Rana ornativentris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rana ornativentris

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Rana ornativentris

Classification selon ASW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Amphibia
Sous-classe Lissamphibia
Super-ordre Salientia
Ordre Anura
Sous-ordre Neobatrachia
Famille Ranidae
Genre Rana

Nom binominal

Rana ornativentris
Werner, 1903

Synonymes

  • Rana japonica var. ornativentris Werner, 1903
  • Rana temporaria var. montana Okada & Kawano, 1923

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Rana ornativentris est une espèce d'amphibiens de la famille des Ranidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique du Japon. Elle se rencontre jusqu'à 2 000 m d'altitude dans les îles de Honshū, de Shikoku, de Kyūshū et de Sado[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

Rana ornativentris mesure de 42 à 60 mm pour le mâle et de 36 à 78 mm pour la femelle. Sa coloration générale est beige avec des taches plus sombres sur le dos et les membres. Chez le mâle, la coloration du ventre vire à l'orangé durant la période de reproduction[1].

Caryotype[modifier | modifier le code]

Rana ornativentris présente un caryotype atypique[3] dans la mesure où il est constitué de seulement 24 chromosomes diploïdes.

Pharmacologie[modifier | modifier le code]

Six peptides présentant une activité antimicrobienne[4] ont été extraits d'échantillons de peau lyophilisée de Rana ornativentris :

  • brevinin-20a (11 nmol/g de matière sèche) ;
  • brevinin-20b (170 nmol/g de matière sèche) ;
  • temporin-10a (13 nmol/g de matière sèche) ;
  • temporin-10b (350 nmol/g de matière sèche) ;
  • temporin-10c (14 nmol/g de matière sèche) et
  • temporin-10d (8 nmol/g de matière sèche).

Ces quatre derniers peptides, comme leur nom le suggère, se rencontrent également dans la peau de Rana temporaria.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Werner, 1903 : Über Reptilien und Batrachier aus Guatemala und China in der zoologischen Staats-Sammlung in München nebst einem Anhang über seltene Formen aus anderen Gegenden. Abhandlungen der Königlich Bayerischen Akademie der Wissenschaften, sér. 2, vol. 22, p. 343-384 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. UICN, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  3. Miura1, Nishioka1, Borkin & Wu, 2005 : The origin of the brown frogs with 2n=24 chromosomes. Cellular and Molecular Life Sciences, vol. 51, no 2, p. 179-188 (introduction)
  4. Kim, Conlon, Iwamuro & Knoop, 2001 : Antimicrobial peptides from the skin of the Japanese mountain brown frog, Rana ornativentris. Journal of Peptide Research, vol. 58, no 5, p. 349-356 (introduction)