Raoul Hernandez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Raoul Hernandez
Personnage de fiction apparaissant dans
Oz.

Alias El Cid
Origine Latino-américain (Portoricain)
Décès 26 juillet 2000 (à 48 ans)
(Poignardé)
Sexe Masculin
Activité(s) Gangster
Sentence Prisonnier, condamné à 36 ans
Affiliation Latinos (El Norte)

Créé par Tom Fontana
Interprété par Luis Guzmán
Série(s) Oz
Première apparition Lits jumeaux (2-06)
Dernière apparition La Déclaration des injustices (4-03)
Saison(s) 1, 2, 3, 4
Épisode(s) 12

Raoul Hernandez, alias El Cid (surnommé ainsi pour son habitude de tuer ses victimes en les empalant), est un personnage fictif de la série Oz, interprété par Luis Guzmán.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sentence[modifier | modifier le code]

Prisonnier #98H498, condamné le 10 juillet 1998 pour meurtre au second degré à 36 ans d'emprisonnement, libérable au bout de 20 ans sur parole.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Il arrive alors que les Latinos sont dirigés par Miguel Alvarez, dont l'influence est en perte de vitesse dans le pénitencier. En effet Alvarez refuse de s'impliquer dans la guerre entre gang. D'un naturel violent et ayant une réputation de meneur, Hernandez prend immédiatement la tête des Latinos, chassant Alvarez du groupe.

Il réussit rapidement à s'associer au trafic de drogue (c'est sous sa direction que les latinos interviennent pour la premiere fois dans celui-ci). Il aidera par la suite Simon Adebisi à reprendre la tête des gangsters noir.

Son côté violent le pousse à ordonner à Alvarez (qui veut être réintégré au Latinos) d'arracher les yeux à un gardien, ancien membre d'un gang rival. Il est donc à l'origine du calvaire d'Alvarez en isolation. Une fois celui-ci sorti, il finira par vouloir le tuer lorsque, arrêté et mis au trou pour possession de drogue il se rend compte qu'Alvarez s'est enfui au moment du contrôle. Il juge alors qu'Alvarez n'est pas un vrai Latino et tente de le faire exécuter.

Jugé trop violent et fou par ses complices italiens et gansters noirs, l'arrivée d'un autre prisonnier Latino, Enrique Morales, jugé plus intéressant pour le trafic, signe sa fin. Morales force Bob Rebadow à l'assassiner en faisant passer cela pour de la légitime défense.

Hernandez est un prisonnier particulièrement violent et cruel, qui n'hésite jamais à tuer. Le soir où il est assassiné, on découvre cependant une facette de sa personnalité inconnue : il semble presque regretter son comportement, n'arrivant pas à comprendre pourquoi la violence est innée chez lui.

Notes et références[modifier | modifier le code]