Ray-Ban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ray-Ban est un fabricant de lunettes de soleil et de lunettes de vue fondé en 1937 par Bausch & Lomb. En 1999, Bausch & Lomb vend la marque au groupe Luxottica.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1927, après avoir traversé l'Atlantique en aérostat[1], le lieutenant John A. Macready demande à la société Bausch & Lomb, installée à Rochester dans l’État de New York, de créer des lunettes « protectrices panoramiques et enveloppantes ». Le verre RB3, vert et filtrant les ultraviolets et les infrarouges, est mis au point trois ans plus tard[2].

L’US Air Force commande en 1933, un modèle pour ses pilotes de chasse, qui prend le nom d’Aviator à sa commercialisation en 1936. La marque Ray-Ban (littéralement « exclusion des rayons » (de soleil)) est lancée en 1937, aussitôt adoptée par l’armée américaine, à l'image du général MacArthur, et par des vedettes de cinéma.

Une deuxième version est créée à la demande des pilotes durant la Seconde Guerre mondiale avec l'instauration des verres à teinte progressive. Une bande supérieure foncée protégeait les pilotes des rayons du soleil et une bande plus claire au niveau inférieur des verres leur permettait de garder un œil plus précis sur le tableau de bord de l'avion.

La marque fait partie des objets typiques, avec le jean, le Zippo et le chewing-gum, qui débarquent en Europe avec les GI.

En 1952, Ray-Ban lance la « Wayfarer », autre modèle mythique de la marque, et toujours le plus vendu, popularisé par des acteurs et actrices d'Hollywood et des célébrités du rock (The Blues Brothers, Don Johnson dans Deux flics à Miami, Macaulay Culkin dans Maman, j'ai raté l'avion, et Jack Nicholson).

La « Ray-Ban Aviator » est commercialisée à partir des années 1960, mais ses ventes ne décollent vraiment que dans les années 1980, grâce au chanteur américain Michael Jackson.

En 2006, Ray-Ban vend 14 millions de paires de lunettes.

Le 9 décembre 2008, Bowery Ballroom (New York) accueille le concert Ray-Ban Remasters, qui présente les lunettes de soleil Rayban Clubmaster, inspirées des modèles des années 1950. L'événement réunit un nombre important de groupes de rock 'n' roll et de célébrités de la distribution de la série télévisée Gossip Girl.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ray-Ban », sur tendances-de-mode.com,‎ (consulté le 21 octobre 2013)
  2. Histoire de la marque Ray Ban.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

  • L’objet de vos vacances : les lunettes de soleil, Benjamin Barthe, L'Humanité, 19 août 1999
  • Ray-Ban, des lunettes de légende, Direct Soir no 189, mercredi 29 août 2007

Lien externe[modifier | modifier le code]