Raw Vision

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Raw Vision
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Langue anglais
Périodicité trimestriel
Genre revue culturelle sur l'art
Date de fondation 1989
Ville d’édition Radlett

Rédacteur en chef John Maizels
ISSN 0955-1182
Site web rawvision.com

Raw Vision est un magazine d'art en anglais, fondé en 1989 par John Maizels, et basé au Royaume-Uni. Il est consacré à l'art outsider (art brut, Folk Art, art naïf, art visionnaire, etc.). D'une publication irrégulière, puis semestrielle à ses débuts, Raw Vision est maintenant un magazine international, trimestriel, en couleurs, et richement illustré de reproductions d'œuvres.

Il a reçu en 1998 le prix Camera de l’UNESCO du meilleur magazine d’art.

Histoire[1][modifier | modifier le code]

Formé à la Chelsea College of Art and Design de Londres, John Maizels est un peintre marginal converti en 1974 à l’art brut à la découverte du livre de Roger Cardinal, Outsider Art. Visitant les collections et environnements d’art brut, il décide alors de se lancer dans une « croisade » pour la défense de ce type d’art. Après un fanzine en écriture imaginaire, Zombic News, il crée Raw Vision au printemps 1989, soutenu par Roger Cardinal, Michel Thévoz, John McGregor et des collectionneurs américains.

Tout d’abord de parution irrégulière puis semestrielle, la revue est bilingue français-anglais jusqu’en 1997, supervisée dans son édition française à Paris par Laurent Danchin. Si cette dernière doit être stoppée par manque de soutien de galeries ou d’institutions françaises, le marché de l’art outsider outre-Manche se porte bien, particulièrement aux États-Unis à travers un réseau de galeries, de collectionneurs et même la création d’une foire internationale, l’Outsider Art Fair de New York ; cela a permis au magazine de garder son dynamisme et sa qualité jusqu’à aujourd’hui. Le magazine est d'ailleurs un facteur important de la constitution de ce réseau, de sa diffusion et de sa médiatisation.

Raw Vision défend tout particulièrement les environnements visionnaires, prenant comme emblème celui de Nek Chand en Inde. Il relaie également toute la mouvance du Folk Art américain, aux artistes principalement issus de la communauté afro-américaine (Jimmy Lee Sudduth, Sister Gertrude Morgan, Minnie Evans, etc.).

En 2013 à la Halle Saint Pierre à Paris, John Maizels est le commissaire d'une exposition[2] portant le nom du magazine, et présentant une rétrospective des artistes défendus par la revue.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Raw Vision : Outsider Art Source Book, Londres, Raw Vision,‎ 2002 (ISBN 978-0954339302)
  • John Maizels, L’Art Brut. L’art outsider et au-delà, Paris, Phaidon,‎ 2003 (ISBN 978-0714893655)
    Edition originale : Raw Creation. Outsider Art and beyond, Phaidon, Londres, 1995.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Tirée de Art brut. L’instinct créateur, Laurent Danchin, Découvertes Gallimard, 2006.
  2. Voir dans Artension, novembre-décembre 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]