Ramuntcho Matta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ramuntcho Matta est un artiste pluridisciplinaire français né le 4 février 1960[1] à Neuilly-sur-Seine. Il est le fils du peintre chilien Roberto Matta et le frère de Gordon Matta-Clark et de Federica Matta.

Après un début de carrière artistique dans la musique de style variété pop rock à la fin des années 70, il s'oriente plus tard sur des sujets de création plus singuliers en utilisant les arts plastiques et la vidéo par delà son travail de compositeur.

Il a travaillé, entre autres, avec Don Cherry, Brion Gysin, John Cage, Chris Marker, Robert Wilson. En tant que compositeur, il a réalisé 23 CD solo et a collaboré à une vingtaine d'autres disques. Il a exposé ses travaux multimediums à Paris, New York, Londres, Madrid, Barcelone, Tokyo, Rome...

Biographie[modifier | modifier le code]

Très jeune, il est diagnostiqué autiste par le corps médical. Sa thérapie reposera sur l’apprentissage de la musique et du yoga.

À 7 ans, il s’initie à la guitare auprès du Cuarteto Cedrón. En 1974-1975, il intègre successivement la Schola Cantorum pour le piano et le Conservatoire Rachmaninoff pour l'harmonie.

À 15 ans, par l’intermédiaire de son directeur d’école Maurice Benhamou, il rencontre Brion Gysin et devient rapidement son disciple. Cette rencontre est décisive : Brion Gysin lui fait découvrir la poésie sonore et le mouvement de la Beat Generation (William Burroughs, Allen Ginsberg…)

En 1979, il part étudier à la "Third Street School of Music" à New York. Il rencontre Laurie Anderson qui lui expose ses concepts architecturaux appliqués à la composition et rencontre John Cage. En 1981, il rencontre Don Cherry et initie avec lui une collaboration musicale qui donnera naissance à plusieurs albums.

À partir de 1984, il collabore avec une artiste uruguayenne, Elli Medeiros ; il élabore avec elle une chanson Toi mon toit, suivie de plusieurs albums trouvant une possibilité de modeler une nouvelle pop française mêlée d’influences afro-cubaines.

En 1989, il monte un studio d'enregistrement au Portugal.

De 1991 à 2000, en tant que consultant en arborescence émotionnelle et concepteur sonore, il travaille sur des habillages sonores, des projets de CD-roms éducatifs, des scénographies interactives.

Il enseigne une méthodologie du doute et est directeur du Bureau du doute à l’ENSCI.

Depuis 2000, Ramuntcho Matta développe sa pratique artistique et collabore au sein du label SometimeStudio à la production d’artistes soit oubliés, soit à découvrir.

En 2008, il fonde le projet Lizières[2], plateforme de réflexion et d’échanges autour des notions de cultures et de ressources, avec pour objectifs de faire sortir l'avant-garde de son isolement et de donner des espaces de liberté à l'expérimentation.

En 2011-2012, il réalise un long métrage, Intimatta[3], consacré à son père l'artiste Roberto Matta, qui reçoit le soutien du Conseil national de la télévision chilienne (CNTV).

Discographie[modifier | modifier le code]

solo[modifier | modifier le code]

  • 2014 Vinyle Météorismes (Maat)[4]
  • 2010 La Famille tu (BO de l'installation, édition limitée, Maat)
  • 2008 Ludicité (BO de l'exposition - Maat)
  • 2008 The Cat Inside (Maat 023)
  • 2007 AT TA (Maat 013)
  • 2007 MA TTA (Maat 012)
  • 2006 Mes plus grands succès (Maat)
  • 2006 La leçon de français (avec John Batanne) (Maat)
  • 2005 Skin (Maat)
  • 2005 Le Bois de Pin (spectacle de Francois Chat) (Maat)
  • 2004 La Maison r'Ose (Maat)
  • 2004 Faire avec (Maat (édition limitée))
  • 2003 Silk (Maat)
  • 2001 Angel wing hanger (Maat)
  • 2001 Rouge (Maat)
  • 2000 Black Milk (Maat)
  • 1999 Arborescencia Emotional (Catolica)
  • 1999 Un monde irréel (One2one)
  • 1999 Midi Minuit (Seph)
  • 1998 SoundCards from Chile (ananana)
  • 1997 World? (Hypnopop)
  • 1997 Songs? (Hypnopop)
  • 1997 Jazz? (Hypnopop)
  • 1996 Des papiers (Distance)
  • 1996 Alchimie (Printer)
  • 1995 1+1=3 (Unprod)
  • 1994 Viens dormir (Columbia)
  • 1993 2 l'amour (Columbia)
  • 1991 Domino one (Crammed mtm 30)
  • 1987 24Hrs (Cryonic)
  • 1986 Écoute (Madrigal)
  • 1983 Via (Madrigal)

collaborations[modifier | modifier le code]

Concerts[modifier | modifier le code]

  • 2013 Duo Ramuntcho Matta / Pablo Cueco en concert à l'Angora (Paris)[5]
  • 2013 Interventions dans le cadre du Colloque à Tanger "Brion Gysin & les influences croisées avec le Maroc". Concert "Hommage à Brion Gysin", Palais Moulay Hafid, Tanger, avec Patti Smith, Jean-Marc Montera, Dar Gnawa, The Master Musicians of Jajouka [6]
  • 2013 Performance The Cat Inside à l'espace Ygrec de l'ENSAPC (Paris) dans le cadre de l'exposition Prerecorded Universe[7]

Expositions personnelles et collectives[modifier | modifier le code]

2014[modifier | modifier le code]

  • L'Usage du Temps, exposition personnelle de Ramuntcho Matta à la galerie Anne Barrault[8]
  • La vie est un collage, une proposition de Philippe Ducat, exposition collective à la galerie Anne Barrault[9]

2013[modifier | modifier le code]

  • Change of Signature, une proposition d'Eleonore Pironneau, Testbed1, Londres, exposition collective[10]
  • Réalisation d'une fresque murale sur 9 étages pour l'hôtel Ismael 312 à Santiago du Chili[11]

2012[modifier | modifier le code]

  • Kick, City Sonic, Bruxelles
  • IntiMatta, Hishhorn museum, Washington

2011[modifier | modifier le code]

  • La salle d'attente, Galerie Anne Barrault, Paris
  • Bossolasco, Piémont, Italie
  • MA_TTA, Cerro San Cristobal, Santiago du Chili

2010[modifier | modifier le code]

  • La Famille tu, Parcours Saint-Germain, Maison Arthus-Bertrand, Paris

2008[modifier | modifier le code]

  • I love surprises, OAIR, Milan
  • The Cat inside, Faculté Polytechnique de Mons - Salle Dolez
  • Ludicité, Galerie Anne Barrault, Paris

2007[modifier | modifier le code]

  • Monstre-moi, Installation sonore, électro-organique et visuelle, Mons
  • Miamigo Haydee Rovirosa Gallery, Aqua Art Fair, Miami
  • The Cat Inside Maison de l'International, Grenoble
  • La Tache, VOG, Fontaine
  • m comme médiocre, vidéo de la série ABCD'air, Artistes de A à Z, Galerie Gabrielle Maubrie, Paris
  • PressArt, Art & Idea, New York
  • Hacer con, Museo de Bellas Artes, Santiago du Chili
  • Dios Eres en los detailles, AMS Marlborough, Santiago du Chili

2006[modifier | modifier le code]

  • Transmission SanDiego, États-Unis
  • PressArte A+Bgallery, Milan
  • MusiAccoustica Pékin
  • Les grandes vacances Galerie Anne Barrault, Paris
  • mes plus grands succès 1er avril 2006, Galerie Anne Barrault, Paris
  • Génialogie* ArtParis, Paris

2005[modifier | modifier le code]

  • UL, Galerie Magda Danysz, Paris
  • oui, non, peut être…*, Pékin
  • La main dans la main*, Bad Salzdetfurth
  • il n'y a rien de plus profond que la peau…*, Musée des Beaux Arts, Valencienne

2004[modifier | modifier le code]

  • NewMix, Palais de Tokyo, Paris
  • La Maison rose Pink House, Milhaud
  • Faire avec* Galerie Anne Barrault, Paris
  • Déladoale* (texte en français de Serge Grünberg), Immanence, Paris
  • Phare Textile Lille 2004, La Piscine, Roubaux

2003[modifier | modifier le code]

2002[modifier | modifier le code]

  • ZerOne ENSBA, Grenoble
  • Rouge Galerie V, Paris
  • Multitudes* (texte en français et japonais de Hans Ulrich Obrist), Tokyo

2001[modifier | modifier le code]

  • Blanc Galerie V. Cueto, Paris
  • Multitudes / Mutation Tirages, Tokyo

1999[modifier | modifier le code]

  • NeXt2 National Museum, Édimbourg
  • NeXt Royal Academy of Art, Londres
  • EL Pasaje Museo Reina Sofia, Madrid
  • Archiama Museo La pedrera, Barcelone
  • Un monde irréel Galerie Tadeus Ropac, Paris
  • Midi Minuit* Sephor'art center, Paris

1998[modifier | modifier le code]

  • Lisboa 98 Exposition internationale, Pavillon chilien, Lisbonne

1995[modifier | modifier le code]

  • X-mas Galerie Eof, Paris

1993[modifier | modifier le code]

  • Ramuntcho Matta Deer Gallery, New York
  • Brion Gysin
  • Fondation Electra

1988[modifier | modifier le code]

  • Imagina, CANNES

1987[modifier | modifier le code]

  • Vidéart Centre Pompidou, PARIS

1980[modifier | modifier le code]

  • Festival Artsimedias Spoleto

1978[modifier | modifier le code]

  • ioioio Cité internationale des arts

Radio[modifier | modifier le code]

  • Avril 2014 : L'atelier du son pour France Culture, "Ramuntcho Matta + Philippe Baudouin pour les écrits radiophoniques de Walter Benjamin"[12]
  • Mars 2011 : Essai radiophonique pour France Culture "Seul, comme un ski dans la neige"[13]

Ecrits[modifier | modifier le code]

  • 2014 Monographie L'Usage du Temps, Ramuntcho Matta, Manuella Editions[14]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]