Ralph Lewis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lewis.

Ralph Lewis

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Dans Eugénie Grandet (1921)

Nom de naissance Ralph Percy Lewis
Naissance 8 octobre 1872
Chicago (Englewood)
Illinois, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 4 décembre 1937 (à 65 ans)
Los Angeles
Californie, États-Unis
Profession Acteur
Films notables Naissance d'une nation
Dans les bas-fonds
L'Éveil de la bête

Ralph (Percy) Lewis est un acteur américain, né le 8 octobre 1872 à Chicagosecteur communautaire d'Englewood (Illinois), mort le 4 décembre 1937 à Los Angeles (Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Ralph Lewis (époux de l'actrice Vera Lewis) entame sa carrière d'acteur au théâtre et joue à Broadway (New York) dans cinq pièces à partir de 1899. La dernière est The Fight de Bayard Veiller (avec Harrison Ford et Margaret Wycherly), représentée en 1912. Entretemps, citons When Knighthood Was in Flower (avec Frank Reicher et Tyrone Power Sr.), adaptation du roman éponyme de Charles Major (en), jouée en 1904 ; à noter que la même année, il collabore à une autre adaptation de ce roman[1] en opéra-comique, titré A Madcap Princess.

Au cinéma, il contribue à cent-soixante-dix films américains, majoritairement muets (dont des courts métrages), le premier sorti en 1912. Mentionnons Naissance d'une nation de D. W. Griffith (1915, avec Lillian Gish et Henry B. Walthall), Dans les bas-fonds de Sidney Franklin (1919, avec Mary Pickford et Kenneth Harlan), Eugénie Grandet de Rex Ingram (1921, avec Alice Terry et Rudolph Valentino), ou encore L'Éveil de la bête d'Arthur Rosson (1921, avec Betty Compson et Claire McDowell).

Après le passage au parlant, Ralph Lewis tient des petits rôles (parfois non crédités) jusqu'en 1937, année où il meurt d'un accident de la route. Son dernier film est Les Flibustiers de Cecil B. DeMille (avec Fredric March et Akim Tamiroff), sorti en 1938. Signalons aussi quelques westerns, dont Somewhere in Sonora (en) de Mack V. Wright (1933, avec John Wayne et Henry B. Walthall).

Théâtre à Broadway[modifier | modifier le code]

(pièces, sauf mention contraire)

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

(CM = court métrage)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Note et référence[modifier | modifier le code]

  1. En outre, le roman est adapté au cinéma en 1922 sous le même titre original.