Rajendravarman II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rajendravarman II († 968) souverain de l'Empire khmer de 944 à 968.

Origine[modifier | modifier le code]

Il est le fils du prince Mahendravarman et de son épouse de la princesse Mahendradevî une sœur de Yasovarman I[1].

Il ramène la capitale à Angkor, alors que l'empire khmer se délite. Il y modifie de façon significative le baray oriental et construit un temple dédié aux ancêtres, le Mébon oriental et un temple d'État, le Pre Rup. Il restructure le pays khmer en provinces et développe l'administration héréditaire.

Pendant son règne, il est plus ou moins en conflit avec le Champa de façon permanente. À sa mort en 968, il laisse le trône à Jayavarman V sous la tutelle de Yajnavaraha, prêtre, médecin, astronome et musicien à la cour de Rajendravarman II et petit-fils d'Harṣavarman II.

Précédé par Roi du Cambodge Suivi par
Harṣavarman II
Royal Standard of the King of Cambodia.svg
Rajendravarman II
944-968
Jayavarman V

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Dupont « La dislocation du Tchen-la et la formation du Cambodge angkorien (VIIe-IXe siècle) ». Dans: Bulletin de l'École française d'Extrême-Orient, tome 43, 1943. Tableau des Dynasties.


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Dupont « La dislocation du Tchen-la et la formation du Cambodge angkorien (VIIe-IXe siècle) ». Dans: Bulletin de l'École française d'Extrême-Orient, tome 43, 1943. p. 17-55.
  • Bruno Dagens, Les Khmers, Société d'édition Les Belles Lettres, 2003, ISBN 2-251-41020-1