Ratnasambhava

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ratnasambhava « né du joyau » est, dans l’ensemble des cinq bouddhas de méditation, celui qui est associé à la famille du ratna (joyau).

Autres noms : Baosheng Rulai (chinois), Hōshō Nyorai (japonais), 寶生如來 (sinogrammes), Rinchen Jung ne (tibétain). Au Japon, le bouddha de la famille du ratna est aussi appelé en sanskrit Ratnaketu, « bannière de joyaux » (japonais : Hoto Nyorai 寶幢如來), nom mentionné dans le sutra Konkomyo Kyo[1].

Il représente le dépassement de l’orgueil et de l’avidité. Il est associé au sud, à la terre, à l’automne et à la couleur jaune. Sa monture est le cheval, souvent représenté dans l’art tibétain portant un joyau ratna sur le dos, ou parfois le lion. Sa parèdre est Mamaki. Sa syllabe-mantra dans le Shingon est TRAH.

Il est généralement situé à droite du bouddha central sur les mandalas des cinq bouddhas. Il est représenté faisant de la main droite le mudra varada de don.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 金光明經, Suvarṇaprabhāsa-sūtra, Sutra de la Lumière dorée

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rachel Storm Mythology of India: Myths of India, Sri Lanka and Tibet , Anness Publishing Limited, Editor Helen Sudell, p. 15, colonne 2-4, ligne 5, légende p. 15, colonne 4, lignes 1 - 5