Raj Patel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Patel.

Raj Patel

Description de l'image  Raj Patel.jpg.

Raj Patel, né à Londres en 1972, est un économiste, écrivain, chercheur, enseignant et activiste américain d'origine britannique.

Spécialiste de la crise alimentaire, il a notamment atteint la notoriété par la publication de ses ouvrages Stuffed and Starved : The Hidden Battle for the World Food System[1] (2008) et The Value of Nothing : How to Reshape Market Society and Redefine Democracy[2] qui sont best sellers dans le monde anglo-saxon. Il a contribué à la diffusion de la philosophie du partage.

Biographie[modifier | modifier le code]

Raj Patel est diplômé de l’université d’Oxford, de la London School of Economics et de l’université de Cornell.

Il a enseigné comme professeur invité au Centre d’Études africaines de l’université de Berkeley, a été chercheur à l’École d’Études sur le Développement de l’université du KwaZulu-Natal et chargé de cours de l'Institute for Food and Development Policy connu aussi sous le nom de en:Food First.

Spécialiste des crises alimentaires, il est consultant auprès de différentes institution et écrit régulièrement dans différents journaux anglais et américains[3]. Il fait notamment partie du comité consultatif auprès du Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l'alimentation[4]

Il est engagé auprès du mouvement Via Campesina, mouvement international des paysans, des travailleurs agricoles et des travailleurs sans terre.

Début 2010, Raj Patel a été l'objet d'une polémique, lorsque certains ont voulu voir en lui le Messie Maitreya annoncé par Benjamin Creme, un auteur et conférencier anglais, parfois qualifié de leader sectaire. La presse et le net se sont emparés de la rumeur[5]. Raj Patel a répondu avec humour dans un article du Guardian[6], et Benjamin Creme a lui-même apporté un démenti tout aussi humoristique dans le même journal[7]. Toutefois, le doute continue de persister, encouragé par le journal américain The New Yorker[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gavés et affamés : la lutte cachée pour le système alimentaire mondial
  2. La valeur de rien : comment redessiner la société de marché et redéfinir la démocratie
  3. lThe Guardian, LA Times, The New York Times, San Francisco Chronicle ou encore The Observer
  4. Site du Rapporteur spécial au NU
  5. Scott James, In Internet Era, an Unwilling Lord for New Age Followers, in NY Times, 04/02/2010
  6. Raj Patel, We don't need a messiah (and anyway, it isn't me), in The Guardian, 11/04/2010
  7. Benjamin Creme, Raj Patel is not Maitreya, but the World Teacher is here, and needed, in The Guardian, 20/04/2010
  8. (en) Lauren Collins, « Are You the Messiah? : A political economist gets a following he wasn’t expecting. », The New Yorker,‎ 29 novembre 2010, p. 32 (résumé).