Rangers du Texas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rangers de Texas)
Aller à : navigation, rechercher

Texas Rangers

Saison 2014 des Rangers du Texas

Description de l'image  TexasRangers 100.png.
Informations sur l'équipe
Fondation 1961
Ligue Ligue américaine
Division Ouest
Noms Washington Senators (1961-1971)
Rangers du Texas (depuis 1972)
Couleurs Bleu, rouge et blanc
Propriétaire Ray Davis[1]
Manager Ron Washington
Stade Rangers Ballpark (48 911 places)
Description de l'image  Tbia.jpg.

Les Rangers du Texas (Texas Rangers en anglais) sont une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball situé à Arlington, dans la banlieue de Dallas au Texas. Ils évoluent dans la division Ouest de la Ligue américaine. La franchise fut créée en 1961 à Washington, D.C. et déménagea au Texas en 1972. Iván Rodríguez, Gaylord Perry et Nolan Ryan évoluèrent sous les couleurs des Rangers. Le nom de « Rangers » provient du corps de police d'état du même nom, la Texas Ranger Division.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Logo des Washington Senators

Washington Senators (1961-1971)[modifier | modifier le code]

Après le déménagement des Senators à Minneapolis en 1960, une nouvelle franchise est créée dans la capitale fédérale. Elle reprend le même nom que l'ancienne franchise : Washington Senators. Alignant des résultats décevants, les Senators accrochent au mieux la quatrième place de leur division en 1969 en enregistrant leur seule saison positive : 86 victoires pour 76 défaites.

Avec de telles performances, les affluences restent très maigres, et le déménagement de la franchise est décidé. La réaction des fans de Washington est violente. Ils envahissent le terrain lors du dernier match de l'équipe le 30 septembre 1971 alors que les Senators menaient 7-5 et un seul batteur à retirer pour remporter la partie. Les arbitres donnent alors la victoire par forfait aux Yankees de New York et le match n'est pas complété.

Texas Rangers (depuis 1972)[modifier | modifier le code]

Débuts à Arlington[modifier | modifier le code]

Logo de 1972 à 1982

Pendant l'hiver 1971-72, le Turnpike Stadium est agrandi et officiellement rebaptisé Arlington Stadium. Les Rangers y font leurs débuts le 15 avril 1972 avec une défaite 1-0 contre les California Angels. À l'issue de cette première saison dans le Texas, Ted Williams se retire. Whitey Herzog lui succède au poste de manager avant d'être remplacé par Billy Martin au milieu de la saison 1973. Ces deux premières saisons à Arlington sont très décevantes avec 100 défaites en 1972 et 105 en 1973. Les hommes de Billy Martin redressent la barre en 1974 en terminant deuxièmes de leur division avec 84 victoires contre 76 défaites. Dans la foulée de cette première saison positive, Billy Martin est remercié en milieu de saison 1975 après avoir enregistré 44 victoires et 51 défaites. Frank Lucchesi est nommé manager.

Lucchesi reste en poste 291 matches, soit moins de deux saisons complètes sur trois ans. Les mauvais résultats provoquent une grande instabilité au poste de manager (pas moins quatre managers différents en 1977) et les affluences stagnent entre 14 et 18 000 spectateurs par match.

L'ère Valentine (1985-1992)[modifier | modifier le code]

Logo de 1984 à 1993

Bobby Valentine est nommé manager en 1985 et reste en poste jusqu'en 1992, soit 1186 matches. Les résultats ne deviennent pas brillants, mais Valentine permet à la franchise de franchir un palier en signant quatre saisons positives et trois négatives, sans accrocher toutefois une participation aux séries éliminatoires. L'émergence des recrues Ruben Sierra et Pete Incaviglia et le passage sous l'uniforme des Rangers de Nolan Ryan marquent cette période.

La franchise est cédée en avril 1989 par Eddie Chiles à un groupe d'investisseurs emmené par le futur président des États-Unis, George W. Bush. Il reste aux commandes de la franchise jusqu'à son élection au poste de gouverneur du Texas en 1994. Pendant son mandat, la ville d'Arlignton et les Rangers décident la construction d'un nouveau stade dont les travaux débutent le 30 octobre 1991. Le Rangers Ballpark in Arlington ouvre ses portes en 1994.

Rangers Ballpark in Arlington

L'ère Johnny Oates (1995-2001)[modifier | modifier le code]

Logo de 1994 à 2001

Sous la conduite du manager Johnny Oates, la franchise remporte trois fois sa division en 1996, 1998 et 1999. À la base de ces succès, on citera Iván Rodríguez, Will Clark, Mark McLemore, Dean Palmer, Rusty Greer, Juan González et Mickey Tettleton, notamment. En revanche, les Rangers peinent à trouver des lanceurs au même niveau que leurs frappeurs.

En séries éliminatoires, les Rangers s'inclinent dès le premier tour face aux Yankees de New York en 1996. Ils remportent le premier match de cette série perdue, qui reste la seule victoire de la franchise en éliminatoires jusqu'en 2010. En 1998 et 1999, les Rangers sont balayés 3-0 par les mêmes Yankees.

Johnny Oates démissionne après 28 matches lors de la saison 2001 après une saison 2000 terne (71-91).

Les Rangers depuis 2001[modifier | modifier le code]

Les Rangers parviennent à signer une saison positive en 2004 : 89 victoires pour 73 défaites, mais cette performance ne permet pas à la franchise d'accéder aux play-offs. Trois managers se sont déjà succédé depuis la démission d'Oates en 2001 : Jerry Narron (2001-02), Buck Showalter (2003-06) et Ron Washington, en poste depuis 2007.

Le 30 juillet 2007, les Rangers concluent une transaction lourde de conséquences pour l'avenir de la franchise : deux semaines après avoir refusé une offre de 140 millions de dollars US pour un contrat de huit ans, le joueur vedette Mark Teixeira est échangé avec le lanceur Ron Mahay aux Braves d'Atlanta en retour du joueur de premier but Jarrod Saltalamacchia et de quatre joueurs d'avenir : l'arrêt-court Elvis Andrus et les lanceurs Neftali Feliz, Matt Harrison et Beau Jones. Andrus et Feliz en particulier joueront un rôle important dans les deux premières conquêtes du titre de la Ligue américaine par les Rangers, quelques années plus tard. Feliz est élu recrue par excellence de l'Américaine en 2010 et établit cette année-là un nouveau record pour le nombre de sauvetages par un joueur de première année.

Lestés par de lourdes dettes, les Rangers se placent sous la protection du chapitre 11 sur la loi sur les faillites le 24 mai 2010, afin de faciliter la revente de la franchise[2]. Tom Hicks avait payé 250 millions de dollars en 1998 ; il espère 575 millions de la vente prévue à l'été 2010.

Les Rangers remportent en 2010 leur premier championnat de la Ligue américaine et jouent leur première Série mondiale. Ils s'inclinent en cinq matchs face aux Giants de San Francisco. Josh Hamilton est nommé joueur par excellence de la saison 2010 dans la Ligue américaine.

Gagnants d'un cinquième titre de division en 2011, les Rangers conservent leur titre de champions de la Ligue américaine et affrontent les Cardinals de Saint-Louis en Série mondiale 2011.

Trophées et honneurs individuels[modifier | modifier le code]

Nolan Ryan

Rangers au Temple de la renommée du baseball[modifier | modifier le code]

Aucun ancien joueur des Rangers ou des Senators n'est membre du Temple de la renommée du baseball en tant que membre de cette franchise. Cinq joueurs ou managers ayant porté les couleurs des Senators ou des Rangers sont membres du Temple de la renommée.

Numéros retirés[modifier | modifier le code]

Autres trophées et honneurs[modifier | modifier le code]

MVP de la saison (depuis 1911) :

 

Manager de l'année (depuis 1983) :

 

Prix Hank Aaron (depuis 1999) :

Recrue de l'année (depuis 1947) :

Managers[modifier | modifier le code]

Nom Saisons Vic.déf.  %
Mickey Vernon 1961-63 137-141 .493
Gil Hodges 1963-67 321-444 .420
Jim Lemon 1968 65-96 .404
Ted Williams 1969-72 273-364 .429
Whitey Herzog 1973 47-91 .341
Billy Martin 1973-75 137-141 .493
Frank Lucchesi 1975-77 142-149 .488
Eddie Stanky 1977 1-0 1.00
Connie Ryan 1977 2-4 .333
Billy Hunter 1977-78 146-108 .575
Pat Corrales 1978-80 160-164 .494
 
Nom Saisons Vic.déf.  %
Don Zimmer 1981-82 95-106 .473
Darrell Johnson 1982 26-40 .394
Doug Rader 1983-85 155-200 .437
Bobby Valentine 1985-92 581-605 .490
Toby Harrah 1992 32-44 .421
Kevin Kennedy 1993-94 138-138 .500
Johnny Oates 1995-2001 506-476 .515
Jerry Narron 2001-02 134-162 .453
Buck Showalter 2003-2006 319-329 .492
Ron Washington depuis 20071 331-317 .511
1 Données arrêtées à la fin de la saison 2010.

Affiliés en ligues mineures[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. non-officiel, à cause du calendrier réduit avec la grève des joueurs.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) MLB owners approve Davis as control person, Barry M. Bloom / MLB.com, 14 novembre 2013.
  2. « Les Rangers du Texas bientôt vendus », le 24 mai 2010, sur canoe.ca.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Eric Nadel, Texas Rangers: Authorized History, Taylor Trade Publishing, 1997
  • (en) Phil Rogers, The Impossible Takes a Little Longer: The Texas Rangers from Pretenders to Contenders, Taylor Pub, 1990
  • (en) Mike Shropshire, Seasons in Hell: With Billy Martin, Whitey Herzog and 'the Worst Baseball Teams in History' -The 1973-1975 Texas Rangers, Donald I Fine, 1996 (réed. 2005)

Liens externes[modifier | modifier le code]