Rassemblement du peuple togolais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Rassemblement du peuple togolais (RPT) est un parti politique togolais fondé par le général Gnassingbé Eyadema, alors chef de l'État.

Fondé le 30 août 1969, il est d'emblée le parti unique du Togo[1] La constitution de 1979 dispose que « le RPT, parti unique (...) exprime les aspirations des masses laborieuses. (...) Le système politique togolais repose sur le principe du parti unique ». En 1991, le multipartisme est autorisé au Togo[2]. Le RPT demeure néanmoins au pouvoir. Lors des élections législatives de 2007, le parti a obtenu 50 des 81 sièges de l'assemblée nationale[3].

Le coup d'état de 1967 a changé l'image politique du Togo. En effet, avant cette date, il existait dans ce pays quatre grands partis politiques basés sur des intérêts tribaux ou régionaux (Delury, p.1105).

 Fondé en novembre 1969, le Rassemblement du Peuple Togolais (R.P.T.) est le seul parti politique légal au Togo. Lors de son second congrès en janvier 1972, le parti a renouvelé le mandat du président Eyadéma comme chef du Parti. Le président Eyadéma a tenu à organiser un référendum afin de se faire élire président de la République. C'est à ce moment-là qu'il a aboli le poste de Secrétaire-général du parti afin, disait-il d'éviter un dualité dans la structure du pouvoir (Day, p.551).

 Au niveau de la structure organisationnelle, le congrès du parti se tient tous les trois ans. Les quarante-six membres du comité central se rencontrent au moins une fois tous les trois mois. Le bureau politique est composé de treize membres choisis par le Président (ibid).

 Le financement du parti s'effectue grâce aux «contributions» obligatoires de ses membres(ibid). Le leadership est assuré par le président Eyadéma, le «guide» ou le «sauveur politique» du Togo (Delury, p.1105). En mars 1990, des élections législatives ont eu lieu au Togo (Le Monde du 6 mars 1990).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Comi M Toulabor, Le Togo sous Eyadéma, Karthala, 1990, pages 88-89
  2. Jean Yaovi Dégli, Togo: à quand l'alternance politique?, L'Harmattan, 2007, page 44
  3. Le RPT remporte les premières élections pluralistes, Republicoftogo.com, 30 octobre 2007