Rameswaram

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

9° 17′ N 79° 18′ E / 9.28, 79.3

Le temple de Rameswaram et son corridor aux 1000 piliers

Rameswaram, en tamoul இராமேஸ்வரம், est une ville d'Inde située à l'extrême pointe sud du Tamil Nadu, faisant face au Sri Lanka. Cette ville est célèbre pour son temple hindou dénommé Ramanathaswamy, haut lieu de pélerinage pour les vishnouïtes comme pour les shivaïtes[1].

Ville sainte[modifier | modifier le code]

Rameswaram est une des villes saintes de l'Inde, parfois baptisé petit Varanasi du sud. De nombreux pèlerinages y sont organisés. C'est là, d'après le Ramayana que Rāma, réincarnation de Vishnu, aurait rendu grâce à Shiva pour le laver du meurtre du démon qui avait enlevé sa femme Sita. Les pèlerins passent de puits en puits pour se faire asperger d'eau sacrée.

Sites d'intérêt[modifier | modifier le code]

  • Le temple présente une très longue allée couverte
  • Le pont Indira Gandhi, un des plus longs d'Inde
  • Daneshkodi et le "bout du monde" pointe en face du Sri Lanka. Un ouragan en 1964 a détruit le village qui n'a pas été reconstruit. On voit, parmi les dunes, les ruines d'une église, d'une école et une voie de chemin de fer abandonnée.

Divers[modifier | modifier le code]

  • Rameswaram a une forte activité de pêcherie. Les poissons sont séchés sur les plages.
  • La ville est victime de problèmes récurrents dus aux mouches dont la prolifération peut rendre les sorties impossibles.


Références[modifier | modifier le code]

  1. The A to Z of Hinduism par B.M. Sullivan publié par Vision Books, page 178, (ISBN 8170945216)