Rapport Abraham Flexner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Rapport Flexner fut un évènement important dans l’histoire de la médecine américaine et canadienne. Il s’agit d’une étude sur les conditions de l’enseignement médical au début des années 1900 qui donna naissance à l’enseignement médical moderne.

Précis[modifier | modifier le code]

Abraham Flexner (1866-1959) n’était pas médecin mais enseignant et principal de collège durant 19 ans à Louisville, Kentucky. Flexner enseigna ensuite à Harvard, à l’Université de Berlin puis rejoignit le personnel de la Fondation Carnegie pour la recherche éducative.

Pour l’Institut Carnegie, Flexner étudia la question de l'enseignement médical et rédigea un rapport publié en 1910 intitulé «Education médicale aux É.-U. et au Canada ». connu aujourd'hui sous le nom de « Rapport Flexner ».

Il conclut après une longue enquête que 98 % des facultés de médecine américaines étaient très loin d'être conformes au normes des facultés européennes : la plupart des médecins américains, en dehors des immigrants déjà formés en Europe, étaient formés de façon très aléatoire dans des conditions approximatives, ce qui ne les empêchait pas de se prétendre « docteur en médecine ».

Beaucoup de « médecins » étaient à l'origine des soignants baptisés infirmiers qui avaient fait leur expérience sur le terrain de la guerre civile américaine (1862-1865) en étant parfois formés sommairement par des médecins ayant eux-mêmes reçu leur formation auparavant en Europe avant d'immigrer aux USA. Le pays ayant un grand besoin de développement, notamment avec la conquête de l'Ouest, les autorités étaient peu regardantes sur la compétence de ces praticiens.

Aussi, la plupart des médecins « post-civil war » étaient en fait des praticiens éduqués par d'autres médecins en cabinet privé. Le rapport Flexner fait même état de certains cas scabreux d'enseignement de la médecine dans des conditions déplorables et non-scientifiques.

Après ce rapport, la plupart des écoles de médecine ont été fermées et une réorganisation sérieuse mit en place une norme et un enseignement rigoureux de haut niveau. Toutes les écoles de santé qui perdurèrent par la suite (pour les médecins, dentistes, chiropraticiens, ostéopathes, infirmiers, etc.) se devaient d'être conformes à la nouvelle norme.

Flexner réalisa d’autres études significatives sur l’éducation incluant une comparaison des universités Américaines, Anglaises et Allemandes. Il fonda l’Institut des Études Avancées à Princeton en 1930 et servit là bas en tant que premier directeur (Albert Einstein rejoignit cet institut en 1933).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Steven Charles Wheatley, The politics of philanthropy. Abraham Flexner and medical education, University of Wisconsin Press, 1988.
  • François Rousseau, La Croix et le Scalpel. Histoire des Augustines et de l'Hôtel-Dieu de Quebec, t. II: 1639-1989, Les éditions du Septentrion, 1994, p.157-158.