Raphaël Desroses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Raphaël Desroses Portail du basket-ball
Desroses.JPG
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (33 ans)
Melun
Taille 1,99 m (6 6)
Surnom MB5
Situation en club
Club actuel Drapeau : France Olympique d'Antibes
Numéro 17
Poste Ailier
Carrière universitaire ou amateur
19??-19??
19??-1998
ES Dammarie
Avon Basket
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012
2012-2013
2013-2014
Poissy-Chatou
Poissy-Chatou
Montpellier
Central Florida CC
Garden City CC
Cholet
Roanne
Angers
Angers
Bourg-en-Bresse
Besançon
Limoges
Limoges
Limoges
Limoges
Antibes
Antibes
01,0
00,7
02,3
?
13,7
04,3
04,8
15,6
13,4
13,8
04,3
07,3
08,9
11,0
05,6
08,9
-

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Raphaël Desroses, né le 18 octobre 1980 à Melun, est un joueur de basket-ball professionnel français. Il mesure 1 m 99 et évolue au poste d'ailier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Raphaël Desroses appartient à « cette génération qui découvre le basket NBA au début des années 90 »[1], notamment « grâce aux matches NBA en clair sur Canal + en 1993-1994 »[1] dont il s'est pris de passion. Il fait ses premiers pas dans un club de basket, à L'ES Dammarie Basket[2]. Raphaël Desroses quitte Dammarie et rejoint le club de Avon Basket où il reste jusqu'en 1998[2].

Poissy-Chatou (1998-2000)[modifier | modifier le code]

En 1998, Raphaël Desroses signe en tant que stagiaire professionnel à Poissy-Chatou qui est alors engagé en Pro B. Un club connu pour son centre de formation où sont sortis des joueurs comme Thierry Rupert, Ali Traoré ou encore Angelo Tsagarakis[3]. Lors de sa première saison (1998-1999), il ne participe qu'à 8 matchs avec 1 point de moyenne par matchs pour 5 minutes de jeu[4]. La saison suivante (1999-2000), Raphaël Desroses ne joue presque pas. Il quitte Poissy en 2000 pour rejoindre le centre de formation de Montpellier.

Montpellier Paillade Basket (2000-2001)[modifier | modifier le code]

Raphaël Desroses connaît pour la première fois la Pro A avec le Montpellier Paillade Basket. L'ailier originaire de Melun joue un peu plus en Pro A et commence à se faire un nom dans le monde du basket. Il compile 2,3 points, 0,7 rebonds et 0,4 passes décisives en 6 minutes sur 15 matchs[4]. De plus, sa saison l'amène à participer au All-Star Game espoir à Bercy. Pour autant, il ne reste qu'une saison et décide de partir aux États-Unis pour mieux « concilier études et basket de haut niveau »[1]. Montpellier Basket Paillade disparaît après la saison 2001-2002.

Son parcours aux États-Unis (2001-2003)[modifier | modifier le code]

Il veut rejoindre la NCAA, mais arrive trop tard puisque « la dernière session pour passer le SAT (Scholastic Aptitude Test : test d’aptitude obligatoire pour rentrer en université) est passée »[1]. Raphaël Desroses intègre alors le collège de Central Florida CC qui évolue en NJCAA (National Junior College Athletic Association)[2]. Son parcours aux États-Unis lui permet de « progresser mentalement et physiquement »[1]. Après une première saison à Central Florida CC, il décide de jouer pour Garden City CC (NJCAA) lors de la saison 2002-2003[2]. Il compile plus 13,7 points et 4 rebonds en moyenne[4]. Finalement, Desroses rentre en France pour tenter sa chance à nouveau.

Cholet Basket (2003-2004)[modifier | modifier le code]

Raphaël Desroses revient en Pro A, à Cholet Basket. Il tient le rôle de 8-9e homme dans l'équipe[1]. Il signe son premier contrat professionnel. Desroses découvre le niveau européen en participant à la coupe Uleb où il marque plus de 3 points en moyenne[4]. Cholet est éliminé en phase de poule après un dernier match en Angleterre[5]. De plus, Cholet est aussi éliminé de la Coupe de France en perdant face au BCM Gravelines en quart de finale. En championnat, Desroses montre qu'il progresse en marquant 4,3 points et captant 2,8 rebonds en moyenne[4]. Cholet termine quatrième de la Pro A[5]. Desroses et Cholet échoue en play-offs face à Gravelines, en deux manches[5]. L'ailier du CB Cholet ne reste qu'une saison.

Chorale de Roanne (2004-2005)[modifier | modifier le code]

Après Cholet, Raphaël Desroses s'en va pour la Chorale de Roanne. Il marque 4,8 points et prend 3 rebonds en moyenne[4]. Cependant, il n'arrive pas à s'imposer à Roanne et tient encore un rôle secondaire. Roanne se maintient en terminant 16e avec 9 victoires et 25 défaites[6]. Il prend la direction d'Angers (Pro B).

Angers BC (2005-2007)[modifier | modifier le code]

C'est une nouvelle aventure pour Raphaël Desroses qui commence à Angers (Pro B). Il y retrouve « un groupe super et soudé, une bande de potes »[1] qui prend du plaisir à « s’entrainer et de gagner des matches » ensemble[1]. Il cumule lors de sa première saison (2005-2006) plus de 15 points, 4 rebonds, 1 interception et 1 passe décisive en moyenne. Angers fait une très bonne saison et participe aux play-offs[4]. Desroses affiche encore une bonne ligne de stats avec plus de 9 points, 1,7 passes décisives et 6 rebonds en moyenne par matchs[4]. Raphaël Desroses est donc logiquement récompensé par le titre de MVP Français de la saison 2005-2006 de Pro B[7].

La saison suivante (2006-2007), Raphaël est toujours sous les couleurs du Angers BC, cependant qu'un bon nombre de joueurs cadres sont partis : Scott Emerson, Terrence Durham, Andrius Ragauskas ou encore Johann Ratieuville[8]. L'entraîneur de Angers, Olivier Le Minor, doit composer avec le peu de cadres qui sont restés au club et les nouveaux joueurs. En janvier 2007, Olivier Le Minor est remplacé par Mickaël Hay, un ancien du club ; cependant rien n'y fait : Angers est relégué en NM1[8]. Raphaël Desroses réalise tout de même une belle saison individuelle en inscrivant plus de 13 points, 2,1 passes décisives et 4,6 rebonds par matchs[4]. Contrairement à ce qui lui avait dit, qu'il ne valait « pas mieux que de la NM1, voir fin de tableau de Pro B »[1], Raphaël Desroses démontre qu'il a largement sa place dans le championnat professionnel.

JL Bourg-en-Bresse (2007-2008)[modifier | modifier le code]

Raphaël a du mal à trouver un club. Il réussit néanmoins, grâce à l'intermédiaire de Maurice Beyina alors directeur exécutif, à intégrer la JL Bourg[1]. C'est à Bourg-en Bresse qu'il signe pour la saison 2007-2008. Bourg joue les premières places du championnat toute la saison mais perd son dernier match et se voit contraint de jouer des play-offs pour monter en Pro A[1]. Desroses, blessé en cours de saison, ne peut pas aider son club[1]. La JL de Bourg est éliminé par Poitiers en demi-finale. La direction de Bourg ne veut pas se réengager avec la même équipe pour la saison suivante et Raphaël doit chercher un nouveau club[1]. Une nouvelle fois, l'ancien MVP Français de Pro B affiche de bonnes statistiques avec une moyenne de 13 points, 4,5 rebonds, 1,8 passes décisives et 1 interception par matchs[4].

Besançon Basket Comté Doubs (2008-2009)[modifier | modifier le code]

Un nouveau club se rajoute dans sa liste : Besançon qui évolue en Pro A. Raphaël est fortement diminué suite à la longue blessure de 6 mois contractée lorsqu'il était à Bourg[1]. Besançon joue le maintien, mais l'équipe du Doubs est reléguée en Pro B. C'est la quatrième relégation du club en huit ans. Desroses n'arrive pas à retrouver son basket[1]. En juillet 2009, Besançon est placé en redressement judiciaire[9]. Besançon disparaît le 1er septembre 2009. Il est de nouveau sans club[10].

Limoges CSP (2009-2012)[modifier | modifier le code]

Au début de la saison 2009-2010, Raphaël Desroses s'entraîne avec Aix-Maurienne mais il ne sent pas à l'aise car il est le « back up d’un français en Pro B »[11]. Finalement, le Limoges CSP, qui joue la montée en Pro A, contacte Raphaël Desroses[11]. L'ailier français signe à l'âge de 29 ans au Limoges CSP, le 8 octobre 2009[2]. Peu à peu, Raphaël Desroses grappille peu à peu du temps de jeu et devient un joueur incontournable de la cuvée 2009-2010 du Cercle Saint-Pierre[11]. Ses tirs à trois-points, sa hargne font de lui un des chouchous du public de Beaublanc. Limoges et Pau sont aux coudes à coudes durant une bonne partie de la saison jusqu'au début de l'année 2010. De plus, le Cercle Saint-Pierre atteint les demi-finales de la Coupe de France mais est sorti par le futur vainqueur de la compétition, Orléans. Le CSP termine deuxième et joue sa montée en Pro A lors des play-offs de Pro B. Limoges rejoint la Pro A grâce à la qualification de Pau en finale conjuguée à la victoire en deux manches du Cercle Saint-Pierre face à Nanterre en demi-finale. Mais Desroses et Limoges perd la finale, disputée à Bercy, face à Pau. Toutefois, cette saison permet à Raphaël Desroses de revenir à son meilleur niveau. Ses statistiques individuelles sont celles qu'il a connu par le passé avec 7,3 points, 3,6 rebonds et 1,4 passes décisives par matchs[4]. Raphaël Desroses dit de cette première expérience: « J’ai déjà passé de superbes moments avec Limoges, comme c’est souvent le cas dans les équipes qui gagnent. Un bon groupe sportif mais aussi humain, et des fans en fusion pour la montée. Il manquait juste la cerise sur la gâteau, avec le titre au bout »[1]. Par ailleurs, Raphaël Desroses signe pour deux ans avec le Limoges CSP[11]. Lors de l'été 2010, il participe au fameux tournoi de playground, le Quai 54.

De retour en Pro A, Raphaël Desroses et le CSP lutte pour le maintien. Malheureusement, le club limougeaud retombe en Pro B et ne parvient pas à sauver sa saison en remportant la coupe de France, l'Élan sportif chalonnais remportant la finale. Finalement, Raphaël Desroses reste avec le Limoges CSP pour la saison 2011-2012, en Pro B. Le capitaine du Limoges CSP retrouve la Pro A au bout de la 32e journée de Pro B en battant l'équipe de Bourg-en-Bresse (83-88). Son équipe atteint la finale du championnat de France Pro B, à Bercy, en compagnie de l'équipe de Boulazac. Le Capitaine du Limoges CSP remporte la finale Pro B sur le score de 87 à 78 et ramène à Limoges, un titre de champion de France Pro B, 11 ans après son dernier titre. En décembre 2012, il est licencié par Limoges pour faute grave, après s'être expliqué de façon virulente avec son entraîneur après la défaite de son club face au Havre lors de la 9e journée[12]. Il signe un contrat en tant que pigiste médical avec Antibes quelques jours plus tard[13].

Carrière clubs[modifier | modifier le code]

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente les statistiques individuelles de Raphaël Desroses pendant sa carrière professionnelle en saison régulière.

Statistiques de Raphaël Desroses
S T G MPM PPG 3P 3PA 3P% FT FTA FT% RPG APG STL BLK TOV
Pro B ,1998-1999 Poissy-Chatou 8 5 1 1 2 50 % 0 4 0 % 1,1 0,1 0 0,1 0,4
Pro B ,1999-2000 Poissy-Chatou 3 1 0,7 - - -- % - - -- % 0 0,3 0 0 0,3
Pro A ,2000-2001 Montpellier 15 6 2,3 1 9 11,1 % 7 9 77,8 % 0,7 0,4 0,3 0,1 0,3
NCJAA, 2001-2002 Central Florida CC - - - - - -- % - - -- % - - - - -
NCJAA, 2002-2003 Garden City CC - - 13,7 - - -- % - - -- % - - - - -
Pro A ,2003-2004 Cholet Basket 31 13 4,3 2 16 12,5 % 26 35 74,3 % 2,8 0,7 0,3 0,1 0,5
Pro A ,2004-2005 Chorale Roanne 33 19 4,8 22 68 32,4 % 16 33 48,5 % 3 0,6 0,4 0,1 0,8
Pro B ,2005-2006 Angers BC 49 34 31 15,7 61 173 35,3 % 72 99 72,7 % 4,5 1,7 1,5 0,1 2
Pro B ,2006-2007 Angers BC 49 34 33 13,4 63 175 36 % 69 99 69,7 % 4,6 2,1 1,5 0,2 1,9
Pro B ,2007-2008 JL Bourg-en-Bresse 33 31 13,8 58 152 38,1 % 76 102 74,5 % 4,5 1,8 1 0,2 1,4
Pro A ,2008-2009 Besançon Basket Comté Doubs 21 15 4,3 18 47 38,3 % 7 10 70 % 2,3 0,4 0,6 0,1 0,7
Pro B ,2009-2010 Limoges CSP 32 20 7,3 36 110 32,7 % 27 38 71,1 % 3,6 1,4 0,7 0,1 1,1
Pro A ,2010-2011 Limoges CSP 18 25,2 9,3 - - 36 % - - 77 % 2,8 1,1 1,1 0,2 1,7
Pro B ,2011-2012 Limoges CSP 34 28,4 11 66 170 38 % 41 62 66 % 4,1 2,4 1,4 0,2 1,9

Palmarès et performances[modifier | modifier le code]

Nominations et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2000-2001: Participe au All-Star Game espoir
  • 2005-2006: Meilleur joueur Français de ProB
  • 2010: Participe au tournoi du Quai 54

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p « A la découverte de Raphaël Desroses », sur basketball-backstage.fr (consulté le 8 avril 2011)
  2. a, b, c, d et e « Parcours de Raphaël Desroses », sur encyclocsp.fr (consulté le 8 avril 2011)
  3. « Histoire Poissy Basket Association », sur www.poissybasket.com (consulté le 8 avril 2011)
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k « Stats de Raphaël Desroses », sur encyclocsp.fr (consulté le 8 avril 2011)
  5. a, b et c « CB Saison par Saison », sur cholet-basket.com (consulté le 8 avril 2011)
  6. « classement saison régulière 2004-2005, Pro A », sur les-sports.info.fr (consulté le 8 avril 2011)
  7. « MVP Pro B 2006, Raphaël Desroses », sur sportpalmares.eu (consulté le 9 avril 2011)
  8. a et b « Historique Angers BC », sur angersbc49.com (consulté le 9 avril 2011)
  9. « La fin du BBCD », sur bourgogne-franche-comte.france3.fr (consulté le 9 avril 2011)
  10. « Besançon jette l'éponge », sur basketnews.net (consulté le 9 avril 2011)
  11. a, b, c et d « Raphael Desroses : « Limoges est ma dernière chance » », sur basket-ball.com (consulté le 9 avril 2011)
  12. « Raphaël Desroses licencié par Limoges », sur basketnews.net (consulté le 18 décembre 2012)
  13. « Raphaël Desroses en pige à Antibes », sur basketactu.com (consulté le 18 décembre 2012)