Ralf Rothmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Rothman.

Parfois aussi orthographié avec deux N

Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Göran Rothman.
Ralf Rothmann.

Ralf Rothmann est un auteur allemand né à Schleswig (Schleswig-Holstein) le 10 mai 1953. Il a passé son enfance dans la région de la Ruhr. Il vit depuis 1976 à Berlin. Ralf Rothmann fait partie des auteurs allemands les plus affirmés de la République d'Allemagne. Un des thèmes de ses romans en partie autobiographiques est la vie dans le milieu des petits-bourgeois ou des prolétariens allemands, par exemple la vie d'un ouvrier allemand ou bien d'un adolescent dans la Ruhr.

Ses œuvres[modifier | modifier le code]

  • Junges Licht (roman, Francfort-sur-le-Main, 2004)

Ce roman, en français "jeune lumière", décrit les vacances d'été de Julian, fils de mineur de 12 ans et dans un deuxième plan narratif le travail du père durant des jours. Le monde des mineurs et de leurs enfants vers 1960 y paraît fondamental vu de la perspective du garçon. Rothmann a reçu pour ce roman en 2004 le Wilhelm-Raabe-Preis (prix Wilhelm-Raabe), qui est conféré par Deutschlandradio et la ville de Braunschweig.

L'année scolaire prend fin pour Julian avec des coups venant de l'enseignant et de la mère, parce qu'il ne termine pas les problèmes de calcul. Contrairement au fils du propriétaire il sait que dans le coron il n'ira pas au collège. Également pour aller en vacances avec toute la famille, l'argent ne suffit pas, de sorte que Julian doit rester avec son père seuls à la maison, tandis que sa mère et la petite [… ] sœur Sophie passeront les vacances chez les grands-parents.

Dans le petit monde du coron chacun connaît chacun, tous souffrent de problèmes financiers, les relations entre adultes et enfants apparaissent comme ratées et sadiques. Par exemple sa mère fumant cigarette sur cigarette, frappe brutalement son fils et l'humilie, en le forçant à se déshabiller devant la fille du propriétaire âgée de 15 ans, parce qu'elle veut laver son pantalon. Le propriétaire, également mineur, traque les garçons du lotissement de manière suspecte. La fille du voisin qui habite une chambre dans le logement de la famille de Julian, confronte le garçon à des allusions sexuelles, amène un amant dans le logement, quand le père de Julian est en service en équipe de nuit. Enfin, elle commence une relation avec le père, sur quoi la famille doit quitter le logement.

Malgré tous ces fardeaux, les enfants se construisent leur propre "contremonde" comme par exemple le "club des animaux" de Julian dans un vieux wagon de construction ou bien la cabane en bois d'une autre bande d'adolescents. Julian trouve refuge sur le terrain de M. Pomrehm, veuf, il s'y trouve des lapins de garenne et une perruche, mais surtout un chien. L'alcoolique Pomrehm apparaît donc comme un des seuls adultes qui observe de manière attentionnée le monde des adolescents et trouve un langage qu'ils peuvent comprendre. Mais ce contremonde est toujours en danger. Pomrehm menace d'expulsion, d'autres enfants détruisent le club d'animaux, mais aussi les autres camarades du club d'animaux semblent abrutis et n'acceptent Julian que lorsque celui-ci apporte des cigarettes volées à sa mère.

  • Messers Schneide, nouvelle, 1986
  • Kratzer und andere Gedichte, 1987
  • Der Windfisch, nouvelle, 1988
  • Stier, roman, 1991
  • Wäldernacht, roman, 1994
  • Berlin Blues, pièce de théâtre, 1997
  • Flieh, mein Freund !, roman, 1998
  • Lait et Charbon (Milch und Kohle), roman, 2000
  • Gebet in Ruinen, poèmes, 2000
  • Ein Winter unter Hirschen, nouvelles, 2001
  • Hitze, roman, 2003
  • Junges Licht, roman, 2004

Liens externes[modifier | modifier le code]