Raising Hell (album de Run–DMC)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Raising Hell (album))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raising Hell.

Raising Hell

Album de Run–DMC
Sortie Drapeau : États-Unis 18 juillet 1986
Enregistré 19851986
Chung King House of Metal, New York
Durée 39:46 (Édition standard)
Genre Rap East Coast, rap hardcore, rap-rock
Producteur Russell Simmons, Rick Rubin
Label Profile

Albums de Run–DMC

Singles

  1. My Adidas
    Sortie : 29 mai 1986
  2. Walk This Way
    Sortie : 14 juillet 1986
  3. You Be Illin'
    Sortie : 21 octobre 1986
  4. It's Tricky
    Sortie : 8 février 1987

Notation des critiques

Compilation des critiques
Périodique Note
Allmusic 5 étoiles sur 5[1]
Robert Christgau A–[2]
Pitchfork Media 8,1/10[3]
RapReviews 10/10[4]
Sputnikmusic 5 étoiles sur 5[5]

Raising Hell est le troisième album studio de Run–DMC, sorti le 18 juillet 1986.

Cet album a été coproduit par Rick Rubin qui produisait, à l'époque, autant des artistes hip-hop (LL Cool J, Beastie Boys) que des groupes de heavy métal (Slayer). Il suggéra au groupe l'idée d'un duo avec le groupe de hard rock américain, Aerosmith. Le résultat fut la reprise d'un titre de ces derniers issu de l'album Toys in the Attic, Walk This Way. Le clip de cette reprise bénéficia d'une large diffusion sur MTV et fit connaître Run–DMC à un plus large public.

En outre, cet album comprend de nombreux titres qui sortiront en single et qui entreront dans les charts. My Adidas vaudra au groupe un contrat de 1,5 million de dollars de sponsoring avec la célèbre marque aux trois bandes[6].

C'est le premier album de rap à avoir été certifié disque de platine aux États-Unis, atteignant la 1re place du Top R&B/Hip-Hop Albums et la 6e place du Billboard 200[7].

Liste des titres[modifier | modifier le code]

No Titre Contient un (des) sample(s) de[8] Durée
1. Peter Piper Take Me to the Mardi Gras de Bob James
I Can't Stop de John Davis and the Monster Orchestra
3:25
2. It's Tricky My Sharona de The Knack

Mickey de Toni Basil
3:03
3. My Adidas I Can't Stop de John Davis and the Monster Orchestra
Rock Box de Run–DMC
2:47
4. Walk This Way (featuring Joe Perry et Steven Tyler) 5:11
5. Is It Live El Shabazz de LL Cool J 3:06
6. Perfection Here We Go (Live at the Funhouse) de Run–DMC 2:52
7. Hit It Run I Can't Stop de John Davis and the Monster Orchestra

Rocket in the Pocket (Live) de Cerrone
Here We Go (Live at the Funhouse) de Run–DMC

Jam Master Jay de Run–DMC
3:10
8. Raising Hell Rocket in the Pocket (Live) de Cerrone 5:31
9. You Be Illin' AJ Scratch de Kurtis Blow 3:26
10. Dumb Girl 3:31
11. Son of Byford 0:27
12. Proud to Be Black Catch a Groove de Juice 3:14
Titres bonus Édition Deluxe
No Titre Durée
13. My Adidas (a cappella) 2:32
14. Walk This Way (demo) 5:26
15. Lord of Lyrics (demo) 4:30
16. Raising Hell Radio Tour Spot 0:53
17. Live at the Apollo Raw Vocal Commercial 3:28

Personnel[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Date de sortie Titre Charts[7]
Hot R&B/Hip-Hop Songs Hot 100 Hot Dance Music/Club Play
Juin 1986 My Adidas 5 - -
Juillet 1986 Walk This Way 8 4 6
Février 1987 It's Tricky 21 57 30

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Run–DMC Raising Hell Review », Allmusic (consulté le 27 avril 2013)
  2. (en) « Run–DMC Raising Hell », Robert Christgau (consulté le 27 avril 2013)
  3. (en) « Run–DMC Raising Hell », Pitchfork Media (consulté le 27 avril 2013)
  4. (en) « Run-DMC :: Raising Hell (Deluxe Edition) :: Arista/Profile/Legacy Recordings », RapReviews (consulté le 27 avril 2013)
  5. (en) « Run–DMC Raising Hell », Sputnikmusic (consulté le 27 avril 2013)
  6. (en) « Adidas Promotes Shoes With Run DMC Charity », Bizbash.com (consulté le 27 avril 2013)
  7. a et b (en) Run–DMC Raising Hell Awards, Allmusic. Consulté le 27 avril 2013
  8. (en) « Tracks sampled by Run–DMC », Who Sampled (consulté le 27 avril 2013)