Rattus argentiventer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rattus argentiventer, appelé Rat des rizières ou Rat des champs de riz[1], est une espèce de rongeur de la famille des Muridae, du genre Rattus, largement répandu en Asie du Sud-Est.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Classification[modifier | modifier le code]

Description de l'espèce[modifier | modifier le code]

Morphologie[modifier | modifier le code]

Rattus argentiventer est un rat de taille moyenne au pelage gris brun et noir. Son ventre est grisâtre avec les flanc plus blancs. La queue est marron. Il mesure 30,4 à 40 cm de long, plus une queue de 14 à 20 cm et un crâne de 3,7 à 4,1 cm[2]

Reproduction[modifier | modifier le code]

Ce rat des rizières peut se reproduire toute l’année

  • Œstrus : 4 à 5 jours
  • Gestation : 3 semaines
  • Portée : 3 à 8 petits
  • 1 à 12 portées par an

La ratte fait un nid 3 à 5 jours avant la mise bas dans lequel les petits sont déposés. Il naissent nus et aveugles. La ratte a 12 mamelles pour les nourrir. Les yeux s’ouvrent après 15 jours et les petits sortent du nid, après le sevrage, au bout de 3 semaines. La maturité sexuelle est atteinte au bout de 3 mois. Le père ne s’occupe que très peu des petits, ils sont éduqués par la mère et avec leurs frères et sœurs[3].

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Carte de répartition du rat de rizières.

L'espèce est présente dans au Cambodge, Laos, Viêt Nam (en incluant les îles Cham et Thô Chu au large de la côte sud), en Thaïlande (incluant l'île de Ko Samui), en Malaisie et Indonésie (Sumatra, Java, Bornéo, Kangean, Bali)[4]. L'espèce a été introduite dans les petites îles de la Sonde (Lombok, Sumbawa, Sangeang, Komodo, Rintja, Florès, Adonara, Lembata, Alor, Sumba, Timor, Tanimbar), sur les îles de Nouvelle-Guinée et Sulawesi en Indonésie, et aux Philippines (Cebu, Luçon, Mindoro, Mindoro, Negros)[4].

Habitat[modifier | modifier le code]

Ce rat vit principalement dans les zones cultivées comme les rizières et les prés. Il se cache dans des terriers, sous les rochers ou des souches. Il bâtit des nids en amoncelant des matériaux dans son terrier[3].

Comportement[modifier | modifier le code]

Rattus argentiventer est omnivore. Il a un régime varié incluant des termites, sauterelles, escargots, insectes divers, riz, graines, noix, légumes et fruits[3].

Il vit en grands groupes soumis à une hiérarchie de mâles dominants et de quelques femelles. Les groupes ont un territoire défini. Ce rat pousse des cris, couinements et sifflements, en cas de rencontre hostile.

Rattus argentiventer et l'Homme[modifier | modifier le code]

Espèce nuisible[modifier | modifier le code]

Ce rat des rizières est souvent responsable de nuisances dans les champs et les cultures. Il est au quatrième rang parmi les rongeurs qui causent le plus de des dégâts aux récoltes de riz[3].

Menaces[modifier | modifier le code]

L'Union internationale pour la conservation de la nature la distingue comme espèce de « Préoccupation mineure » (LC) sur sa liste rouge[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Murray Wrobel, 2007. Elsevier's dictionary of mammals: in Latin, English, German, French and Italian. Elsevier, 2007. ISBN 0-444-51877-0, 9780444518774. 857 pages. Rechercher dans le document numérisé
  2. P. Van Peenen, Preliminary Identification Manual for Mammals of South Vietnam. United States National Museum Smithsonian Institution, Washington. 1969.
  3. a, b, c et d Référence Animal Diversity Web : Rattus argentiventer (en)
  4. a, b et c (en) « Rattus argentiventer », sur UICN (consulté le 27 octobre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Taxinomie:

Autres sites:

  • (en) Brown et al., Habitat use and movements of the rice-field rat, Rattus argentiventer, in West Java, Indonesia, Mammalia 2001, vol. 65, no2, p. 151-165 (1 p. 1/4) (ISSN 0025-1461 et CODEN MAMLAN), éd. Muséum national d'Histoire naturelle. Lire le résumé en Français
  • (en) H. Tristiani et al., Seasonal changes in the population density and reproduction of the ricefield rat, Rattus argentiventer (Rodentia: Muridae), in West Java, Mammalia 1998, vol. 62, no2, p. 227-239 (1 p. 1/4) (ISSN 0025-1461 CODEN MAMLAN), éd. Muséum national d'Histoire naturelle. Lire le résumé en français
  • หนูนาใหญ่ (ricefield rat) (photo)