Ramón J. Sender

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sender.

Ramón J. Sender

Description de l'image  Ramon J Sender.jpg.
Nom de naissance Ramón José Sénder Garcés
Autres noms Ramón J. Sender
Activités écrivain, dramaturge, essayiste, poète
Naissance 3 février 1901
Chalamera, Espagne
Décès 16 janvier 1982 (à 80 ans)
San Diego, États-Unis
Langue d'écriture Castillan
Mouvement Génération de 27 ; surréalisme
Genres roman, Théâtre, essai, poésie
Distinctions Prix national de Narration (1935)
Prix Planeta (1969)

Œuvres principales

  • Míster Witt en el cantón
  • En la vida de Ignacio Morel

Ramón José Sénder Garcés, connu comme Ramón J. Sender, né le 3 février 1901 à Chalamera (Huesca, Espagne) et mort le 16 janvier 1982 (à 80 ans) à San Diego (Californie, États-Unis), est un écrivain, dramaturge, essayiste et poète espagnol.

Il reçoit en 1935 le Prix national de Narration, alors appelé « Prix National de Littérature », pour Míster Witt en el cantón (es).

Biographie[modifier | modifier le code]

À 17 ans il s'installa à Madrid où il collabora à diverses publications. Il développe des idées politiques révolutionnaires dans ses premiers romans, annonçant le réalisme social : Imán, roman sur la guerre du Maroc (1930), Orden público, sur la prison (1932), Siete domingos rojos (1932) et Mister Witt en el cantón (1935), inspiré du mouvement cantonaliste de Carthagène, qui lui valut le prix national de littérature.

En 1939, après la guerre d'Espagne, il s'exila au Mexique puis s'installa définitivement aux États-Unis en 1949, où il exerça le métier de professeur de littérature. Sa production littéraire augmenta considérablement durant cette période.

Plusieurs de ses œuvres sont dédiées à la guerre civile, comme Contraataque (1938), El rey y la reina (1947), Los cinco libros de Ariadna (1957) et Réquiem por un campesino español (1960). Il composa un cycle de neuf romans, baptisé Crónica del alba, qui est à la fois un roman autobiographique et un roman d'apprentissage qui décrit l'enfance, l'adolescence et l'engagement politique d'un jeune homme du nom de José Garcés (Garcés est le nom de jeune fille de la mère de l'auteur).

Il explora le thème de l'Amérique dans Epitalamio del Prieto Trinidad (1942). Il composa également plusieurs romans historiques, comme Bizancio, sur l'expédition des Almogavres, Carolus Rex (1963), sur le règne de Charles II, El bandido adolescente (1965), sur Billy the Kid et Pat Garrett, ou encore La aventura equinoccial de Lope de Aguirre (1968), sur le conquistador Lope de Aguirre. Parmi ses autres œuvres, on trouve El verdugo afable (1952), En la vida de Ignacio Morell, qui lui valut le prix Planeta en 1969, La tesis de Nancy (1969) ou El mechudo y la llorona (1977).

Traductions françaises[modifier | modifier le code]

  • Le Roi et la Reine [« El rey y la reina »], Paris, Éditions du Seuil, coll. « Méditerranée »,‎ 1955, 187 p. (ISBN 978-2020013772)
  • Le regard immobile [« La mirada inmóvil »], Paris, Éditions Denoël, coll. « Romans Traduits »,‎ 1983, 330 p. (ISBN 978-2207229200)
  • L'empire d'un homme [« El lugar de un hombre »], Arles, France, trad. Claude Bleton, Actes Sud,‎ 1993, 187 p. (ISBN 978-2868690593)
    • L'empire d'un homme, suivi de Le Crime de Cuenca, 20 dessins d’Anne Careil, trad. Claude Bleton. Attila, Le Rayol, France, 2011 (ISBN 978-2917084250)
  • L'Aimant [« Imán »], Paris, trad. Jean-Pierre Ressot, Éditions de l’Imprimerie nationale, coll. « La salamandre »,‎ 1994, 367 p. (ISBN 978-2110813701)
  • Le Bourreau affable [« El verdugo afable »], Toulouse, France, trad. Michel Alves et Armand Pierhal, Éditions Ombres,‎ 1998, 416 p. (ISBN 978-2905964120)
  • Le Roi et la Reine [« El rey y la reina »], Le Rayol, France, trad. Emmanuel Robles, 10 dessins d’Anne Careil, Attila,‎ 2009, 272 p. (ISBN 978-2917084052)
  • "Requiem pour un paysan espagnol", suivi de "Le Gué", Le Rayol, France, trad. Jean-Paul Cortada (Requiem) et de Jean-Pierre Ressot (Le Gué), Attila,‎ 2010, 176 p. (ISBN 978-2917084168)

Lien externe[modifier | modifier le code]