Ralph E. Winters

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Winters.

Ralph E. Winters

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Avec Susan Hayward, sur le tournage de
Le troisième homme était une femme (1961)

Naissance 17 juin 1909
Toronto
Ontario, Canada
Nationalité Drapeau du Canada Canadienne
Décès 26 février 2004 (à 94 ans)
Los Angeles
Californie, États-Unis
Profession Monteur
Films notables Un jour à New York (1949)
Ben-Hur (1959)
La Panthère rose (1963)
Spéciale Première (1974)

Ralph E. Winters (parfois crédité Ralph Winters) est un monteur canadien, né le 17 juin 1909 à Toronto (Ontario), mort le 26 février 2004 à Los Angeles (Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Installé aux États-Unis, Ralph E. Winters y débute au cinéma comme chef-monteur en 1941, au sein de la Metro-Goldwyn-Mayer, où il mène une partie de sa carrière. Il travaille en tout sur soixante-dix films (majoritairement américains, plus quelques coproductions), sa dernière contribution étant pour L'Île aux pirates de Renny Harlin (avec Geena Davis et Matthew Modine), sorti en 1995.

Fait particulier, il assiste le réalisateur Blake Edwards sur douze films, depuis La Panthère rose (1963, avec Peter Sellers et David Niven) jusqu'à Micki et Maude (en) (1984, avec Amy Irving et Dudley Moore), en passant notamment par La Grande Course autour du monde (1965, avec Tony Curtis et Natalie Wood), La Party (1969, avec Peter Sellers et Claudine Longet) et Victor Victoria (1982, avec Julie Andrews et James Garner).

Parmi ses autres films notables, citons Un jour à New York de Stanley Donen et Gene Kelly (1949, avec Gene Kelly et Frank Sinatra), Quo vadis de Mervyn LeRoy (1951, avec Robert Taylor et Deborah Kerr), ou encore Spéciale Première de Billy Wilder (1974, avec Jack Lemmon et Walter Matthau).

Ralph E. Winters obtient six nominations à l'Oscar du meilleur montage, dont deux gagnés, en 1951 pour Les Mines du roi Salomon de Compton Bennett et Andrew Marton (1950, avec Deborah Kerr et Stewart Granger), puis en 1960 pour Ben-Hur de William Wyler (1959, avec Charlton Heston et Stephen Boyd).

À la télévision, il est monteur d'un épisode de la série Combat !, diffusé en 1962, ainsi que de cinq téléfilms, entre 1976 et 1994.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Marina Berti et Leo Genn (au premier plan),
dans Quo vadis (1951)

À la télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions (sélection)[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]