Ralf Hütter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ralf Hütter

Description de cette image, également commentée ci-après

Ralf Hütter en concert à Zürich, 1976

Informations générales
Nom Ralf Hütter
Naissance (67 ans)
Krefeld, Allemagne
Genre musical Musique électronique, synthpop, krautrock
Instruments Synthétiseur (Clavier), Voix
Années actives 1970 à nos jours
Labels Kling Klang
Site officiel www.kraftwerk.com

Ralf Hütter (né le 20 août 1946 à Krefeld, Allemagne) est le principal chanteur, claviériste, et « chef d'orchestre » de Kraftwerk, et c'est habituellement lui qui est interviewé pour le groupe. Sa voix profonde, accentuée, de ténor a aidé à différencier Kraftwerk des autres groupes musicaux.

Biographe[modifier | modifier le code]

Ralf Hütter est né à Krefeld, près de Düsseldorf. Son père est médecin. Hütter décrit son enfance comme « normale, sans intérêt. Rien de spécial. »[1] Il fait des études d'art à l'Akademie Remscheid, où il rencontre Florian Schneider lors d'un cours d'improvisation musicale, et au conservatoire de Düsseldorf. Il étudie notamment le piano classique et l'orgue.

En 1968, Hütter et Schneider fondent Organisation, où ils effectuent leurs premières improvisations ; le groupe joue dans des universités et des galeries d'art[2]. Durant l'été 1968, ils rencontrent Michael Karoli et Malcolm Mooney lors d'une de ces représentations qui marque le début de Can[3].

Cycliste impénitent, Hütter a eu un accident de vélo en 1983, pendant la période initiale d'enregistrement de l'album Techno Pop, qui a été abandonné. Seul le titre "Tour de France" et des maquettes de "Techno Pop" et "Sex Object" sont sorties en version "bootleg" après cet accident. Il est resté plusieurs mois à l'hôpital, et Karl Bartos rapporte qu'en sortant du coma sa première parole fut « Où est ma bicyclette ? »[réf. nécessaire].

Sources[modifier | modifier le code]

Pascal Bussy, Kraftwerk: Man, Machine and Music, 2004 (ISBN 0946719705)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bussy, page 18
  2. Bussy, page 21
  3. Bussy, pages 21-22

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]