Raph

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

George Raphaël Béthenod dit Raph, né le 8 février 1910 à Buenos Aires et décédé le 16 juin 1994 à Neuilly-sur-Marne, était un coureur automobile français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Raph, né à Buenos Aires est le fils du Comte de Montbressieux, riche soyeux et de Mlle de las Casas, de nationalité argentine. Le Comte George Raphaël Béthenod de Montbressieux utilisera durant sa carrière sportive les noms de Raph ou de de las Casas selon les épreuves. Après trois ans de course en catégorie cyclecar sur Amilcar, Salmson et Rally, il s'associe avec Raymond Sommer pour acheter une Alfa Romeo Tipo B pour la saison de course 1935. S’ensuit un « malentendu » avec Enzo Ferrari qui croit qu'ils désirent chacun une voiture alors que les deux pilotes souhaitent partager la même voiture: Raph doit donc payer 150 000 FF pour acheter la deuxième voiture.

Il court avec succès en 1935 puis il échange son Alfa pour une Maserati V8 RI pour la saison 1936. Faute de résultats significatifs à son volant, il la revend après avoir participé à la Coupe Vanderbilt. Il poursuit sa carrière sur Talbot et Delahaye jusqu’au 24 Heures du Mans 1937 où, victime d'un grave accident, il reste paralysé des jambes durant six mois.

La Talbot-Lago T26C de 1948

En 1938, il rejoint l’équipe Dusio Torino et court sur voiturette Maserati de 1 500 cm3. Il intègre aussi l’Ecurie Bleue d'Harry Schell pour courir sur Delahaye. Il est très actif après-guerre sur Maserati en courant sous les couleurs de l’écurie Naphtra Course en 1946 et 1947 et remportant le Grand-Prix de Nantes et la course d’Interlagos en Amérique du Sud.

Il achète ensuite une des nouvelles Talbot-Lago 26C en 1948 mais, après une deuxième place au Grand Prix de Comminges, il a un grave accident à Albi où il se fracture le crâne. Il ne se remettra jamais de cet accident et souffrira le restant de sa vie d’amnésie. Il court occasionnellement en 1949 à nouveau sur Delahaye et également sur Gordini. Il vend sa Talbot-Lago au Brésil lors de sa dernière temporada en 1950 et abandonne la compétition.

En difficulté financière, il devient l'homme à tout faire et le chauffeur de son ami de toujours, Maurice Chevalier. À la mort de celui-ci, il intègre une agence de location de voitures de grand luxe sur la Côte d’Azur et prend sa retraite en 1984. Il meurt à Neuilly-sur-Marne en 1994.

Palmarès[modifier | modifier le code]

1935:


1938:

  • 4e GP de Pau
  • 10e GP de Tripoli
  • 5e GP de Tripoli (Voiturette)
  • 2e Targa Florio (Voiturette)
  • 11e GP de Suisse

1939:

  • 9e GP de France
  • 5e GP d’Allemagne