Ralph de Hereford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Raoul ou Ralph le Timide, mort en 1057, fils cadet de Dreux († 1035), comte de Vexin et d’Amiens, et de Godjifu, sœur d’Édouard le Confesseur, roi d’Angleterre, est un noble normand.

Il quitta sa terre natale et rejoignit la cour de son oncle, qui le fit comte d'Hereford, afin de se constituer un parti qui puisse faire contrepoids à la famille de Godwin. Il fonda le 30 septembre 1051 l’abbaye cistercienne de Flaxey (Gloucestershire).

Il plaça des Normands aux postes clés de son comté et ordonna immédiatement la construction de châteaux, un nouveau dispositif architectural dans le paysage anglais. Quand Godwin rentra d’exil en 1052, la guerre civile entre les Anglais et les Normands faillit éclater, et de nombreux Normands fuirent le pays. Édouard était intervenu en sa faveur, car il l’appréciait particulièrement. Godwin fit la paix avec Ralph, mais mourut le 15 avril 1053. La même année, il tint les comtés de Gloucester et d’Oxford, mais sans en avoir le titre. En 1055, Gruffydd ap Llywelyn, roi de Gwynedd, et le comte de Mercie exilé Ælfgar envahirent le comté de Hereford. Ralph leva une armée pour défendre Hereford, mais fut sévèrement défait le 24 octobre 1055, Hereford fut pris et mis à sac et le château détruit.

Il ne se remit jamais de sa défaite et mourut en 1057 : il est surnommé « le Timide », plus en raison de son manque de confiance dans la supériorité de la cavalerie blindée sur les formes traditionnelles de guerre anglo-saxonne que pour une réelle couardise. Le comté de Hereford passa après sa mort à Harold Godwinson.

D’une épouse nommée Gytha, il avait eu Harold d’Ewias.

Sources[modifier | modifier le code]