Ralph Kronig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ralph Kronig

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Ralph de Laer Kronig

Naissance 10 mars 1904
Dresde (Allemagne)
Décès 16 novembre 1995 (à 91 ans)
Zeist (Pays-Bas)
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemand
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau des Pays-Bas Néerlandais
Champs Physicien
Institutions Université de technologie de Delft
Renommé pour Découverte du spin
Relations de Kramers-Kronig
Distinctions Médaille Max-Planck (1962)

Ralph de Laer Kronig (né le 10 mars 1904 à Dresde et mort le 16 novembre 1995 à Zeist) est un physicien germano-américain. Il est renommé pour sa découverte du spin des particules élémentaires et pour sa théorie concernant la spectrométrie d'absorption des rayons X. Ses théories comprennent le modèle de Kronig-Penney, la transition de Coster-Kronig et les relations de Kramers-Kronig.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ralph Kronig (plus tard Ralph de Laer Kronig) est né le 10 Mars 1904 à Dresde, en Allemagne. Il est mort à Zeist, le 16 Novembre 1995 à l'âge de 91 ans. Kronig a reçu son éducation primaire et secondaire à Dresde, puis se rendit à New York pour étudier à l'Université Columbia, où il a obtenu son doctorat le 7 février 1925.

Le 9 janvier 1925, Kronig arriva à Tübingen puis passa les 10 mois suivants à l'Institut Niels Bohr. Lorsqu'il reçut une lettre de Wolfgang Pauli expliquant la nécessité d'attribuer à chaque électrons d'un atome quatre nombres quantique, Kronig trouva l'idée d'un électron en rotation sur lui-même. Mais Pauli ridiculisa la notion de spin : "C'est sûrement une idée très astucieuse, lui dit Pauli, mais la nature n'est pas comme ça". Découragé, Kronig ne publia pas son idée[1].

En Décembre 1925 Ralph Kronig retourne à New York, où il rejoint le département de physique de l'Université de Columbia en Janvier 1926, d'abord comme professeur, puis comme professeur adjoint. En 1927, Kronig quitte définitivement l'Amérique pour travailler dans différents centres de recherche de premier plan à Copenhague, Londres et Zurich (où il est durant un an l'assistant de Pauli). Vers 1930, il s'installe aux Pays-Bas et travaille à partir de 1931 à l'Université de technologie de Delft, en tant que professeur associé puis à partir de 1939 en tant que professeur, poste qu'il tient jusqu'à sa retraite en 1969. La Médaille Max Planck lui fut attribué en 1962.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Correspondence with Niels Bohr, 1924–1953.
  • Textbook of physics. Under the editorship of R. Kronig in collaboration with J. De Boer [and others] With biographical notes and tables by J. Korringa.
  • The optical basis of the theory of valence / by R. de L. Kronig
  • Band spectra and molecular structure / by R. de L. Kronig
  • Oral history interview with Ralph de Laer Kronig, 1962 November 12

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The Samuel A. Goudsmit Papers, 1921–1979 Box 59 Folder 48 Spin history correspondence: B. L. van der Waerden, Ralph Kronig, and George Uhlenbeck
  • A. Pais, in Physics Today (December 1989)
  • M.J. Klein, in Physics in the Making (North-Holland, Amsterdam, 1989)
  • Stumm von Bordwehr, R., Ann. Phys. Fr., 14 (1989), 377 – 466
  • Obituary (by M. Dresden) in Physics Today, 50(3), March 1997, p. 97.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Manjit Kumar, Le grand roman de la physique quantique, JC Lattès

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :