Ray-grass d'Italie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Le ray-grass d'Italie (Lolium multiflorum Lam.) est une plante herbacée annuelle ou bisannuelle de la famille des poacées, couramment cultivée comme plante fourragère.

Noms communs : ivraie multiflore, ivraie à nombreuses fleurs, ivraie d'Italie, ray-grass d'Italie.

Description[modifier | modifier le code]

Épi

Le ray-grass d'Italie est une plante annuelle ou bisannuelle à tiges dressées de 60 cm à 1,2 m de haut formant de grosses touffes, aux feuilles très allongées, à pointe aiguë de couleur vert clair.

La préfoliaison des feuilles est enroulée, ce qui permet de le différencier du ray-grass anglais dont les feuilles ont une préfoliaison pliée.

La floraison a lieu au printemps, de mai à juillet dans l'hémisphère nord. Les fleurs verdâtres sont regroupées en épis de 20 à 25 cm de long formés d'un grand nombre d'épillets, chaque épillet comptant une vingtaine de fleurs.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est originaire des régions tempérées et chaudes de l'ancien monde : Afrique du Nord (du Maroc à l'Égypte), Europe méridionale du Portugal à la Roumanie, y compris les Açores et les Canaries, la Grèce et la Crète, Asie occidentale de la Turquie à l'Afghanistan et au Pakistan).

Elle s'est largement naturalisée dans toute l'Europe et dans les régions tempérées du globe.

C'est une espèce de plaine et de collines, jusqu'à 800 m d'altitude environ, qui nécessite un climat doux.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Cette plante est largement cultivée comme plante fourragère et entre aussi dans les mélanges pour gazon.

De très bonne qualité fourragère, c'est une des principales espèces cultivées dans les prairies temporaires.

Parfois considérée comme mauvaise herbe, c'est une plante dont les racines peuvent aller chercher eau et nutriments jusqu'à 1,70 m de profondeur aussi bien en sol argileux que limoneux[1]. Elle permet donc d'améliorer rapidement la qualité des sols pauvres et compactés.

Dépollution / Phytoremédiation[modifier | modifier le code]

L'eau polluée par l'atrazine peut être traitée avant de circuler dans le réseau d'eau potable, mais on ne peut traiter par ce type de moyen les masses d'eau souterraines et superficielles polluées. Paradoxalement, selon une étude publiée en 2009, des plantes devenues tolérantes à l'atrazine suite à son usage intensif, ont appris à dégrader ces molécules en les métabolisant grâce à des enzymes de détoxication. L. multiflorum peut servir à décontaminer les sols pollués par ce pesticide[2] ; En effet, les souches résistantes à l'atrazine de L. multiflorum testées en laboratoire (en microcosmes) se sont montrées capable d'accélérer de 20 % les capacités de dégradation de l'atrazine de l'écosystème[2]. Leur implantation dans les bandes enherbées permettrait d'améliorer la dépollution des bassins versants contaminés par l'atrazine agricole[2].

Culture[modifier | modifier le code]

Le ray-grass d'Italie est une culture relativement exigeante, qui nécessite des terres riches et profondes, humides mais sans excès, et un climat relativement doux.

Il est souvent cultivé en mélange, soit avec d'autres graminées (dactyle, fromental) soit avec des légumineuses (luzerne, trèfle violet…), surtout dans le cas de prairies à faucher en culture annuelle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Premières observations sur l’utilisation de l’endoscopie dans l’étude de l’enracinement in situ de plantes cultivées (Sorghum vulgare et Lolium multiflorum), sur le site prodinra.inra.fr
  2. a, b et c (en) Luciano J. Merini, Cecilia Bobillo, Virginia Cuadrado, Daniel Corach, Ana M. Giulietti ; Phytoremediation potential of the novel atrazine tolerant Lolium multiflorum and studies on the mechanisms involved ; Environmental Pollution, Volume 157, Issue 11, November 2009, Pages 3059-3063 (Résumé)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]