Rassemblement national démocratique (Sénégal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le Sénégal. Pour l'Algérie, voir Rassemblement national démocratique (Algérie).
Politique au Sénégal
Image illustrative de l'article Rassemblement national démocratique (Sénégal)

Le Rassemblement national démocratique (RND) est un parti politique sénégalais, dont le chef est Madior Diouf, professeur d'Université.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est créé dans la clandestinité par Cheikh Anta Diop en 1976 et reconnu officiellement le 18 juin 1981.

Il participe aux élections législatives de 1998 et obtient un siège à l'Assemblée nationale.

Lors des élections législatives de 2001, il remporte 13 286 voix, soit 0,7 %, et obtient un siège sur les 120 que compte alors l'Assemblée nationale.

Le professeur Madior Diouf, qui est le secrétaire général du RND depuis 15 ans, annonce son retrait après les élections législatives de juin 2007.

Le RND est l'un des partis ayant choisi le boycott lors des élections législatives de 2007.

Orientation[modifier | modifier le code]

Le parti se réclame du nationalisme africain ou panafricanisme.

Il vise à « rassembler les patriotes et démocrates sénégalais et africains autour d’un projet de libération politique, économique et culturel du pays et du continent ».

Symboles[modifier | modifier le code]

La couleur or et l’aigle royal en position d’envol sont ses symboles.

Organisation[modifier | modifier le code]

Son siège est à Dakar.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Alan J. Day, Political Parties of the World, John Harper Publishing, 2001, 720 p. (ISBN 095362787X)
  • (fr) Jacques Mariel Nzouankeu, Les partis politiques sénégalais, Dakar, Clairafrique, 1984, 146 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]