances de Chelsea, qui est relégué en 1978–1979. Peu de temps après, endetté, Chelsea accepte une offre de 800 000 £ de Manchester United et Wilkins met le cap au nord.

Manchester United[modifier | modifier le code]

La première saison de Ray Wilkins avec Manchester se déroule sans évènement, les titres nationaux continuant de lui échapper. Il lui faut trois ans pour marquer son premier but avec United, scorant en finale de la FA Cup 1983, permettant à Manchester United de mener 2–1 contre Brighton and Hove Albion, un match qui se termine sur un score nul de 2–2 après prolongation. Wilkins obtient la médaille des vainqueurs après qu'United remporte le match rejoué 4–0.

Milan[modifier | modifier le code]

Le même été, après la victoire en FA Cup, United accepte une offre de 1,5 million £ des Italiens de Milan. Wilkins et sa famille s'installent rapidement en Italie et Milan atteint la finale de la Coppa Italia en 1985, mais ce n'est pas une période de succès pour le club milanais.

Paris Saint-Germain[modifier | modifier le code]

Wilkins quitte l'AC Milan en 1987 pour le club français du Paris Saint-Germain, avec lequel il ne reste que quatre mois.

Rangers[modifier | modifier le code]

En quittant Paris, Wilkins rejoint les Rangers pour 250 000 £ et remporte deux titres de champion d'Écosse et une coupe de la Ligue écossaise. Il marque un but mémorable dans un Old Firm face au Celtic.

Queens Park Rangers[modifier | modifier le code]

Wilkins emménage à Londres, en signant avec Queens Park Rangers, afin de se rapprocher de sa famille. Wilkins passe quatre ans avec les QPR. Au début des années 1990, des médias affirment qu'il allait rejoindre Manchester United (alors géré par Alex Ferguson), mais cela ne s'est jamais produit. Il reste à Loftus Road jusqu'à l'été 1994.

Crystal Palace[modifier | modifier le code]

En 1994, Wilkins accepte une offre pour devenir entraîneur-joueur du club londonien de Crystal Palace, fraîchement promu en Premier League. Cependant, Ray se casse le pied gauche lors de ses débuts avec le club, et ne jouera pas d'autres matchs de compétition pour Crystal Palace. Après s'être remis de sa blessure, Wilkins accepte une offre de QPR pour devenir leur nouvel entraîneur-joueur, après que Gerry Francis quitte le poste en novembre 1994.

Retour aux Queens Park Rangers[modifier | modifier le code]

Ses apparitions sur le terrain sont moins fréquentes lors de son passage en tant qu'entraîneur-joueur de QPR. Pour sa première saison, ils terminent huitièmes de Premier League et atteignent les quarts de finale de la FA Cup. Mais après la vente de son buteur Les Ferdinand à Newcastle United, Wilkins échoue dans la quête d'un successeur. Un faible rendement offensif conduit QPR à la relégation à la fin de la saison 1995–1996.

Wilkins quitte QPR au début de la saison 1996–1997 après l'achat du club par le magnat des médias Chris Wright à la suite de cette relégation.

Angleterre[modifier | modifier le code]

Wilkins est appelé à jouer pour l'équipe d'Angleterre pour la première fois en 1976 par l'entraîneur Don Revie et fait rapidement ses débuts contre l'Italie lors d'un mini-tournoi aux États-Unis. Il conservera sa place au sein de l'équipe d'Angleterre pendant une décennie.

Il aide l'Angleterre à se qualifier pour l'Euro 1980, le premier tournoi officiel auquel l'Angleterre participe depuis dix ans. Lors d'un match de groupe contre la Belgique, Wilkins marque un but mémorable en lobant la défense centrale belge et, continuant son action et trompant ainsi la défense qui joue le hors-jeu, en réalisant un second lob, cette fois sur le gardien de but, ouvrant ainsi le score. Les Belges égalisent rapidement et l'Angleterre est éliminée au premier tour.

Wilkins devient incontournable dans l'équipe d'Angleterre grâce à une campagne réussie lors des éliminatoires de la coupe du monde 1982. En phase finale, l'Angleterre atteint la deuxième phase de groupes. Wilkins continue à jouer pour l'Angleterre sous l'ère du nouveau sélectionneur Bobby Robson, mais l'équipe ne parvient pas à se qualifier pour le championnat d'Europe de 1984.

Malgré son transfert en Italie, pour rejoindre le Milan AC, Wilkins reste un habituel titulaire en équipe d'Angleterre et il est sélectionné dans l'effectif qui dispute la coupe du monde 1986 au Mexique. Il joue lors de la défaite contre le Portugal, et reçoit l'unique carton rouge de sa carrière au cours du match de groupe suivant contre le Maroc, devenant ainsi le premier joueur anglais expulsé en phase finale de coupe du monde ; en désaccord avec une décision prise par l'arbitre, Wilkins lance le ballon en direction de l'arbitre. Il est suspendu pour les deux matchs suivants et manque donc le quart de finale contre l'Argentine, perdu par l'Angleterre 2–1.

Wilkins honore sa 84e et dernière sélection en novembre 1986, ayant marqué trois buts internationaux et ayant été capitaine à dix reprises.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur adjoint[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]