Randall Thompson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thompson.

Randall Thompson

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Randall Thompson

Naissance 21 avril 1899
New York, État de New York
Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 9 juillet 1984 (à 85 ans)
Boston, Massachusetts
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale compositeur
Style musique contemporaine
Formation Université Harvard
Maîtres Ernest Bloch
Enseignement Université de Princeton, Université de Californie, Université Harvard
Récompenses médaille Sanford de l'Université Yale

Randall Thompson est un compositeur et pédagogue américain, né à New York le 21 avril 1899, décédé à Boston, Massachusetts, le 9 juillet 1984.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière

Randall Thompson a étudié à l'Université Harvard, puis travailla à New York avec Ernest Bloch. Ayant obtenu une bourse de l'Académie américaine, il séjourna à Rome de 1922 à 1925, d'où il ressortit lauréat du Prix de Rome américain. Rentré aux États-Unis, il enseigna comme professeur assistant de musique et directeur de chœur, au Collège de Wellesley de 1927 à 1929. Il obtint un doctorat en musique de l'Eastman School of Music à l'Université de Rochester, enseigna de 1937 à 1939 à l'Université de Californie, puis dirigea l'Institut Curtis à Philadelphie, le département musical de l'Université de Virginie de 1941 à 1946, enseigna à l'Université de Princeton de 1946 à 1948, puis fut professeur à l'Université Harvard jusqu'en 1965.

Influences musicales

Thompson est particulièrement connu pour ses œuvres chorales. Nationaliste, il puise son inspiration dans la musique folklorique américaine et dans le jazz. Il était membre honoraire de la société "Phi Mu Alpha Sinfonia Fraternity" à l'Appalachian State University de Boone (Caroline du Nord).

Thompson a composé 3 symphonies et de nombreuses œuvres vocales, dont The Testament of Freedom, Frostiana, et The Peaceable Kingdom, d'après les tableaux d'Edward Hicks. Son œuvre chorale la plus populaire est son Alleluia, commande de Serge Koussevitzky pour l'inauguration du Berkshire Music Center à Tanglewood. Il a également composé les opéras Solomon and Balkis et The Nativity According to St. Luke.

Leonard Bernstein fut l'un des élèves de Thompson à l'Université d'Harvard. Parmi ses autres élèves figurent Samuel Adler, Leo Kraft, Juan Orrego-Salas, John Davison, Thomas Beveridge, Charles Edward Hamm, George Lynn, William P. Perry, Christopher King, Frederic Rzewski et David Borden.

En l'honneur de la vaste contribution de Thompson à la musique chorale pour voix d'hommes, le 2 mai 1964, il devint le premier récipiendaire de la prestigieuse récompense Glee Club du mérite de l'Université de Pennsylvanie[1]. Créée en 1964, cette récompense souhaitait «honorer une personnalité chaque année qui s'était distinguée par sa contribution au monde musical et sa capacité à créer un climat propice dans lequel nos talents pourraient trouver une expression solide.  » Il reçut aussi la médaille Sanford de l'Université Yale.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Musique instrumentale
Musique vocale
  • Pueri Hebraeorum, pour chœur de femmes - 1928
  • The Lark in the Morn, pour chœur a capella - 1938
  • Alleluia, pour chœur a capella - 1940
  • 2 Herbert Motets, pour chœur mixte a capella - 1970-1971

Chœur et/ou orchestre

  • Americana - 1932
  • The Peaceable Kingdom - 1936 - d'après les tableaux d'Edward Hicks, et basé sur des textes choisis de Isaiah
  • The Testament of Freedom - 1943 - textes de Thomas Jefferson
  • Requiem - 1958
  • The Passion According to St. Luke (La Passion selon saint Luc), oratorio pour soli, chœur et orchestre - 1965
  • The Last Invocation - 1922
  • Odes of Horace - 1924
  • The Piper at the Gates of Dawn, pour orchestre - 1940
  • The Last Words of David - 1949
  • Mass of the Holy Spirit (Messe de de l'Esprit Saint) - 1955
  • Ode to the Virginian Voyage - 1956
  • Glory to God in the Highest - 1958
  • Frostiana : Seven Country Songs - 1959 - un choix de poèmes de Robert Frost
  • The Best of Rooms - 1963 - d'après un texte de Robert Herrick
  • A Feast of Praise - 1963 - d'après des textes bibliques
  • Place of the Blest - 1968 - d'après des textes de Robert Herrick et Richard Wilbur
  • The Eternel Dove - 1969
  • Bitter-Sweet - 1970
  • The Twelve Canticles - 1983 - l'ultime composition de Thompson - Dédiée à l'Emory & Henry College Concert Choir - d'après 11 des passages préférés de Thompson de la Bible
  • Velvet Shoes
Opéras
  • Solomon and Balkis - 1942
  • The Nativity According to St. Luke (La Nativité selon saint Luc) - 1961
Symphonies
Quatuors à cordes
  • Quatuor nº 1 en ré mineur - 1941
  • Quatuor nº 2 in sol majeur - 1967

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]